31ème anniversaire de l’Adema-PASJ :” Quel avenir pour les partis politiques dans les démocraties africaines ? Cas du Mali »

0

C’est sous ce thème, que les responsable du Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema – PASJ), sous le leadership du Pr. Marimantia Diarra, ont célébré la 31ème anniversaire de la création de leur formation politique, à travers une conférence débat. C’était hier mercredi, 25 mai au CICB en présence des cadres et sympathisants du parti.

Créé le 25 mai 1991, le Jour de l’Afrique, l’Adéma – Parti africain pour la solidarité et la justice est un parti africain et malien, auquel le peuple du Mali a fait confiance dès les premières heures de la démocratique. Un capital de confiance qui reste actif grâce à la constance et à la fidélité de ses militants et de ses cadres.

Dans le discours marquant l’ouverture de la conférence, le président du parti, Pr. Marimantia Diarra a fait savoir que ‘’personne n’est sans savoir que certains de nos concitoyens jettent le discrédit sur les partis politiques, les tenant pour seuls responsables de tous les maux qui nous assaillent, allant jusqu’à prôner leur suppression ou leur mise en veilleuse’’.

La question est de savoir, comment construire une société démocratique et un Etat de droit, dans lequel les libertés individuelles et collectives sont protégées, la justice bien distribuée et rendue, sans les politiques et les partis politiques ? S’interroge le président du parti.

A ses dires, même si les partis politiques en Afrique jouent insuffisamment leur rôle de fonction programmatique, de contrôle de l’action gouvernementale, de socialisation politique, il n’en demeure pas moins que la crédibilité de la démocratie dépend de la vitalité des partis politiques à proposer des projets de société et de programmes de gouvernement compétitifs et alternatifs. A cours de cette conférence débat, ajoute Pr. Marimantia Diarra, les experts nous édifieront très certainement sur ces questions fondamentales à savoir : Quel type de démocratie pouvons-nous construire sous nos tropiques sans les partis politiques ?

‘’Notre parti est un grand parti qui a fait la fierté du Mali et suscité le respect et l’admiration en Afrique et dans le monde, des avancées significatives ont été faites sous son leadership que nous devons valoriser dans la cohésion, l’unité et la discipline en notre sein. Sans anticiper sur le bilan des actions et réalisations de la décennie 1992-2002. dans le cadre du programme de notre parti qui sera très bientôt publié, à l’occasion très certainement de l’anniversaire de l’accession de notre parti au pouvoir, un 08 juin 1992, je voudrais réfuter les procès faciles qui nous sont souvent faits à dessein et refuser l’auto flagellation, car « notre parti n’a jamais été l’ennemi de ce pays, il a été sa truelle et son ciment accompagné par d’autres forces, d’autres volontés, d’autres démocrates et patriotes », s’est félicité le camarade Dioncounda Traoré.

Le président du parti des Abeilles a, par ailleurs profité de l’occasion, pour renouveler leur appel à toutes les forces acquises aux valeurs démocratiques et républicaines de se rassembler pour faire face aux multiples défis auxquels le pays est confronté.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here