Accompagnement du président IBK : Le MIK investit déjà le terrain

0
Le coordinateur du mouvement Ibk Mali Kanu
Ibk Mali Kanu

         Le programme de société du président de la République, le projet de découpage territorial, la Révision constitutionnelle et les raisons du report des législatives ont été entre autres les sujets évoqués au cours d’un point de presse,  animé par la coordination du Mouvement IBK-Kanou

Après avoir tiré tant d’enseignements sur les oppositions des années précédentes, par rapport aux projets du président IBK, pour faute de déficit de communication, le Mouvement IBK-Kanou a jugé nécessaire cette fois-ci, de prendre le devant de la scène. C’est pourquoi, après s’être battu pour la réélection de leur mentor, la coordination du Mouvement IBK-Kanou, sous la supervision du très dynamique et engagé Mamadou Togola, est allée à la rencontre de ses militants. Cette démarche a consisté en déplacements effectués à l’intérieur du pays et même à l’extérieur, sans oublier ceux de Bamako.

Le point de presse animé le dimanche dernier, au siège des Clubs des Amis Karim Keita (CAKK) sis à l’hippodrome, s’inscrit dans cette dynamique. Il s’agissait  pour la coordination : d’informer les militants venus nombreux, sur la nécessité de cette démarche pour expliquer aux maliens le bien-fondé de ces réformes, combien de fois importantes pour la vie de notre nation. C’est pourquoi, dans sa ferme volonté d’accompagner toujours le président de la République, le MIK a, seulement quelques semaines, après l’investiture de celui-ci, repris son bâton de pèlerin. D’abord, il a été à la rencontre de ses militants, pour leur remercier de leur apport inestimable pour la réélection Ibrahim Boubacar Keita. Ensuite, le mouvement a appelé ses adhérents à un accompagnement du président de la République pour ce second mandat.

Les villes de Ségou, Niono, Sikasso, Koutiala et les Communes IV et II du district de Bamako,  ainsi que certaines diasporas, ont déjà reçu la visite d’une délégation de la coordination nationale dudit mouvement. De même, conformément à un programme arrêté, les villes de Kayes, Nioro du Sahel, Ansongo, Gao et Kita recevront, très prochainement, une visite de la coordination du MIK.  Et si possible, toutes les régions, cercles, arrondissements, communes et tous les endroits où se trouvent les maliens, feront l’objet d’une visite de la coordination. Dans l’esprit du Mouvement IBK-Kanou, chacun compte, là où il est établi.

En prenant le devant cette fois-ci, le MIK veut contribuer à couper court aux campagnes de désinformation et de dénigrement dont il a été question en 2017, avec le projet de Révision constitutionnelle. Là, il s’agit de barrer la route à des mouvements qui naîtront à la merci de l’opposition, comme ça été avec la plateforme, An-TèAbana. Selon le Mouvement IBK-Kanou, celui-ci avait réussi à tromper l’intelligence des Maliens avec des mensonges pour se positionner sur la scène politique en vue de gagner les présidentielles qui étaient en cours.

Notons que ledit point de presse, a enregistré autour du superviseur national du MIK, le très modeste Mamadou Togola, le coordonnateur national, Ismaël Coulibaly, la secrétaire générale, Adame Sidibé, le juriste Sékou A. Batilly et le président d’honneur Seydou Coulibaly.

 

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here