Affaire Tomi : Et la plainte de IBK contre le journal Le Monde ?

10
Journal le Monde
Journal le Monde

Au mois de mars dernier, un article paru dans le journal français Le Monde sous le titre «la justice sur la piste du parrain des parrains», cite le nom du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta sur une liste de noms de chefs d’Etats africains dont les avoirs seraient en connexion avec les affaires de Tomi Michel, un homme d’affaires appartenant aux milieux mafieux Corses.

 

La publication de cet article a provoqué un tôlé à Bamako et suscité une réaction spontanée du gouvernement malien, qui le même jour, a publié un communiqué pour manifester sa colère au sujet de cet article «calomnieux et qui vise à salir l’honneur d’un homme, Ibrahim Boubacar Keïta».

 

Dans ledit communiqué, lu par le porte parole du gouvernement, il est précisé que le chef de l’Etat, après avoir pris toute la mesure de l’article, a pris l’attache d’avocats malien et français, «en vue d’étudier toutes les suites judiciaires possibles, y compris en termes de mesures urgentes et à titre conservatoire». Mais, deux mois après, ni IBK encore moins le gouvernement du Mali (qui s’était engagé dans cette affaire), ne semblent plus être dans une dynamique judiciaire contre Le Monde et ses deux journalistes (Gérard Davet et Fabrice Lhomme), cosignataires de l’article.

 

Le gouvernement qui avait promis d’informer l’opinion malienne des suites de l’affaire, se fait aujourd’hui plus discret au sujet de cette affaire qu’il est pourtant nécessaire d’éclaircir «Pour l’honneur du Mali et la dignité des Maliens !». L’opinion malienne a besoin aujourd’hui de savoir quelle est la position du président de la République sur la question. Son long silence au sujet de la plainte qu’il s’était engagé à introduire contre le journal français, est analysé par certains comme le signe d’un renoncement. Surtout après la visite effectuée à Paris par Me Mamadou Tiéoulé Konaté, l’un des avocats commis par le président IBK dans le cadre de cette affaire Tomi. Depuis son retour de l’hexagone, l’avocat qui n’a pas sa langue sous sa toge, se réserve de faire des commentaires sur le dossier encore moins sur ce qui peut en être les évolutions possibles. Se pose du coup une question : le président IBK, qui avait été très outré par la publication de cet article, a-t-il (finalement) choisi de ne plus engager de poursuite judiciaire contre le journal français? A ce sujet, c’est toujours un lourd silence du coté du palais de Koulouba.

 

Oumar Diamoye

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Ibkk a trahie sont peuple il amenti en changeant de version a chaque reprise il n’est plus crédible je ne crois même pas s’il sera respecter dans le milieu des président par ce qu’il savent tous que ibkk a traiter des affaires avec tomi et chaque fois que ibkk va contredire les journaliste du monde il vont sortir des preuves accablant sur ce problème ibkk a été mal conseillé

  2. Michel Tomi c’est le frere cadet de lait d’IBK tous nes a Koutiala et tous jouent du balafon et du tam-tam. Quelle honte cet IBK-le-mafiosi.

  3. Monsieur Baby, au Barreau Malien, ne figure point un avocat du nom de Mamadou Tiéoulé Konaté

  4. 😆 😆 😆 Mr Diamoye Oumar, si tu crois que DJO-BRIN-LA-MAGOUILLE alias LA MADELAINE MAFIEUSE va donner suite a cette affaire de voyous, tu vas devoir attendre longtemps, tres longtemps meme. IBK n’a justement rien a refuter car tout est vrai. 😆
    En 10 petits mois de gestion, il traine plus de casseroles que tous ses 4 predecesseurs reunis. alors question d’honneur d’IBK, eh bien ca va devoir attendre 😆 😆 😆

  5. ibk ne sait plus où donner de la tête , en moins d’une année il est cuit , j’espère juste que le Mali ne va pas plonger avec lui. Un très bon article car ibk a dit qu’on ne va pas jeter son honneur aux chiens donc de temps en temps une piqûre de rappel pour ne pas qu’ils étouffent l’affaire et si cette affaire judiciaire a un dénouement n’oubliez pas d’informer le grand public.

  6. FRERE OUMAR DIAMOYE,
    TA PAS D’AUTRE ARTICLE INTERESANT A PUBLIE? ALLER FAIRE DES RECHERCHES ET AVOIR PLUS INFORMATION QUI VA BENEFICIE LES MALIENS QUE NOUS REND DES CONORS.
    LE PRESIDENT A DES TASKS IMPORTANT ET DES MISSION IMPORTANT QUE CETTE CONNOR DE LE MONDE.
    DIAMOYE IL FAU BIEN RETENIR LE SLOGAN; LE MALI D’ABORD
    MERCI

  7. Michel Tomi c’est le frere de lait d’IBK tous nes a Koutiala jouant du balafon et du tam-tam. Quelle honte cet IBK.

Comments are closed.