Annulation de la marche du 8 décembre: l’opposition dit non aux leaders religieux

11

Les leaders religieux ont rencontré l’opposition malienne, le mercredi 5 décembre 2018. L’objectif de cette rencontre était d’apaiser le climat politique qui reste tendu depuis la fin de l’élection présidentielle de juillet-août 2018. Les responsables de l’opposition ont opposé une fin de non-recevoir à la demande de surseoir la marche du 8 décembre, formulée par les leaders religieux. 

Après la répression de sa marche du 16 novembre 2018, par les forces de l’ordre et de sécurité à coup de gaz lacrymogène, l’opposition malienne prévoit de marcher le 8 décembre prochain pour protester contre la mauvaise gestion du pays par le régime d’IBK. Pour détendre l’atmosphère politique, tendue depuis la fin de l’élection présidentielle de 2018 dans notre pays, les leaders religieux ont rencontré des responsables de l’opposition. Lors de cette rencontre Monseigneur Jean Zerbo et Cherif Ousmane Madane Haïdara ont demandé aux responsables de l’opposition de surseoir à leur marche de protestation, prévue le 8 décembre 2018. En réponse, Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition et Tiébilé Dramé, président du PARENA, ont poliment décliné l’offre des visiteurs de marque, relative à l’annulation de la marche du samedi prochain. Ils tiennent  le gouvernement pour responsable de la détérioration du climat politique actuel dans notre pays. Selon Soumaïla Cissé, la main tendue du Président de la République n’est pas sincère, sinon on ne serait pas dans cette situation actuellement. Ce refus des responsables de l’opposition traduit leur détermination à exercer leur droit de marcher, garanti par la constitution malienne mais qui avait été interdit par le gouverneur du district de Bamako, le 16 novembre dernier.

Les responsables de l’opposition entendent, à travers cette marche, dénoncer notamment le nouveau découpage administratif effectué par le gouvernement.

Abdrahamane Diamouténé 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu. Please keep your In Kind treatment of government legal. Where you do so it work in your best interest plus remove much needed cause for government not to fulfill your cause for demonstration.
    As for yellow vest phenomenon that is for Europe. If we are going to get upgrade in living conditions feasible plus what we need plus some of what we desire we must stop following along behind Europe unto or unless we have same economic ability plus Europe lead is fitting for our total circumstance.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. 🗿NOS MERES ET NOS PERES, NOS FRERES ET SOEURS QUI NE SONT POINT IDIOTISES FRANCOPHILES OU DEBILISES ARABO-PRIEURS , SONT PRIS ENTRE LES MACHOIRES ET LES ETAUX DU CANIBALISME FRANCO-ARABE DES ABRAHAMIQUES ET DE LEURS LAQUAIS-NEGRES-IDIOTS QUI VIVENT DU SANG DU PEUPLES, DISONS DES PEUPLES PARTOUT DANS LE MONDE! CREENT LA MISERE MONDIALE ! LA BATARDISE GENERALISEE! PRONANT LE DOUBLE JEU OU TOUT ET SON CONTRAIRE LEUR SONT PERMIS!🗿

  3. Heureusement pour ces idiots de l’opposition le Roi Biton de Segou n’est pas le president du Mali!!!!
    A la place d’IBK j’aurais envoye’ ces inconscients et ces irresponsables en residence surveille’e pour 2 a’ 3 ans loin de bamako!
    SI IBK NE FAIT PAS ATTENTION, CES IDIOTS VONT CREER UN DESORDRE TOTAL AU MALI ET CE SONT SE “PROCHES” QUI FERONT UNE REVOLUTION DE PALAIS!!!

  4. Mali est un pays de droit et la de manifestation doit être préservée. Sauf que dans un État de droit, le respect des institutions est obligatoire, surtout pour une opposition qui clame sur tous les toits qu’elle est républicaine. Après la proclamation définitive des résultats par la Cour constitutionnelle, l’opposition devrait accepter sa défaite. Mais voilà qu’encore, cette opposition veut manifester. Pour cette fois-ci, il est facile de comprendre que cette opposition veut juste marcher. En se référant à l’appellation et au slogan de leur manifestation, il ressort que Soumi et sa bande ne savent pas ce qu’ils veulent. Une marche populaire, d’accord ! Mais d’unité, non ! L’unité voudrait dire, bâtir. On ne construit pas un pays dans le désordre. Aussi ce n’est pas avec des manifestations futiles qu’on répond à l’appel de sa patrie. Aujourd’hui, le Mali a plus besoin, de concertations, de cohésion et d’unité nationale. Le Mali est un pays de dialogue. En tout cas, tel est le sens de cette assertion bamana qui dit que ‘’tout ce qu’on n’obtient pas par le dialogue, on ne l’aura pas par la force’’.

    En réalité, Soumaila Cissé veut que les maliens arrachent le pouvoir au président Ibrahim Boubacar Keita, par la force. L’homme pense que ce qui est arrivé à Dioncounda Traoré, pourrait arriver à Ibrahim Boubacar Keita. C’est pourquoi, il multiplie les manifestations populaires. Soumi et les siens veulent rendre le Mali ingouvernable. Sauf qu’ils oublient qu’ils peuvent être aux commandes de ce pays un jour. C’est pourquoi on dit : « quand on veut creuser le puits de la trahison, il faut l’agrandir, car on peut se trouver dedans un jour ». En bloc, si Soumi habitue les maliens à la désobéissance il leur apprend à se révolter contre un autre un jour, car lui ne sera jamais président du Mali, inch’Allah.

    • 1- M BERNARD: c’est tout de marrant et dommage à la fois que vous parlez encore de PAYS encore un Président, disparu des radars depuis des seamines !Vous, SOUMI, DIONCOUNDA, IBK, puits et autres. . . . … . . . . . .. ….. doivent se trouver en principe dans un pays, sauf que là, vous ne comprenez pas encore que vous n’aviez plus de pays, pourtant vous en aviez un, lorsque M IBK est venu en 2013. . . . .! ! ! ! POURQUOI?

      2- Voilà pour quoi les gens sortent pour réclamer d’abord un pays et après, tout le monde dira ce qu’il aura à dire ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Et un pays, les Maliens auront leur pays avec ou sans IBK et son régime. . . . . ___________________________! ! ! !

    • OU GNE’ DE’ DON NE’ BE’ IBK LA!!! ILS SONT SUPPORTE’S DANS LEUR BASSESSE PAR CERTAINS “PROCHES” D’IBK QUI SONT PRESSE’S POUR LE REMPLACER!!!!!
      LA SAGESSE CHEZ LES MAURES DIT: SI TU NE MORDS PAS LA PERSONNE QUI T’A MORDU, ELLE DIRA QUE TU N’AS PAS DE DENT!!!!
      IBK DOIT MORDRE… LEGALEMENT! SI IBK N’ARRETE PAS CES IRRESPONSABLES ET CES IDIOTS, ILS NE S’ARRETERONT JAMAIS JUSQU’A’ CE QU’IL SOIT ARRETE’!

  5. 1- On pensait que M HAIDARA sortait enfin de ses vantardises en ayant un peu de fiert et rembourser d’abord les 100 Millions que le Député GASSAMA et Me GAKOU lui reprochent d’avoir encaissé en 2013 . . . . . . . . .!

    2- Non. . .! Et ensuite il est plus facile pour ces Leaders religieux d’endormir / d’étouffer les forces vives de la Nation qui ne font que demander leur droit de manière légale et légitime. . .

    3- Alors. . . ! Et enfin il est grand temps qu’ils comprennent que Les Droits Fondamentaux d’un Homme ne chutent point de chez Dieu, comme ils semblent le faire croire, mais ils s’arrachent, même s’ils sont au bout du fusil, pour paraphraser le Marxisme-Léniniste de MAO, et pour preuve les Gilets Jaunes sont dehors depuis des semaines en France, pourtant ils ont plus nantis . . . . !

    3- Anachronique. . . ! On se pose la question, où étaient ou sont-ils ces “envoyés de Dieu” à chaque fois que ces mêmes Citoyens se font violés dans ce même Droit: matraqués, séquestrés et violentés à domicile, dans les rues, dans les bureaux, dans les prisons. . . . . .? ? ? ?

    • HARI SINI HAIDARA PRENDRA L’ARGENT EN QUESTION CAR CETTE SOMME APPARTIENT AUX CAISSES DU MALI!
      HAIDARA, HARI SINI NI OUNOU OUKA WARI CHOUGNALEN NA NA, IBA TA PIAN!!!! OUKA WARI TE’!!!! ANW FASO KA WARI DE’ DON!!!! WARI DANGALEN DE’ BE’ OUBOLO!!!!
      BAMANAW KO: ZON FORA ZON KO. DOUGOU LAMINI DABORA!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here