ANR : L’ambiance des grands jours

0

La cérémonie de lancement de la phase nationale des Assises de la refondation a suscité un engouement chez nos compatriotes. Les délégués sont venus des quatre coins du pays pour participer à cette grande messe. Premier couac : la grande salle du CICB refusait du monde. «Il fallait venir tôt nous étions là depuis 7 heures, mais déjà certains participants commençaient à venir. Vers 9h 30, la salle était remplie, il restait seulement la place des officiels», confie une des nombreuses demoiselles chargées de l’accueil des invités.

Une situation qui a donné du fil à retordre aux agents de sécurité qui s’évertuaient à donner des explications à certains invités. Une salle annexe avec un écran géant a été prévue pour les nombreuses personnes qui n’avaient pas accès à la grande salle, faute de places.

L’organisation d’un tel événement posait un défi majeur pour la commission d’organisation. Elle n’a pas lésiné sur les moyens à la fois sécuritaires et logistiques pour la réussite. Des barrages pour fouiller les invités ont été érigés à plusieurs mètres de l’entrée principale du CICB. L’accès à l’enceinte étant aussi conditionné à la présentation d’une carte d’invitation. Les responsables de la sécurité veillaient au respect scrupuleux de ces consignes.

Des hommes armés étaient visibles à l’entrée et dans certains endroits stratégiques. Tous les corps confondus, chacun à son niveau s’assurait de la quiétude des travaux à son niveau. Un détachement important de policiers veillait au grain. Loin des caméras et des crépitements des appareils photos, ces hommes travaillent au bon déroulement des événements.

…….LIRE LA SUITE SUR https://www.lessormali.com/

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here