Après avoir éliminé l’ADEMA et ses dérivés en CIV : YELEMA et l’alliance UDD-PSDA en face à face le 19 avril

0

Les résultats provisoires du scrutin de 29 mars ont été rendus publics le jeudi 2 avril  par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. Ces résultats annoncent l’échec  sans anicroche en Commune IV des traditionnels vainqueurs des élections locales, à savoir le parti ADEMA et ses dérivés (RPM-URD). Cet échec conduit à un véritable duel entre YELEMA(29,08% ) et l’alliance UDD-PSDA (19,50%).Ces deux listes de candidature partent en égalité de chance, car composées des hommes valeureux et populaires dans cette commune.

Les résultats provisoires du 1er tour des élections législatives du 29 mars 2020 proclamés par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation en Commune IV du district de Bamako,  placent la liste de Moussa Mara en 1ère position avec 8.029 voix (29,08%). Et l’alliance UDD-PSDA conduite par Hamady Sangaré dit Zé avec 5.383 voix (19,50%).

Le fait marquant à ce niveau a été l’élimination de la liste faite en alliance entre le RPM et l’ADEMA-PASJ, arrivée en troisième position. D’où le duel entre YELEMA et l’alliance UDD-PSDA lors du second tour des élections législatives, prévu pour le 19 avril 2020.

L’opérateur économique Hamady Sangaré connu sous le nom de ‘’Zé la solution’’, en 2ème tour contre l’ancien Premier ministre Moussa Mara en commune IV du district de Bamako, le jeu en vaut la chandelle. La realpolitik au niveau de la Commune IV met ainsi en compétition deux jeunes hommes politiques connus pour leurs actes posés dans beaucoup de domaines pour le développement de leur circonscription électorale. C’est pourquoi on affirme que les deux listes partent à chance égale pour emporter la victoire au soir 19 avril.

Cependant, grâce à des ralliements, de gros poissons (RPM-Adema) qui se sont noyés dans l’eau dès le premier tour du scrutin, la liste conduite par Zé serait sur une courbe ascendante. Cela sans compter, les gros moyens sur lesquels cet opérateur économique ne lésine pas, contrairement à Mara (qui croit à son étoile pour toujours vaincre).

Selon certaines sources proches du candidat, bien avant même la tenue du 1er scrutin, l’alliance UDD-PSDA aurait été approché par six (6) partis politiques  pour de probables alliances en cas de second tour.  Hamady Sangaré, fils, ami, collaborateur du locataire de Koulouba, et influant opérateur économique connu pour ses actes posés dans la commune, peut compter sur le soutien politique de ces partis. Toute évidence qui lui ouvre la voie pour Bagadadji, le soir du 19 avril.

Quant à son adversaire connu également sur le plan politique et son attachement à sa commune, il aura cette fois-ci du pain sur la planche. Cela pour ne pas pouvoir faire allier à sa cause les autres partis politiques. De même, son discours d’accusation contre les partis issus des entrailles de l’ADEMA-PASJ ne passera pas cette fois-ci, car il aura en face un candidat qui n’est pas de cette étoffe et qui compte se battre sur ces faits d’armes pour briguer cette législature.

Le moins qu’on puisse dire est que ce duel ‘’Yelema-UDD-PSDA’’ en CIV sera tendu, seuls les résultats définitifs des urnes diront la vérité.

 

Par Maïmouna Sidibé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here