Après la mise « au frais » de Yamoussa Camara : IBK se cherche un autre chef d’état-major particulier

1
Sommet de l’Union africaine
IBK lors de la 22eme Sommet de l’Union africaine

Colonel-major Oumar Dao, c’est le nom du nouveau chef d’état-major particulier du président de la République Ibrahim Boubacar Keita. Il remplace ainsi le général pro-putschistes, Yamoussa Camara désormais au « gnouf » aux côtés de son mentor, le « généralissime »Amadou Haya Sanogo, inculpés comme d’autres, dans la tonitruante affaire dite des bérets rouges, en attendant que la justice malienne statue sur leurs cas.

 

 

Sans chef d’état-major particulier depuis l’inculpation et la mise sous mandat de dépôt de Yamoussa Camara il y a quelques semaines, après son audition par le juge Yaya Karambé, qui a estimé tenir en main les éléments pouvant suffire pour établir sa responsabilité dans cette affaire,   le présidentIbrahim Boubacar Keita s’est vite cherché un autre chef d’état-major particulier. Et son choix s’est porté sur la personne Du Colonel-major, Oumar Dao.

 

 

En effet, selon nos sources, cet officier fait partie de ceux qui ont coordonné l’opération « Saniya » avec le Lieutenant-colonel Elysée Dao de la garde nationale.

 

 

Il serait en réalité le coordinateur  et le concepteur  de cette opération. A partir de son bureau, il aurait planifié cette opération,notamment, les hommes qu’il faut, les équipements et le dispositif qu’il faut pour qu’elle soit un succès. Ce que le Colonel Elysée Dao et ses éléments vont mettre à exécution sur le terrain avec succès. Car elle s’est déroulée comme sur des roulettes.

 

 

Il déclarait dans le quotidien Essor en son temps  que « il est du devoir des forces armées et de sécurité d’intervenir partout  où le besoin se fait sentir au nord comme au sud ». Avant d’ajouter que l’armée  doit être aux ordres du politique.

 

 

Une opération qui se préparait depuis un certain temps avec l’arrivée d’IBK à la tête du pays. Car selon lui « Kati ne fera plus peur  à Bamako ».

Cependant, sa mise en exécution aura été précipitée par la mutinerie de certains éléments  de l’ex-CNRDRE contre le Général Sanogo, à qui ils réclamaient des avantages et des grades.

 

 

L’objectif de cette opération était de restaurer la discipline  au camp Soundiata de Kati. Et remettre de l’ordre dans cette ville-garnison qui était devenue une République dans la République.

 

 

Le Colonel-Major Oumar Dao remplace ainsi le GénéralYamoussa Camara à ce poste. Ce qui fait de lui,désormais, un très proche collaborateur du président Ibrahim Boubacar Keita.

Georges Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.