Boubèye renonce étrangement à l’autonomie parlementaire

0

Après les déboires gouvernementaux de son président, l’ASMA-CFP était bel et bien pressenti pour une nette démarcation à défaut d’une sortie définitive d’une majorité présidentielle dont la solidarité lui a fait défaut. Du reste, avec plus d’une quinzaine de députés – certes acquis essentiellement par débauchage – la formation de Soumeylou Boubeye Maïga avait conduit presqu’à son terme toute la démarche pour se séparer du groupe parlementaire APM en constituant son entité propre à l’hémicycle. Une demande dans ce sens, selon nos sources, était même passée par le secrétariat général de l’Assemblée nationale pour formalisation à la plus prochaine plénière. Mais, contre toute attente, les actes de création du nouveau groupe parlementaire de l’ASMA ont été retirés du circuit alors que les différentes composantes politiques de l’hémicycle imaginaient déjà les scenarii possibles, leurs éventuelles répercussions sur le rapport des forces ainsi que les manœuvres pour les déjouer. Recoupements faits, il nous revient que la vague de la création d’un groupe autonome de l’ASMA a été brusquement arrêté par le président du parti en personne, dont les visées et motivations laissent perplexes.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here