Ça se passe au grin : Pourquoi les embuscades ne sont pas prévisibles ?

1

La mort de nos 33 soldats la semaine dernière, suite à une embuscade tendue par des groupes armés terroristes à Tessit, localité située à 55 km au sud-ouest d’Ansongo, a bouleversé les membres du grin. La situation dépasse leur entendement. Ils constatent que les embuscades tendues par les terroristes semblent ne jamais être prévues.

Pourquoi la couverture aérienne manque lors des déplacements ? Pourquoi les renforts tardent ? Pourtant, les membres espéraient que l’arrivée des militaires à la tête du pays allait mettre fin à ces attaques récurrentes contre nos FAMa. Ce qui tarde à se concrétiser, au vu des événements de lundi.

Les membres ne parviennent plus à comprendre que malgré la présence effective des puissances militaires chez nous, on assiste encore à des attaques de ce genre en tout lieu et en tout moment. Les membres restent convaincus que le Mali a besoin des forces étrangères dans cette lutte contre le terrorisme, ils déplorent, toutefois, que ces dernières jouent la mauvaise foi.

« Elles laissent nos FAMa seules entre les griffes des terroristes sans intervenir au moment qu’il faut », disent-ils. « Sinon, Pourquoi les avions et les hélicoptères de combat stationnés en nombre dans nos aéroports ne sont pas prompts à réagir à la moindre alerte ? », s’interrogent-ils.

Les membres rappellent que les forces étrangères étaient plus engagées dans la guerre contre les terroristes en Iraq, Afghanistan et Syrie. Ils souhaitent voir ce même engagement chez nous. « Pourquoi ne pas déployer ces mêmes dispositifs chez nous ? » demandent-ils.

Les membres lancent un appel aux forces étrangères présentes au Mali de redoubler d’effort et d’accompagner nos FAMa sur le plan logistique afin qu’elles puissent voir de loin les embuscades.

 

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. A cause du laxisme, de l insouciance, ,de la naïveté, de manque de stratégies les plus élémentaires pour s auto sécurisé. Même en tant de paix absolue un camp militaire ne doit pas être attaquer a plus forte raison en temps de guerre. Les bandes armées savent que il y a pas de sérieux chez leurs adversaires c est pourquoi ils osent les attaquer. Comment heremakono un lieu aussi stratégique pour l économie du pays n ai pu avoir aucun dispositif de sécurisation malgré les attaques faites dans la même secteur.Je pense queles autres postes de péage/douanes/gendarmerie n ont attaqué encore sont avertis et prendront toutes les dispositions nécessaires pour parer a toutes éventualités.Malgré tout nous soutenons tous ceux qui travaille pour la paix et la stabilité dans la sous région

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here