La compromission

106

Il n’y a pas de meilleure vie que celle qui découle d’une foi, d’une conviction profonde en l’œuvre entreprise. Il n’y a pas de plus grande richesse, de plus grand bonheur, dans le court cheminement qu’est la vie de l’homme, que de constater à chaque coup d’œil derrière soi que l’on reste sur sa voie, que l’on ne s’est pas trompé soi-même et que l’objectif devant soi reste identique… que l’on n’a pas subi la corruption suprême : la corruption de soi.” L’indépendant n°27 du 1er février 1994.

A l’opposé, l’on peut déduire qu’il n’y a pire vie que celle du corrompu suprême qui vend l’être au profit de l’avoir. La compromission ! Voilà bien ce qui résume le comportement des Maliens de façon générale. Elle s’effectue à trois niveaux :

D’abord au sein de la classe politique. Que ce soit de l’opposition ou du parti au pouvoir, nos politiciens se sont compromis et se compromettent davantage. La majorité d’entre eux était des révolutionnaires convaincus et convaincants. Ils avaient dans leurs cœurs une fibre patriotique qui les motivait au travail, les astreignait à l’honnêteté et au sacrifice individuel pour le bien-être de tout le peuple. Puis arriva l’ère démocratique, une aubaine. Ils changèrent de veste, trahirent leur foi. Pourtant, ils avaient engagé et gagné ensemble des luttes. Le peuple fut témoin : mars 1991. Comment oublier que des gens ont pris sur eux la décision d’assassiner leurs propres populations simplement du fait qu’ils voulaient s’éterniser au pouvoir? Ceux qui ont refusé de trahir la cause du ”Maître” sont venus tour à tour allonger la liste des martyrs. Les autres ont banalement accepté la corruption, et quand ils ne sont pas avec le camp au pouvoir, ils se réclament de l’opposition en fonction de leurs intérêts immédiats.

Le deuxième niveau de la compromission s’observe à travers la vie de la société civile. Combien sont-ce ces organisations appartenant à la société civile qui foulent au pied nos valeurs cardinales ? Les ”missions” c’est la sublimation de l’image du chef de l’Etat contre vents et marées. Ces organisations et leurs présidents vouent une fidélité d’esclave au président, font la politique du ventre et du bas-ventre. Pourtant quand soufflera le vent du changement, ils seront les premiers à dénoncer les tares du régime actuel, à pactiser avec le nouveau système qui sera en place. Plus grave, ces mêmes organisations instrumentalisent la religion et de facto, les fidèles, pour la satisfaction de leurs intérêts sombres.

Enfin le dernier niveau de compromission se situe dans le comportement des Malien pris individuellement. C’est le ”sauve qui peut”, la race des ”pourvu que…” c’est-à-dire la nouvelle génération des égoïstes myopes. « Pourvu que mon salaire tombe », « Pourvu que mes enfants étudient à l’extérieur » etc. Ce sont les purs hypocrites de notre peuple. Ils sont capables d’aimer une chose et défendre le contraire. Ils dénoncent les détournements mais sont les premiers à demander les services de ceux qui volent l’argent du contribuable. Avec un billet de dix mille, ils sont capables de légitimer les corrupteurs les plus dangereux.

Mais au-delà de toutes ces compromissions, il existe quand même des citoyens sincères et honnêtes, encore prêts à travailler pour bâtir la patrie. Moins nombreux certes, mais capables de vous dire oui quand ils le pensent et non quand ils ne veulent pas. C’est à eux qu’il appartiendra d’engager les futures batailles économiques et politiques, d’entamer de profondes réformes pour nous sortir de notre situation sociale actuelle. Leur flamme patriotique n’est pas éteinte et ils croient en l’avenir de notre pays. C’est pourquoi nous sommes d’avis avec ceux-là.

Quoiqu’il arrive, le Mali demeurera. Y croire est une raison suffisante d’écrire, de se battre… de mourir. C’est à ce prix que les grandes et riches nations qui font l’objet de notre admiration ont été construites. Nous aussi nous pouvons y arriver. Osons y croire. Notre peuple a connu et connaît encore trop de souffrances, de martyrs et d’espoirs ensevelis par l’intolérance humaine et politique. Malgré tout, il n’est pas trop tard. C’est pourquoi, nous devons refuser à notre tour de nous compromettre en nous disant ceci : la voix des autres, ceux qui ont tout sacrifié jusqu’à leurs vies pour ce peuple, nous parviendra tôt ou tard. Les Martyrs, depuis leurs tombes, nous interpellent en ces termes : ”Avez-vous des nouvelles de l’avenir du Mali ?” Nous devons comprendre désormais à quel point chaque acte que nous posons individuellement peut influer l’avenir de ce pays, celui de nos enfants. Nous devons comprendre jusqu’où notre compromission hypothèque  l’avenir de notre peuple. Si un jour, nous répondons à cette question, peut-être aurions-nous des nouvelles de notre propre avenir, individuellement.

Henri Levent

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

106 COMMENTAIRES

  1. Que Dieu le tout puissant vous prête longue vie Mr Henri.Ce que vous venez d'écrire est la stricte vérité.Nous souhaitons que des maliens comme vous, Bathily et Tessougué émergent dans notre pays pour que les pauvres populations puissent bénéficier de leur droits.IBK, à une certaine époque avait suscité cet espoir chez la majorité des maliens; mais malheureusement, sa longue traversée du désert a fait de lui un homme affaibli qui n'arrive plus à se mettre au dessus des contingeances socio économiques offertes par sa nouvelle condition de chef d'Etat . Il est tombé dans la facilité et l'auto satisfaction et commence à se comporter exactement comme ces menteurs qui ont trompé notre révolution.IBK avait dit dans un de ses discours que ATT et ses partisans bouffaient nos fonds avec leurs mains, leurs pieds n'importe comment .Aujourd'hui,la corruption et le favoritisme ont pignon sur roue dans notre société.Actuellement, il faut être un bon escroc, un menteur et un lèchu cu pour bien vivre.L'oposition qui qui cri est pire .La plus part de ces gens devaient être en prison dépuis. Le pays va mal car il est entre les mains de ceux qui ont privilegé leurs intérêt personnels et clanique à celui du peuple

  2. ………….. et puis maliweb est le foisonnement de tout ça……. C’est le Mali en miniature………… des pintades ………. des tarés ……….. des illuminés ………… des simples d’esprit ………

    • Merci LASTUS !! 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 C’est ce que j’allais dire aussi, les PINTADES de KOULOUBA. :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade: :pintade:

  3. Et puis Mr. Henri Levent Ce n’etait pas la peine de claissiffier, ces politiciens, cette societe civile font parti du peuple Malien. C’est tout le probleme Malien. Il faut une reeducation de nos enfants, depuis la base, la famille.

  4. “…Ce sont les purs hypocrites de notre peuple. Ils sont capables d’aimer une chose et défendre le contraire. Ils dénoncent les détournements mais sont les premiers à demander les services de ceux qui volent l’argent du contribuable. Avec un billet de dix mille, ils sont capables de légitimer les corrupteurs les plus dangereux….” Exactement le MALIEN, en cas 95% des Maliens. Parmis les 5% restants, 2% ont aussi baisse les bras ou sont dans l’indifference. Le sort, l’avenir du Mali est dans la main de 3% dont 2% ne se rend meme pas compte de leur importanceparce que decimine dans le pays profond

  5. Pour la bonne marche d’un pays il faut que chacun fasse correctement son travail.
    C’est à dire le gouvernement,la société civile et aussi l’opposition.
    Main nous constatons que le gouvernement fait tout son possible pour le rayonnement de notre pays et que c’est l’opposition qui passe tout son temps à chercher à manipuler la société civile pour qu’elle se révolte contre le pouvoir en place.
    Mais cela est peine perdue car nous croyons en notre président…

  6. Avec le président IBK nous savons que nous sommes sur la bonne voie du bien être et du développement.
    Donnons lui le temps et le soutien nécessaire pour qu’il puisse travailler pour notre bonheur qui a toujours été sa priorité.

  7. Nous avons eu l’occasion de voir le président IBK à l’œuvre et même si tout n’est pas parfait,nous pouvons dire que beaucoup a été fait.
    Ne nous laissons donc pas distraire par certains politiciens qui ne visent que leurs intérêts personnels.

  8. Le peuple souverain du Mali doit pouvoir faire la part des choses.Les hommes politiques tiennent toujours les mêmes discours.Ce qui les différencie c'est leur sincérité.Je crois que au Mali ici on sait qui est qui.C'est pourquoi il est important pour les maliens de ne plus se laisser avoir par les propos des politiciens qui ne vivent et visent leur intérêt personnel.

  9. Les maliens doivent se réveiller et lire entre les lignes.Les hommes politiques maliens parlent tous au nom du peuple malien.Mais c’est le peuple qui souffre tandis que ces politiciens font la belle vie et ses enfant étudient en occident.Je pense donc que les maliens doivent être avec la république.

  10. Le pays doit se remettre au travail pour les générations futures.Je pense donc que les maliens et maliennes doivent sans distinction soutenir le président IBK.Les politiciens maliens doivent mettre l’intérêt national du pays avant tout.

  11. Assoiffé de pouvoir, avec des ambitions sataniques, des idées destructives et la rage intentionnée dans le seul but d’atteindre la plus haute magistrature. Le but n’est pas forcément d’être le locataire de Koulouba, non, mais d’apporter sa pierre à l’édifice nationale. L’opposition malienne est nulle.

  12. En matière de démocratie IBK est à féliciter car, il est allé au-delà de la démocratique. L’opposition est dans tous les conditions et dispose d’une grande part de responsabilité dans la gestion du pays (statut de l’opposition). Mais jusque-là les maliens sont resté sur leurs faim, l’opposition est nul et mal organisé.

  13. En matière de démocratie IBK est à féliciter car, il est allé au-delà de la démocratique. L’opposition est dans tous les conditions et dispose d’une grande part de responsabilité dans la gestion du pays (statut de l’opposition). Mais jusque-là les maliens sont resté sur leurs faim, l’opposition est nul et mal organisé.

  14. Les acteurs politiques sur tous ceux de l’opposition doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité. En ce moment où sommes, notre pays a besoin du concours de bonne foi de tous les maliens. La quête au pouvoir doit être ignoré, les intérêts général du pays doit être en première vue.

  15. Démocratiquement, IBK a mis l’opposition malienne dans toutes les conditions possibles et maintenant l’opposition prend part à la gérance du pays. Mais les Maliens se plaignent toujours de l’opposition car ils estiment que l’opposition n’est pas à la haut eur car elle ne joue pas pleinement son rôle.

  16. De nos jours l’opposition à faillir à son devoir. L’opposition malienne a perde toute sa crédibilité car elle ne fait que attaquer le régime en place mais ne propose rien de concret. L’opposition ne doit pas rester qu’aux critiques mais proposer aussi des solutions pour une sortie de crise et bonne gouvernance du pays.

  17. La politique malienne a pris un grand tournure depuis l’avènement du régime d’IBK. Les acteurs politiques en particulier se l’opposition agir d’une manière de plus en plus déraisonnable. C’est l’opposition qui est en train de souillé l’image de la politique malienne.

  18. Si nous avions eu plusieurs de ce genre de journaliste dans la presse malienne, je pense que la presse malienne ne sera pas ce qu’elle est aujourd’hui. La presse malienne manque d’inspiration et de bonne foi, parce qu’elle est corrompue par les acteurs politiques.

  19. Je félicite le journaliste pour son article. L’article est vraiment salutaire, les maliens ont besoin de ce genre d’article pour qu’il puisse ouvert les yeux. Ce genre d’article sont des article qui sont pour la bonne cause de notre pays, en particulier de la politique malienne.

  20. Ici au Mali, la politique est devenue une armes de déstabilisation, la population malienne est perdu. Je ne suis pas étonner d’entendre que la majorité de la population malienne dire qu’il ne font plus confiance au régime au pouvoir.

  21. La politique malienne est devenu un arène de combat, les acteurs politique ne se soucie plus de la population. Les acteurs politique se battent pour ambitions plus ou moins déraisonnable.

  22. Nous avons façonné notre société au point qu’elle est devenue un “tagnigni so”. Chacun se bât pour ses intérêts au détriment du collectif. Nous sommes dans une société où la morale a foutu le camp; un pays où les valeurs cardinales ont été sacrifiés sous l’autel des intérêts mesquins. Mais le plus important n’est pas de commettre des fautes mais d’être à mesure de les surmonter et de préparer un bon avenir pour le pays.

  23. Dans cette sombre situation doit je pense,le pauvre citoyen se battre pour se faire une place au soleil.Les politiques ne visent que leurs intérêts égoïstes et égocentriques.Le pays demeure,ce sont les hommes qui passent.Je crois qu’il faut vivre pour soi même et non pour un autre.

  24. L’opposition malienne ne fait que manipuler les populations maliennes.Ils dénoncent des choses qui eux même ont favorisé.Un Tiébilé qui paye jamais ses factures se permet de dire du n’importe quoi sur les services de l’EDM.Soumaila Cissé qui vit dans la charge de l’Etat malien dénonce la cherté de la vie pourtant il ne renonce pas à tous les privilèges que lui offrent le gouvernement malien.

  25. Les politiques jouent avec les populations maliennes.Pour exemple la marche de l’opposition avec pour leitmotiv dénoncé la mauvaise gouvernance. Aujourd’hui, le seul et unique combat qui vaille est celui de l’intégrité territoriale.Mais l’opposition est même un obstacle à cette intégrité avec leur opposition systématique à l’accord de paix.

  26. Cette situation est une triste réalité mais quelle a été notre part de responsabilité dans cette situation?
    Comme nos voisins d’à côté le disent; nous sommes tous coupables et nous devons tous contribuer à réparer cette situation pour le bien de notre société.

  27. Il faut que les maliens sachent que l’opposition ne fait que se servir d’eux pour assouvir leur égocentrisme.Les leaders de l’opposition, qui nous parlent de coupure d’électricité, d’eau, de la cherté de la vie, ne vivent-ils pas à la charge de l’État, de nous les pauvres contribuables ?

  28. Les organisations de la société civile comme le nom l’indique même n’ont pas de partie pris. Il faut que celles-ci soient des moyens de régulation de la vie sociale en ce sens qu’elles montrent les plus grandes aspirations des populations aux dirigeants du moment et leur apporte leur soutien afin de permettre à ceux-ci de prendre les décisions idoines qui s’imposent pour le bien être social. A mon avis il n’y a rien de mal à ça!

  29. Le changement de comportement des maliens est une question dont la réponse n’incombe qu’aux malien.
    Alors je pense qu’il ne sert à rien à mettre en doute la bonne volonté de notre président à travailler pour que tous les maliens soient dans de bonnes conditions.

  30. Le président IBK a tenu des propos que je voudrais bien adapter à cette situation. En disant que “le Mali vient de loin et ira loin”; toutes ces situations rentrent en ligne de compte. Une société qui ne tient pas compte de son passé; sans vraie valeur ne peut malheureusement pas aller de l’avant. Les gens qui se sont battus avec conviction pour des raisons que elles seules seront à mesure d’élucider ont trahi ces convictions pour des choses qui n’en valent pas la peine. Tous ces sacrifices abandonné au profil de mesquineries. Il faut qu’on se réveille tous pour changer les choses.

  31. Le Mali reste ce qu’il est aujourd’hui tant que les politiciens ne changent pas d’armes de guerre politique. La politique n’est pas une scène de bataille sanguinaire mais une espace de conquête du trône pour offrir le meilleur à la nation. La classe politique doit casser d’être une source de malheur pour le bien-être des citoyens.

  32. C’est vraiment là une très belle plume qui nous appelle à revoir notre comportement afin de pouvoir hisser notre pays vers le haut. Il faut que nous puissions nous mettre en tête que le bonheur pour la société ne peut être que collectif. Nous devons donc nous engager pour le collectif afin de pouvoir y arriver. La foi, la conviction de travailler pour le bien être collectif, nous l’avons perdu depuis belle lurette et il convient de les ré-inculquer à la société pour qu’elle puisse bien se sentir.

  33. La compromission est tout les niveaux de la société Que ce soit au niveau des politiques que de la société civile. Nous avons tous faillit par la manque d’engagement aujourd’hui pour le pays, pour la chose commune. Il faut que nous soyons tous engagés pour le pays à tout niveau afin que celui-ci puisse aller de l’avant. Il n’y a pas d’autres solutions!

  34. Mon cher journal, je vous félicite pour cet article qui résume tout le problème de la nation malienne. S’il y avait un prix pour l’auteur du meilleur article de l’année, cet article allait gagner la première place. On a besoin des articles de ce genre pour pallier nos problèmes de la nuit des temps et qui persistent toujours et font obstacle à tout développement de notre pays.

  35. L’opposition est la seule classe politique qui dérange dans le pays Le retour de la paix que nous voulons actuellement n’est possible qu’avec un changement de cette classe politique qui est assimilable à une graine d’arachide pourrie dans un sac d’arachides et qui risque de pourrir les autres graines. Donc nous devons solutionner le problème au bon moment avant qu’il ne soit trop tard.

  36. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Les maliens sont actuellement dans une situation de sauve qui peut. Cela depuis sous le régime d’Amadou Toumani Touré. Il est temps que cette situation cesse pour un développement continuel. Les hommes politiques doivent être des guides, des solutions et non le contraire.

  37. Aforte de trop compromettre nous allons compromis le pays même, il faut qu’on s’abstient à certaine pratique pour que l’Etat malien s’avance , par ce que la corruption tue l’Etat.

  38. Nos hommes politiques sont nos sources de malheurs. Ils sont nos problèmes, nos ennemis, nos’’ satans’’, j’en passe. Tant que ceux-ci ne changent pas de cap de gouvernance et conduite sociale, le Mali, qui déjà perdu, disparaîtra de bon et les maliens que nous deviendront des nomades mondiaux. Que le tout puissant nous en garde ! 😳 😳 😈 😈

  39. Il faut que la nouvelle génération malienne apprenne à avoir l’amour du pays pour se donner à fond pour la construction de notre bien commun.
    Je pense que c’est comme cela que nous pourrons arriver à ce pays auquel tout le monde rêve.
    Mais cela suppose l’implication de tous à commencer par le journalistes et les hommes politique( surtout les opposants)…

  40. Mon cher journaliste, la compromission fait objet de promotion avec des journalistes qui font la politique de leur moyen au lieu de faire la politique de leur moyen. Un journaliste qui travaille pour un homme politique en contrepartie de sous et capable de vouloir transformer la vérité en mensonge.

  41. Pour que le vivre ensemble dans la dignité revienne dans notre pays, il faut que nous fassions en sorte de ne pas primer l’intérêt personnel sur l’intérêt général. L’égocentrisme est contraire au développement. La nation malienne est connue pour son socialisme et sa dignité ainsi que le patriotisme de ses anciens dirigeants. Pour quoi nous, la nouvelle génération perdue dans la forêt, nous ne pouvons sinon voulons pas suivre ce chemin ?

  42. L’homme malien a toujours été, est et restera le seul obstacle à l’émergence de ce beau pays tant que nous ne changeons pas de comportement. Le patriotisme n’a plus de place dans le cœur des maliens, le sauve qui peut est notre compagnon de tous les jours.

  43. Le problème de cette nation réside au niveau de certains hommes qui se cachent pour cracher sur la nation avec leur pratique compromettante de l’avenir de la nation. Les opposants sont d’une amertume cinglante contre le président en place. C’est ce qui porte un coup dur au processus de paix et à la vie quotidienne des maliens.

  44. Le pouvoir met tout en place pour l’éradication de ces maux passent par une prise de conscience collective car celui ou celle qui un petit peu de responsabilité dans ce pays ne pense plus qu’à lui au détriment de l’intérêt collectif. Comment la société peut-elle changer? Mais c’est à nous d’abord de renoncer à certaine ancienne pratique qu’on faisait avant.

  45. Parlant de compromission, je pense que le rôle des journalistes corrompus n’est pas du tout à négliger. Les maliens sont en grande partie égocentrique et e pensent qu’à leur intérêt personnel. L’amour pour la nation et devenu un crime d’autant plus que les patriotes sont des personne qui dérangent les politiciens toutes tendances confondues.

  46. On a très mal compris, le sens de la démocratie, nos politiciens croient que la démocratie c’est le vol , la corruption, par contre c’est le contraire, nos premier dirigeants avaient l’amour de ce pays, ils avaient honte de manger le FADEN TO aujourd’hui ce n’est que le contre, si tu es fonctionnaire, tu ne voles , on te dit que tu es maudit.

  47. La compromission est le quotidien des maliens depuis le jour où le général Moussa Traoré a fait le coup d’Etat à Modibo Keïta. La compromission malienne a pris de l’ampleur sous Alpha Oumar Konaré. Elle est devenue une règle de conduite sous Amadou Toumani qui disait ne pouvant pas emprisonner un chef de famille malgré son acte apatride. Aujourd’hui nous espérons la fin de cette compromission avec l’arrivée d’Ibrahim Boubacar Keïta à la magistrature suprême du pays.

  48. C’est un groupe d’opportunistes qui profitent des moments de désordre pour se faire de l’argent. Ils n’ont jamais su comprendre la difficile situation que traverse le pays. Un pays ne se construit pas en une seule année. Le président fera tout pour que le Mali se développe.

  49. Ces opposants sont de mauvaise foi sinon ils savent bien que le président est capable de développer le Mali. Tous les faits montrent tels les routes, l’électrification des villages, usines, emplois, équipements des militaires. Ils n’ont rien à dire
    Que Tiébilé aille payer sa facture à l’Edm et Somagep. Des voleurs qui crient au vol et à la corruption

  50. C’est ensemble que nous pourrons développer notre pays. Nos différends idéologiques ne doivent pas nous empêcher de nous unir autour de cet idéal qui est le Mali.

  51. Depuis que son excellence est venu au pouvoir, il met tout en place pour l’éradication de ces maux passent par une prise de conscience collective car celui ou celle qui un petit peu de responsabilité dans ce pays ne pense plus qu’à lui au détriment de l’intérêt collectif. Comment la société peut-elle changer? Mais c’est à nous d’abord de renoncer à certaine ancienne pratique qu’on faisait avant.

  52. Depuis que son excellence est venu au pouvoir, il met tout en place pour l’éradication de ces maux passent par une prise de conscience collective car celui ou celle qui un petit peu de responsabilité dans ce pays ne pense plus qu’à lui au détriment de l’intérêt collectif. Comment la société peut-elle changer? Mais c’est à nous d’abord de renoncer à certaine ancienne pratique qu’on faisait avant.

  53. Pour la lutte contre ce fléau soit un succès, il faut que l’Etat met un service en place dont leur travail sera seulement la dénonciation des individus, qui autre travaille que de corrompre les agents dans leurs missions.

  54. Il faut reconnaître que la crise et la recrudescence de l’insécurité n’ont pas permis au pouvoir de répondre aux attentes du peuple. Mais il faut également comprendre que beaucoup a été fait pour que nous soyons à ce niveau.

  55. Comme nous le disons plus souvent c’est que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Si les valeurs intrinsèques ont été abandonnées au profil d’un certain individualisme; c’est le système qui a été mis en place au plus haut niveau. Quelques soit ce à quoi nous sommes confrontés, nous devons tenir inlassablement à nos convictions mais je dirai malheureusement cela ne fut pas le cas pour certains de nos leaders qui se sont illustrés de la fort belle manière dans la lutte pour l’établissement d’une société plus juste et équitable mais qui ont abandonné leurs convictions une fois une lueur pour eux de s’épanouir individuellement est apparu. Le système a mis en place les moyens pour faire croire à ces derniers qu’il est plus facile de s’épanouir seul que de le faire de façon collective. C’est cet esprit individualiste qui a été mis en place et à favorisé la destruction de notre société. Pour venir à bout de cette situation; seul un éveil de conscience qui nous permettra de mettre la nation au dessus de tout nous permettra de redorer le blason de notre société.

  56. Le véritable problème de notre pays c’est la mentalité des uns et des autres.
    C’est donc à ce problème que nous devons nous attaquer par la sensibilisation et l’accompagnement des actions du gouvernement pour que le malien comprenne ce que c’est que le pays.

  57. Le problème ici dans notre pays c’est l’opposition qui ne facilite pas les choses aux gouvernants. Une opposition qui n’a jamais fait de proposition de sortie de crise ou un projet de développement. Ce sont des pratiques qui n’encouragent pas la cohésion ou le dialogue entre les différents partis qui animent la scène politique de notre pays.

  58. Moi je pense que les acquis de la révolution de 1991 sont restés intactes malgré certains dérapages.
    C’est d’ailleurs pour cette raison que le peuple a su se lever pour dire non à chaque fais que y a problème.
    Mais je pense que le problème en ce moment ce sont nos opposants qui essaient de manipuler le peuple pour arriver au pouvoir.

  59. Il faut un sursaut national ou un éveil de conscience pour que le Mali se retrouve. Si la corruption a pris de l’ampleur dans notre société c’est parce que nous sommes adonnés à la facilité.
    Nous devons mettre fin à cette mauvaise habitude.
    VIVE LE MALI

  60. Le malien doit changer pour son pays et non pour des intérêts car les hommes passent mais le pays reste.Pour que ce phénomène s’arrête, il nous faut de l’introspection, qui n’est rien d’autre que l’étude de la conscience de soi-même.

  61. Les premiers fonctionnaires milliardaires ont vu le jour sous le régime d’Alpha et dATT, où le gain facile a été encouragé. A commencé de cet instant jusqu’à l’arriver de IBK au pouvoir la corruption monte sans faille. Ce qui a valu le délaissement des convictions pour le bien collectif au profil du bien personnel.

  62. Le Mali a été 2 ème pays entreprenant et réformateur sous régional après la Côte d’Ivoire. Ils en veulent au président car ils ont été écarté à cause de leur mauvaise foi et détournement.
    Ils veulent manger avec tous les pouvoirs donc il faut comprendre leur haine car ils sont capables de tout pour destituer ce pouvoir mais ils ne pourront jamais car le peuple a compris leur jeu d’où le boycott de leur marche.

  63. le peuple malien vit de la corruption il y a très longtemps car tous vivons de la corruption. il faut dire que pour mettre fin à cela nous devons faire violence pour le bonheur du pays. nous devons accepter le changement de mentalité sinon tout ce que nous ferons, sera voué à l’échec pour le développement du pays.

  64. Nous devons copier l’exemple des asiatiques qui travaillent pour leur pays. Ils ont mis leur nationalisme et leur patriotisme au profit de leur pays.

  65. Dire que les maux pour lesquels la révolution de Mars 1991 persistes toujours serait remettre en cause les acquis de ce combat. Il y a eu des améliorations même si elles ne sont pas à la hauteur de nos attentes. De plus en plus de reformes sont mises en place mais l’éradication de ces maux passent par une prise de conscience collective car celui ou celle qui un petit peu de responsabilité dans ce pays ne pense plus qu’à lui au détriment de l’intérêt collectif. Comment la société peut-elle changer?

  66. je pense qu’au Mali cette la classe sociale est instrumentalisée même les religieux ne sont plus épargnés car pour la marche du 21 Mai dernier des religieux ont reçu de l’argent de la part de l’opposition pour pouvoir participer à la marche cela dire que tous sommes corrompus.

  67. Cette foi; les uns et les autres l’avaient. Cette conviction de même et c’est ce qui a poussé ces derniers à la lutte pour le pluralisme et provoquée la chute du dictateur. Cependant, de part la faute de certaines personnes comme le président AOK; les déchets de la dictature de Moussa Traoré ont attaché la démocratie et nous en payons le prix tout simplement. Les premiers fonctionnaires milliardaires ont vu le jour sous ce régime où le gain facile a été encouragé. Ce qui a valu le délaissement des convictions pour le bien collectif au profil du bien personnel.

  68. Le problème se trouve au sein de la population même arrêtons de nous compromettre pour qu’au moins ce pays puisse aller de l’avant, la compromission tue un pays, les hommes politiques ne font que des compromis, arrivé au pouvoir, ils volent tous nos wari.

  69. Effectivement, ce sont les voleurs qui crient au vol aujourd’hui. Ils paient le silence des journalistes et des pauvres personnes pour les suivre dans leur sale besogne. Le malien doit changer pour son pays et non pour des intérêts car les hommes passent mais le pays reste.

  70. Les présidents des organisations de la société civile sont tous manipuler pour des fins bien déterminés. Si certaines personnes luttent pour le camp présidentiel, d’autres pour le camps de l’opposition juste parce qu’il les est proposé ds postes.

  71. la société civile est composée des vautours qui cherchent à s’enrichir en mobilisant le peuple de leur coté tout en cherchant à remuer juste un peu le régime. le peuple malien doit comprendre qu’aucune lutte ne se fait sans intérêt personnel, donc c’est à eux de choisir.

  72. Les gens sont morts pour la libération de notre pays. On voit aujourd’hui ceux qui étaient au devant de la scène sont les plus opposés à la mise en place de la démocratie et des reformes pour l’émergence de notre Mali. Ils ne pensent qu’à leur intérêt plutôt qu’à celui du peuple.

  73. Le peuple malien est réveillé plus jamais ça au Mali, sous IBK je pense qu’il y avait des anciens pratiques qui se disparaissent un par un, le fait qu’IBK a coupé le système , les politiciens crient partout.

  74. C’est à nous de relever tous les défis qui se présenter aujourd’hui. Mais le regret est d’autant grand avec l’agissement des opposants qui se montrent de plus en plus hostiles au développement de notre pays.

  75. pour leur propre intérêts les politiques sont prêts à tout donc la manipulation du peuple est pour eux une petite chose. il faut que les politiciens comprennent qu’il est temps de se mettre au travail pour le pays et non pour leur propre intérêt car c’est nous peuple qui sommes toujours utilisés.

  76. Depuis qu’IBK est venu au pouvoir, il a fait la lutte contre la corruption son cheval de bataille, les hommes politiques qui ne veulent pas ça, ont volé par ci par la, pour stopper le jeu, un office vient d’être mise en place.

  77. Quoiqu’il arrive, le Mali demeurera. Y croire est une raison suffisante d’écrire, de se battre… de mourir. C’est à ce prix que les grandes et riches nations qui font l’objet de notre admiration ont été construites. Nous aussi nous pouvons y arriver. Osons y croire. Notre peuple a connu et connaît encore trop de souffrances, de martyrs et d’espoirs ensevelis par l’intolérance humaine et politique. Malgré tout, il n’est pas trop tard. C’est pourquoi, nous devons refuser à notre tour de nous compromettre en nous disant ceci : la voix des autres, ceux qui ont tout sacrifié jusqu’à leurs vies pour ce peuple, nous parviendra tôt ou tard.

  78. Nous savons tous bien que la lutte contre la corruption et l enrichissement illicite n’est pas une lutte vraiment facile car cette lutte a commencé depuis longtemps nous espérons cet office pourra vraiment fait son effet sur ce fléau qui entraine notre pays vers le bas vers la pauvreté.

  79. Nous devons comprendre désormais à quel point chaque acte que nous posons individuellement peut influer l’avenir de ce pays, celui de nos enfants. Nous devons comprendre jusqu’où notre compromission hypothèque l’avenir de notre peuple la situation actuel du pays nécessite un effort commun de tous pour faire le mali de demain

  80. IBK est venu trouver ce mauvais comportement a nos leaders alors changeons tous nos comportements car les autorités de ce pays et en particulier le président font tout pour redresser cette société en proie à la corruption et a l’enrichissement illicite.

  81. Ils dénoncent les détournements mais sont les premiers à demander les services de ceux qui volent l’argent du contribuable. Avec un billet de dix mille, ils sont capables de légitimer les corrupteurs les plus dangereux

  82. Mais au-delà de toutes ces compromissions, il existe quand même des citoyens sincères et honnêtes, encore prêts à travailler pour bâtir la patrie. Moins nombreux certes, mais capables de vous dire oui quand ils le pensent et non quand ils ne veulent pas. C’est à eux qu’il appartiendra d’engager les futures batailles économiques et politiques, d’entamer de profondes réformes pour nous sortir de notre situation sociale actuelle. Leur flamme patriotique n’est pas éteinte et ils croient en l’avenir de notre pays. C’est pourquoi nous sommes d’avis avec ceux-là.

  83. Le gouvernement doit prendre des mesures pour freiner les désirs des grands voleurs ou retourneurs de grosse somme dans ce pays.Pour que l’effort que le gouvernement fait puisse porter ses fruits à tous les maliens sans qu’ une seule personne s’enrichisse illicitement de l’argent de milliers de personnes.

  84. Ce sont les purs hypocrites de notre peuple. Ils sont capables d’aimer une chose et défendre le contraire. Ils dénoncent les détournements mais sont les premiers à demander les services de ceux qui volent l’argent du contribuable. Avec un billet de dix mille, ils sont capables de légitimer les corrupteurs les plus dangereux.

  85. le Mali demeurera. Y croire est une raison suffisante d’écrire, de se battre… de mourir. C’est à ce prix que les grandes et riches nations qui font l’objet de notre admiration ont été construites tel doit être la devise de tout les maliens en générale et les jeunes en particulier car ils représentent l’avenir du mali de demain

  86. Enfin le dernier niveau de compromission se situe dans le comportement des Malien pris individuellement. C’est le ”sauve qui peut”, la race des ”pourvu que…” c’est-à-dire la nouvelle génération des égoïstes myopes. « Pourvu que mon salaire tombe », « Pourvu que mes enfants étudient à l’extérieur » etc.

  87. IBK avait promis de lutter ce genre de fraude dans notre pays pour ramener dans le mali l’honneur et la dignité et l’intégrité dans nos cœur pour que le pays avance dans le chemin.

  88. la démocratie en elle n’est pas pas mauvaise mais c’est ceux qui pratique cette démocratie qui ne savent pas encore qu’est ce la démocratie. le peuple malien doit apprendre à aimer, avoir la volonté et l’engagement pour son pays sinon il va falloir faire du néocolonialisme afin de reconstruire le mali.

  89. Ces organisations et leurs présidents vouent une fidélité d’esclave au président, font la politique du ventre et du bas-ventre. Pourtant quand soufflera le vent du changement, ils seront les premiers à dénoncer les tares du régime actuel, à pactiser avec le nouveau système qui sera en place. Plus grave, ces mêmes organisations instrumentalisent la religion et de facto, les fidèles, pour la satisfaction de leurs intérêts sombres.

  90. après l’échec de nombreux dirigeants qui ont été a la tète du pays le peuple se fait avoir avec les même propos ténues par ces individualistes qui cherchent que leur propre intérêts au prix du sang du peuple et même pire encore ceux qui veulent bâtir la nation déchu certain trouve moyens pour compromettre cette bonne volonté tel est le cas du mali actuel

  91. depuis plusieurs décennies le Mali vit la corruption du plus haut niveau et cela c'est beaucoup aggravée en 1991 jusqu'à 2013 avant l'arrivée au pouvoir du président IBK car l'ancien président ATT a eu à dire qu'il ne peut pas emprisonner un père de famille parce qu'il a détourner l'argent du pays ou encore autre car c'est une humiliation pour ce dernier cela dire que ATT avait encourager la corruption au mali.

    avec l'arrivé du président IBK au pouvoir en 2013, lui en coupant la corde de la vielle habitude qui est la corruption certaines personnes trouvent que rien ne va au pays et dénonce tous les maux. comme la corruption a été freiné, pour de l'argent certaines personnes s'adonnent à des pratiques inhumaines.

  92. depuis plusieurs décennies le Mali vit la corruption du plus haut niveau et cela c'est beaucoup aggravée en 1991 jusqu'à 2013 avant l'arrivée au pouvoir du président IBK car l'ancien président ATT a eu à dire qu'il ne peut pas emprisonner un père de famille parce qu'il a détourner l'argent du pays ou encore autre car c'est une humiliation pour ce dernier cela dire que ATT avait encourager la corruption au mali.

    avec l'arrivé du président IBK au pouvoir en 2013, lui en coupant la corde de la vielle habitude qui est la corruption certaines personnes trouvent que rien ne va au pays et dénonce tous les maux. comme la corruption a été freiné, pour de l'argent certaines personnes s'adonnent à des pratiques inhumaines.

  93. Puis la compromission s’observe à travers la vie de la société civile. Combien sont-ce ces organisations appartenant à la société civile qui foulent au pied nos valeurs cardinales ? Les ”missions” c’est la sublimation de l’image du chef de l’Etat contre vents et marées

  94. Ça sera une très bonne initiative que le gouvernement malien mettre en place une structure pour la lutte contre l’enrichissement illicite dans notre pays .

  95. D’abord au sein de la classe politique, nos politiciens se sont compromis et se compromettent davantage. La majorité d’entre eux était des révolutionnaires convaincus et convaincants. Ils avaient dans leurs cœurs une fibre patriotique qui les motivait au travail, les astreignait à l’honnêteté et au sacrifice individuel pour le bien-être de tout le peuple.

  96. tout malien se souciant de l’avenir du pays doit se poser la question suivante “Avez-vous des nouvelles de l’avenir du Mali” cette nation a été victime d’une série de crise dans son histoire mais cela ne dit pas qu’on subisse les coup de nos destinée bien au contraire cela devait nous donner le sentiment de bâtir la nation malienne par la sueur et par le sang

  97. A l’opposé, l’on peut déduire qu’il n’y a pire vie que celle du corrompu suprême qui vend l’être au profit de l’avoir. La compromission ! Voilà bien ce qui résume le comportement des Maliens de façon générale.

  98. La corruption et l’enrichissement illicite sont l’un des plus dangereux maux de notre société actuellement de maintenant n a plus confiance à c est la raison pour laquelle ils cherchent tous les moyens pour s’enrichir même si cette fois n existe que de noms.Que nous stoppons complètement le développement de ce pays.

  99. nous devons savoir que le, peuple malien n’était pas encore prêt mentalement pour l’indépendance encore moins la démocratie. la démocratie qui en elle même demande l’amour de son pays cela dire son prochain. il faut que le peuple malien accepte le changement de mentalité afin de conduire son pays dans le progrès.

  100. Il faudra que le malien reprenne ces anciennes valeurs traditionnelles pour qu’on puisse avancer dans le droit chemin. Sinon c’est devenu ma famille seulement on ne se soucie que de ces enfants c’est tout.

  101. cet article enferme bien des contenues qui pourrons changer la situation c’est un appel a tout un chacun de prendre part par nos actes la bonne décision pour un mali meilleur qui sert d’héritage pour nos enfants

  102. Il faudra que le malien reprenne ces anciennes valeurs traditionnelles pour qu’on puisse avancer dans le droit chemin.Les différents pays européens que nous envions aujourd’hui ont accepté d’être des travailleurs honnêtes pour leur pays.C’est pourquoi ils sont en ce niveau d’évolution dans le monde.Ce sont des gens qui n’ont pas pensé à leur propre intérêt sinon ils n’en seront pas à ce niveau de développement.

  103. Auparavant le malien était connu comme un homme intègre,juste et digne.Nos grands parents se vantaient de cette bonne attitudes devant les autres pays.Nous en étions vraiment fiers.

Comments are closed.