Une bombe sous nos pieds !

4

Attention, attention, attention ! Avec les extravagances, impensables surtout dans le contexte actuel au Mali et de surcroit de la part de barons de la République, les grèves des enseignants, élèves et étudiants, les affrontements intercommunautaires, le casse-tête des déplacés du centre, les syndicats des chauffeurs de l’axe Mali-Sénégal,…. notre Maliba est bien en ébullition. Et tout ça sent l’odeur d’une bombe qui peut exploser à tout moment…

C’est hélas à tous les niveaux, tant dans la sphère étatique  que chez le citoyen lambda. Le constat est amer, décevant, désespérant. Tout se passe comme si au Mali, singulièrement dans la vitrine bamakoise, les uns et les autres n’ont pas conscience de la gravité de la situation.

On continue de fêter comme si de rien n’était. On continue de célébrer les mariages à coups de klaxon dans un bordel indescriptible, sans aucune considération pour les autres usagers de la voie publique. Comme voire plus qu’en temps normal ! Tout cela sous le regard amusé, indigné, stupéfait de ces milliers de cadres civils et militaires venus chez nous nous assister, parce que nous avons des problèmes, notamment sécuritaires !

Quant aux pouvoirs publics, ils n’offrent – hélas- pas une meilleure image  Que retenir de ce concert inaugural du Centre International de Conférence de Bamako (CICB) présidé par le Chef de l’Etat accompagné par son épouse ? Qui a mobilisé ces sommes considérables investies dans son organisation? Que dire de cette autre célébration du 8 mars, Journée internationale des femmes, juste pour le folklore ?

Le nouveau mot d’ordre de grève décrété par les syndicats de l’éducation commence à agacer les parents d’élèves, y compris ceux qui ont leurs progénitures dans les écoles privées. La réaction de l’Aeem, qui a commencé à se montrer préoccupée par la situation, est à redouter. De façon générale, loin de diminuer, la tension sociale s’exacerbe du fait des actions éparses des catégories socio-professionnelles, chacune à son niveau montant les enchères. Manifestement, jamais l’Etat n’a été autant assailli par ses partenaires sociaux ! Et mis dos au mur ! Pas plus tard que dimanche dernier, le syndicat des chauffeurs fréquentant l’axe Mali-Sénégal (principale voie d’approvisionnement du pays) ont menacé de décréter un arrêt de travail immédiat si le gouvernement ne mettait pas fin aux tracasseries qu’ils subissent tout au long du trajet. C’était lors de leur assemblée générale tenue à cet effet à Diboli.

Il revient aux plus hautes autorités du Mali de tirer les leçons des indignations,  frustrations, déceptions, colères qui gagnent plusieurs couches de la société.

Avec la convergence de tant d’ingrédients, la bombe risque d’exploser à tout moment. Faisons en sorte que cela n’arrive pas. Travaillons à faire en sorte que les événements démentent cet adage qui dit que « l’accélération du rythme du tam-tam est interprétée de deux manières : soit la peau recouvrant l’instrument va se déchirer d’un moment à l’autre, soit le batteur fatigué s’apprête à mettre un coup d’arrêt ». Que Dieu sauve le Mali !

Bintou Diarra15

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Sur ce même forum, j’ai dit et écrit noir sur blanc que la validation de l’élection volée par le vieux bon à rien, constituait LE DEPART DU COMPTE À REBOURS DE L’INÉVITABLE SOULÈVEMENT QUI BALAIERA UNE BONNE FOIS ZONKEBA 1ER ET SA FAMILLE DE PARASITES!!!

    Je persiste et je signe !

    Le compte à rebours en question À bel et bien commencé et la pression ne cesse d’augmenter jour après jour.

    Il n’est pas nécessaire d’être un grand expert pour voir qu’à force de s’enfoncer dans la nullité depuis maintenant 6 ans, LE PAYS EST MAINTENANT AU BORD DE L’IMPLOSION !!!!

    Et le pire, c’est compte tenu de l’entêtement stupide du vieux crétin de koulouba jusqu’ici, IL EST DÉSORMAIS TROP TARD ET L’IMPLOSION EST HELAS….. INÉVITABLE !

  2. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. “Bomb” is change plus change is always occurring. We hope on this occasion end result under all conditions named is positive plus productive change that is managed to our greater benefit by good sense. This “bomb” is where a good leader could make name for himself plus his method of governing that would be referred to for generations by Ubuntu of Mali if this bomb was correctly managed. However, such leader would not lean to ways of Europe for direction. It is known fact Europe do not ever provide information or/plus direction that is to utmost in Ubuntu best interest. Whatever happen we are stuck with IBK decision making. I truly hope this is not one of many occasions that IBK give truth to saying I often use that ” Africa is no place for Old Men to lead”. I deeply want to be wrong this time.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  3. Si les pourparlers avec l’opposition autour de SOUMAILA CISSE échouent,le TIC TAC sera lancé c’est à dire que l’explosion sociale sera inévitable.
    UN CLAN CONSIDÉRE LE RESTE DE LA GRANDE MAJORITÉ DE LA POPULATION COMME LEURS ESCLAVES.
    Ils font ceux qu’ ils veulent de l’ argent public,personne ne doit parler car,pour eux,c’est parfaitement normal.
    Ils sont incompétents à conduire les affaires publiques,ça ne regarde personne.
    Ils considèrent que seuls les HASSIDI trouvent qu’ ils sont incompétents.
    Les pourparlers doivent mettre fin à ça où le peuple sort massivement pour chasser ce CLAN criminel.
    Ils doivent aboutir aux mesures idoines pour instaurer la bonne gouvernance avec dans l’exécution le chef de fil de l’opposition qui a prouvé,pendant qu’ il était ministre des finances,que le Mali peut être un pays CRÉDIBLE après une gestion opaque d’un CLAN en mettant le pays en règle vis à vis de ses fournisseurs et créanciers divers.
    MOUSSA TRAORÉ a été incapable de régulariser la gestion des finances publiques à cause d’un CLAN autour de sa femme qu’ IBK duplique les pratiques actuellement.
    ALPHA OUMAR KONARE a mis fin à cette pratique par une gestion idoine des finances publiques par l’intermédiaire de SOUMAILA CISSE .
    Il a laissé un pays CRÉDIBLE en 2002 car tous les fournisseurs courtisaient les marchés de l’ ÉTAT tant les paiements étaient faits à temps.
    Son MINISTRE des finances SOUMAILA CISSE a été même plébiscité par la chambre de commerce et d’industrie du Mali par une médaille pour lui reconnaître ses efforts après son départ pour un autre ministère.
    Qu’ il reprenne encore ce bateau pillé par les vagabonds d’IBK appuyés par le même MOUSSA TRAORÉ après qu’ ils aient abandonné AMADOU TOUMANI TOURÉ qui les a laissé profiter impunément des deniers publics,est tout à fait logique et heureux pour cette population qui souffre.
    La souffrance est tellement énorme que l’échec des pourparlers va déclencher automatiquement un mouvement populaire .
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  4. Non, ce n’est pas une bombe sous nos pieds, c’est l’équation du genre que: Pendant que la voiture est dans le fossé, on demande à ce que l’accident n’ait pas eu lieu______________________!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here