Communes III et IV : Des agents à pieds-d’œuvre pour le retrait des cartes d’électeurs

2

En Communes III et IV du district de Bamako, de grands moyens sont déployés pour permettre aux citoyens de se procurer leurs cartes d’électeurs avant le 29 mars.

Les nouvelles cartes d’électeurs sont disponibles dans tous les centres de retrait des Communes III et IV du district de Bamako. Sur place, des agents sont déjà déployés dans des centres.

Pour le cas de la Commune III, qui a 4 332 cartes d’électeurs à distribuer, plusieurs endroits ont été aménagés dont une salle secondaire dans la mairie de Dravéla.

Famory Doumbia président de la commission de distribution du centre demande aux citoyens d’aller vérifier d’abord leurs noms sur les listes affichées aux différentes mairies de leurs communes avant de passer faire le retrait. Cela fait gagner du temps. Au moment des retraits, les électeurs doivent détenir soit une carte d’identité, un passeport, une carte Nina, un permis de conduire. Le retrait des cartes est individuel.

A la mairie de Dravéla, sur 4 332 cartes d’électeurs à distribuer, une soixantaine a été retirée pour le moment. Malgré tout, le président de la commission de distribution reste optimiste car beaucoup d’électeurs selon lui viennent aux dernières minutes.

En Commune IV du district de Bamako, les électeurs se bousculent pour retirer leurs cartes d’électeurs. Au centre de retrait du lycée Mamadou Sarr, les agents en charge de la distribution sont confiants.

Selon le président de la sous-commission 5, chargé de la distribution des cartes d’électeurs des centres de votes du lycée Mamadou Sarr, de l’école B et C de Lafiabougou Issa Diarra, le centre a en sa charge 3 centres de votes relevant de la Commune de IV.

“Au centre Mamadou Sarr, nous avons 5 631 cartes. A l’école B de Lafiabougou qui constitue 16 bureaux de votes, il y a 7 522 cartes à distribuer et ensuite au centre de l’école C de Lafiabougou qui est composé de 11 bureaux de vote, il y a 5 390 cartes à distribuer.  Ce qui fait un total 18 543 de cartes d’électeurs”.

Dans ces centres visités, l’opération de distribution des cartes d’électeurs commence dès 7 h pour finir à 17h avec une pause d’une heure et les agents sont sur pied du lundi au dimanche. A Dravéla comme au Lycée Mamadou Sarr, les difficultés rencontrées par les agents sont les mêmes.

La majorité des électeurs ne connaissent pas leurs bureaux de vote et là la recherche est très compliquée. Il y a aussi des gens qui viennent se présenter avec plusieurs pièces d’identité pour faire le retrait d’un membre de la famille ou un proche. Ce qui pose un véritable problème explique Issa Diarra. “Le retrait est individuel. On ne peut pas se permettre de donner les cartes d’électeurs de toute une famille à une seule personne”, dit-il avant de poursuivre, “il est temps que les autorités nous laissent donner la carte à ces personnes qui se présentent pour retirer les cartes d’électeurs de la famille car tout le monde ne peut pas se déplacer et c’est vraiment ça un réel problème”.

En plus, Famory Doumbia demande aux candidats de trouver un bon plan de communication et de mobilisation pour que les gens viennent retirer leurs cartes, “c’est aussi aider la population à bien comprendre”.

Rappelons que la distribution des cartes d’électeurs continue jusqu’au 27 mars, soit un jour avant la date du scrutin. Par ailleurs, les électeurs peuvent toujours retirer leurs cartes le jour du scrutin dans leur bureau de vote.

 

Ahmed Sagara

Myriam Pascaline Diallo

(stagiaires)

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here