Corruption : Qui veut protéger les délinquants financiers ?

10

Les discours des Autorités de la Transition  dans le cadre de la lutte contre la corruption et la délinquance financière sont loin de se concrétiser en actes depuis le coup d’Etat du 18 août 2020 qui renversé le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta. Pour preuve, de nombreux dossiers de scandales financiers et/ou de détournements de deniers publics sous le Régime défunt dorment dans les tiroirs. Et, au même moment, leurs auteurs ne sont nullement inquiétés. Alors l’opinion s’interroge : Assimi et les autorités actuelles ont-ils réellement l’intention d’engager des poursuites contre les délinquants financiers ? Ces mêmes autorités ont-elles la volonté d’ouvrir des dossiers sulfureux comme l’achat d’équipements militaires ou encore l’achat de l’avion présidentiel sous IBK ? Le président de la transition est-il décidé à assainir les finances de l’Etat ? Qui protège les auteurs des détournements qui ont fait perdre à l’Etat des milliards de francs CFA ?

En effet, de nombreux Maliens attendent impatiemment l’audit de la gestion de l’ancien Régime, à commencer par certaines Institutions de la République qui, 7 ans durant, ont été éclaboussées par de nombreux scandales.

Aussi, pendant les 7 dernières années (sous le régime calamiteux d’IBK) ce ne sont pas les scandales qui ont manqué. De l’achat de l’avion présidentiel à l’acquisition des équipements militaires pour l’Armée malienne en passant par les affaires non moins sulfureuses d’engrais frelatés… Ce Régime de destruction nationale s’était abonné aux scandales financiers sur fond de dilapidation des ressources de l’Etat. Des scandales qui ont mis la République au fond d’un gouffre financier sans précédent dans l’histoire de notre pays. Mais l’engagement des Autorités à mener une lutte sans merci contre les délinquants financiers rencontre le scepticisme d’une opinion malienne qui ne croit plus aux discours tenus çà et là.

Aussi, beaucoup d’interrogations sont posées sur le sort réservé à certains sulfureux dossiers de détournement et/ou de scandales financiers qui avaient défrayé la chronique sous le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta.

D’autant plus que ces requins (délinquants financiers) ont formé un véritable réseau occulte au sommet de l’Etat. Ils se cooptent et se protègent, toujours prompts à ourdir des complots pour faire tomber ceux qui essaient de remettre les choses à l’endroit. Dans certaines affaires sulfureuses, des innocents et des menus fretins se sont retrouvés en prison alors que de hauts responsables (auteurs de détournements) sont protégés.

Pourtant tous les scandales dissimulés jusque-là se dévoilent facilement après un audit anodin. Ceux qui avaient été découverts par les institutions habilitées et organes de contrôle, mais mis dans les tiroirs par l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita, durant tout le temps qu’il était aux affaires, commencent à apparaitre au grand jour. Mais les Auteurs des détournements de deniers publics (nullement inquiétés) se pavanent toujours dans les rues à l’intérieur et extérieur du pays. Curieusement depuis le coup d’Etat du 18 août 2020, aucun  d’entre eux n’a été inquiété.

Cette catégorie de malfrats a accru de manière exagérée au Mali, au cours de la dernière décennie sous le président Ibrahim Boubacar Keita. Ces individus ont provoqué et continuent encore de provoquer de graves hémorragies financières préjudiciables à l’économie du pays.  Pire, après avoir dilapidé allégrement les deniers de la Nation, ils ont infiltré tous les rouages de l’Etat en entravant les enquêtes les concernant. Et de leurs positions, ils usent de tous les stratagèmes pour entraver et saboter les poursuites judiciaires à leur encontre. Le constat est que la plupart de ces délinquants financiers cherchent la parade pour passer entre les mailles du filet de la justice. Pour cela, ils n’hésitent pas à jouer du rang social, de la position hiérarchique au niveau de l’administration et surtout des relations interpersonnelles qui constituent dans les poursuites judiciaires des causes de blocage.  Ces Délinquants en col blanc profitent souvent aussi de leur fonction pour orienter ou détourner les enquêtes les concernant.

Tant que ces délinquants financiers agiront en toutes d’impunité et garderons les leviers de l’administration ll est illusoire de penser que nous allons mettre fin à la corruption. Et tant qu’il y aura la corruption, nous aurons des Administrations publiques prédatrices, peu de levées de ressources internes.

Il ne doit pas y avoir de complaisance envers les auteurs de fraude ou de corruption, car cela fragilise la démocratie, le contrat social et le pacte républicain. Et il faut s’assurer que lorsqu’il y a détournement des deniers publics, il y a des contrôles, des audits… on envoie les dossiers à la justice et celle-ci a obligation de poursuivre. Car le souhait de la majeure partie du Peuple est le retour à la justice sociale et la lutte contre l’impunité. Donc, il est temps d’entamer des procédures judiciaires contre toutes les personnes physiques accusé de corruption, de détournement des biens ou des fonds publics. Il est temps de passer de la parole aux actes

Mémé Sanogo

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Il faut être propre afin de pouvoir nettoyer le sale. Autrement biniekala be a gninin baga sen jukoro!
    Je serai plus soulagé si on peut organisé des élections légitimes avec les citoyens maliens qui votent intelligemment. C’est une chance pour les dirigeants intègres de nous aider à s’en sortir de cette morasse a l’échelle de 20 millions d’habitants du Mali en détresse pendant très longtemps.

  2. Well financial criminals of government want to protect financial criminals of government. They are lazy plus once officials of power put laws in place giving them immunity for committing corrupt acts they are unstoppable. Government officials of Western Civilization seemingly unable to stop laughing at number of Negroid African governments that use that method. It is to legalize criminal acts by government officials.
    If Negroid government officials were not so damn lazy they would simply as group investors corner essential market of Africans daily existence plus reap constant profit without hindering development of nation with their huge financial thefts. Irony is they show pride for these thefts unto those outside their nation reveal their acquisition of wealth as criminal act anywhere in world except their nation where they are provided immunity for those thefts. This condition is testament to African Negroid laziness plus lack of productive non criminal ingenuity that is profitable. Once again another scenario that hurtfully seemingly give truth to Negroids are of lower intelligence.
    How do we find acceptable way to breaking this injurious in Negroid status among humans stupid process that exist all over Africa?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. Kinguiranke, il faudra remonter dans le temps jusqu’au regime AOK.
    On va voir que c’est vraiment sous ATT que le Malien a commence a ne pas vraiment avoir peur de voler l’etat.Cela est devenu pire sous IBK.
    Des milliards et des milliards.

    • Zanga tu oublies que les villas de la secheresse ont prolifere sous GMT et ensuite sour AOK nous avions vu les fonctionnaires milliardaires crees pour la premiere fois et apres avec ATT c’etait les Ministeres qui buavaient des millions en the et sucre (ATT ne veut pas faire honte a un chef de famille voleur) et sous Boua le ventru IBK le Made Zonkeba les records ont ete battus avec la SURFACTURATION et la corruption a ciel ouvert! Pauvre Mali tes enfants ne sont que des voleurs!

  4. De toute façon un voleur ne peut pas arrêter un voleur, Assimi Choguel etc— les purs produits du népotisme depuis le prytanée en passant par la bourse UNJM, vraiment laisser nous respirer , il aura rien .

  5. Diata
    Personne n’en veut à IBK,mais aux fossoyeurs de notre économie.
    Il en fait partie???
    Certainement oui puisqu’il les a protégé pendant sa présidence.
    CE SONT LES FOSSOYEURS QU’ON VEUT ÉCARTER DE NOTRE SOCIÉTÉ AFIN QU’ELLE SE PORTE MIEUX.
    Comme IBK en fait partie,on ne peut pas le laisser tranquille.
    C’est lui qui a provoqué le peuple malien en le sollicitant pour être PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE afin d’assainir l’administration publique alors qu’il fait partie des délinquants.
    Une escroquerie qu’il va payer cher,même s’il quitte ce monde puisqu’il a des descendants qui vont souffrir de sa méchanceté envers le peuple malien.
    Personne n’a obligé IBK à s’engager dans les activités publiques.
    Il s’est montré aux maliens habillé des principes propres aux malinké pur jus alors qu’il est un homme perdu qui a abandonné les MALINKE depuis fort longtemps pour s’allier aux mondains.
    ASSIMI GOITA est incapable de lutter contre ces délinquants puisqu’il en partie.
    IL EST LE PRODUIT DU NÉPOTISME ALLIÉ TRÈS PROCHE DE LA CORRUPTION ÉTATIQUE.
    Le renouveau du Mali ne viendra pas de cette génération issue du prytanée militaire de kati.
    Seul un mouvement populaire gigantesque genre expérimenté par le M5-RFP peut amener les POUVOIRS PUBLICS à engager un véritable assainissement de l’administration publique et de la pratique politique.
    Les ANIMATEURS DU M5-RFP face aux sirènes des délices du pouvoir ont cessé d’être solidaire jusqu’à la réalisation de L’ESPRIT du M5-RFP.
    On semble revenir à la case départ puisque les COLONELS sachant l’absence de contre pouvoir vont agir pour confisquer le pouvoir et rallonger les pratiques IBKISTES puisqu’ils sont de la même famille.
    CHOGUEL MAIGA aussi.
    Sa présence aux côtés D’ASSIMI GOITA est un coup dur porté au M5-RFP puisqu’il n’a jamais été un homme de conviction,mais un homme de pouvoir.
    Il va tout faire pour rester au pouvoir,même s’il faut pousser ASSIMI GOITA à se présenter comme est entrain de faire un semblable à lui KAOU DJIM.
    C’est d’une naïveté très honteuse de penser Qu’ASSIMI GOITA va lutter contre la corruption.
    C’est de la même naïveté qui a poussé certains maliens à penser en 2013 qu’Ibk est la solution du Mali alors qu’il avait un bilan sombre à la tête de L’ADEMA PASJ.
    ASSIMI GOITA est l’incarnation du NÉPOTISME lié à son recrutement au prytanée militaire de kati.
    La formation du gouvernement CHOGUEL MAIGA reflète parfaitement ce NÉPOTISME.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  6. Le ministre de la justice est nomme pour faire ce travail. Si rien n’est fait, soit il ne veux rien faire contre la corruption ou il est contraint au plus haut niveau. Si tel est le cas il n’a qu’a rendre sa démission en dénonçant les personnes qui l’empêchent de faire son travail.

    • On ne peut pas laisser le Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba en paix, qu’il rembourse tout ce qu’il a vole avec Karim, Hubert, SMB, Treta, generali Dahirou, generali Moussa Diawara, generali MBemba, etc…et alors on va le laisser dormir a Sebenikoro!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here