Distribution de la carte Nina : la Plateforme contre la corruption et le chômage dit non à la corruption

4

Le Président de la Plateforme contre la corruption et le chômage (PCC), le Pr. Clément Dembélé a animé  le vendredi 11 octobre un meeting devant l’esplanade de la  mairie de la Commune I du District de Bamako pour exiger la fin de la corruption dans la distribution de  la carte Nina.

-Maliweb.net- L’obtention de la carte Nina est devenue un véritable parcours du combattant au Mali. Les agents chargés de sa distribution se livrent à une véritable rackette de la population.  Son obtention est conditionnée au payement  de 30 000 FCFA. C’est du moins ce qu’en pense Youssouf Sanogo qui a affirmé que la PCC a été saisie par plus d’une vingtaine de personnes, qui ont témoigné avoir payé de l’argent pour obtenir le précieux sésame. Ce qui est inacceptable, clame-t-il. Avant de mettre en garde« soit les autorités donnent gratuitement la carte Nina à tous les maliens soit elles arrêtent purement et simplement sa distribution ». Car, dit-il, on n’a pas besoin.

« C’est l’Etat  qui a décidé en toute souveraineté d’introduire la carte Nina au Mali. C’est un droit Constitutionnelle » a renchérit le Président de la Plateforme contre la corruption et le chômage, le Pr. Clément Dembélé, devant une foule surchauffée et acquise à sa cause. Une casquette de couleur rouge visée sur sa tête et portant une veste noire, le président du PCC a exigéla transparence dans l’attribution de la carte Nina.

Le président de la  PCC  dit ne pas comprendre que dans un pays où tout est lié à la carte Nina que les autorités ne fassent pas le minimum d’effort pour que tout le monde puisse l’avoir. « Il y’a des maliens qui ont tout perdu à cause des cartes Nina », a-t-il souligné.

Selon Clément Dembélé, c’est la corruption qui est à la base du problème de la carte Nina. C’est dans cet ordre qu’il a demandé la radiation ou la démission de tous les agents impliqués dans la distribution de la Carte Nina. « Ilssont devenues de petits bandits qui prennent indument de l’argent à la population. Nous ne voulons plus d’eux », a-t-il poursuivi.

Avant de conclure, le PCC a indiqué que ce meeting n’est qu’un début. « Nous allons revenir à la Mairie le vendredi prochain pour exiger nos cartes Nina. Si nous ne sommes pas satisfaits nous allons faire  un sit-in devant le ministère de l’Administration territoriale », a-t-il prévenu.

C

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Encore une fois un programme du gouvernement mis à place qui est très mal gérer surtout en France. Plus d’un an pour avoir finalement une fiche individuel avec plein d’erreurs de la part du personnel de saisie de Nina. Impossible de savoir qui est le responsable du site pour porter plainte. Je me demande des fois si toutefois ce programme Nina a un responsable ici en France. Je déplore vraiment la négligence des doléances des maliens et maliennes qui vivent ce cauchemar et le manque de sérieux dans la gestion des cartes Nina.

  2. C’est l’Etat qui a décidé en toute souveraineté d’introduire la carte Nina au Mali. C’est un pas en avant pour la lutte contre la corruption

  3. “…« soit les autorités donnent gratuitement la carte Nina à tous les maliens soit elles arrêtent purement et simplement sa distribution ». Car, dit-il, on n’a pas besoin.

    « C’est l’Etat qui a décidé en toute souveraineté d’introduire la carte Nina au Mali. C’est un droit Constitutionnelle »… ” … /// …

    :
    Normalement, dans un ETAT de Droit…, quand ce même ETAT décide d’imposer un Document Administratif à sa Population…, généralement, il lui réclame juste un Timbre fiscal ou le prix de ce timbre.
    Les Agents Administratif n’ont pas à en faire un gagne-pain.
    Au Mali les Agents créent une fausse pénurie, ou un blocage pour inciter les Usagers à payer plus que nécessaire leur droit.
    En France, il y a des Maliens qui ont fini par renoncer à se faire faire une Carte Nina. On ne leur dit pas ” non, vous ne l’aurez …” Mais ils vous baladent tellement de gauche à droit, que vous finissez par comprendre de vous même qu’on veut pas vous le faire votre Carte Nina. Alors, vous vous demandez si on vous considère vraiment comme Malien… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here