Coup de fil d’IBK à Soumaïla Cissé : Les dessous d’un acte politique trop longtemps attendu

8

Pourquoi IBK a-t-il pris tout ce temps avant de poser un acte de concrétisation de  sa « main tendue » aux contestataires de sa laborieuse réélection de l’année dernière?

-Maliweb.net- Il est de notoriété publique que le président IBK et son challenger chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé se connaissent très bien. Les deux hommes se côtoient depuis belle lurette, depuis les premières heures de la démocratie malienne. Collaboration qui s’est sereinement poursuivie durant une bonne partie du magistère du président Alpha Oumar Konaré. IBK ayant servi le Mali durant six ans comme Premier ministre alors que Soumaïla Cissé était l’un des ministres les plus influents des gouvernements du pouvoir ADEMA…

Il est donc clair qu’au point de vue des relations humaines, IBK et Soumaïla Cissé se vouent considération et respect mutuel, même si au plan purement politique, les deux personnalités sont devenues de farouches adversaires, surtout dans leur ambition respective de diriger le Mali.

IBK, de certaines confidences, reconnaît la pondération de son opposant et sait qu’il n’est pas de nature belliqueuse du genre d’un Oumar Mariko. Il s’était alors, révèlent certains de ses proches de Koulouba, religieusement étonné du compagnonnage passager entre le leader de l’URD et le PARENA de Tiébilé Dramé et aussi le jeune leader du CDR, Youssouf Bathily dit Ras Bath. IBK voyait ces accointances comme altérant l’image d’homme d’Etat que s’est forgée Soumaïla Cissé, qui a dirigé pendant 9 ans la Commission de l’UEMOA.

Le locataire du palais de Koulouba voulait donc une dislocation de l’alliance « restaurons l’espoir » de M. Cissé avant de lui tendre la perche pour un dialogue de décrispation politique, après les bruyantes contestations des résultats de la présidentielle 2018. C’est désormais le cas, avec l’éloignement du CDR et des activistes déstabilisateurs du camp du chef de file de l’opposition.

C’est ainsi que, comme pour accélérer le climat de détente politique dans le pays et donner des chances de succès au dialogue politique, qui vient d’être amorcé, le président de la République vient de passer un coup de fil à son cadet Soumaïla Cissé, le jeudi dernier. L’acte a été favorablement accueilli par tous les observateurs, qui ont poussé le ouf de soulagement du « mieux vaut tard que jamais ».

Selon toute vraisemblance, le chef de l’Etat mesurant aussi la lassitude dans la contestation des résultats de la présidentielle 2018, a voulu tendre une perche salvatrice aux opposants. Sans oublier que les défis des réformes politiques (révision de la Constitution) majeurs annoncées poussent IBK à rassembler davantage les Maliens de toutes les chapelles politiques et de la société civile.

Enfin, faisant face à des velléités de dénonciations et de pressions tous azimuts de certains leaders religieux, IBK n’a presque plus le choix de prioriser une sorte de réconciliation avec ses adversaires politiques. La mise en place du cadre de concertation nationale avec la classe politique, l’amorce d’un dialogue et des consultations politiques accélérés par sa majorité sont aussi dans ce sens. Une sorte de realpolitik à la sauce IBK !

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Aucun sacrifice ne sera de trop pour sortir notre pays de l’impasse. Servir ce pays est la seule raison qui doit primer. L’histoire retiendra tous ceux qui ont fait autrement en se servant de notre pays pour se servir. Ils paieront un jour. Le malheur reviendra toujours à son auteur.

  2. Mon cher Sangaré, ton analyse resume parfaitement la situation actuelle et présente les tratactions et jeux lobbyistes autours de ses personnalités politiques maliennes. Comprendra ta démarche qui pourra mais toujours est il que la clairvoyance habite les uns et les autres sur ce forum afin qu’ils puissent saisir la quintessence de ta démarche argumentative. J’avais voulu ajouter mon commentaire mais après lecture minutieuse de la tienne, je me suis rétracté car tu as exprimé brillamment ce que je voulais écrire. Bravo a toi.

    • Mopilaro, pouvez-vous nous dire ce que le depute’ Soumaila va negocier avec la France?
      AW KANA AW YERE’ NEGUEN!!!! LA FRANCE RECONNAIT LE REGIME DEMOCRATIQUEMENT ELU D’IBK!!!N’oubliez pas qu’avant la crise de derniere minute avec les religieux, le PM D’IBK parlait d’un grand rassemblement des partis politiques maliens dont l’URD!
      IBK N’A JAMAIS REFUSE’ DE PARLER A’ SES OPPOSANTS!

  3. On ne peux oublier cette phrase d’Ibk devant ses partisans le soir de la confiscation du pouvoir «Ma main est tendue,on a intérêt à la saisir pendant qu’ il est temps »
    IBK exprimait là qu’il ne peut recevoir son challenger que s’il reconnaît sa victoire.
    Ses thuriféraires l’ont même relayé et expliqué.
    L’INTENTION ÉTAIT DE LAISSER SOUMAILA CISSE SE PERDRE DANS LA CONTESTATION.
    Une stratégie qui ne peut marcher que si le pouvoir a réellement gagné, qu’ il est aimé,légitime.
    Qu’est ce qui s’est passé pour qu’ IBK s’autorise à appeler son ennemi intime qu’il n’arrive pas à citer le nom?
    La pression internationale?
    L’exigence de la démission de son premier ministre par les religieux téléguidés par le CHERIF de NIORO DU SAHEL?
    La France constate fatalement que le régime a perdu sa base électorale,les religieux,de 2013 qui maintenait le régime à flot,malgré la mauvaise gouvernance constatée.
    Il faut le sauver impérativement car seul décidé à appliquer intégralement ,sans conditions,L’ACCORD d’Alger.
    On se rappelle que sous la pression de la France IBK a été obligé de négocier avec les groupes armés qu’il refusait de recevoir.
    Cette même pression l’oblige à négocier avec SOUMAILA CISSE.
    SOUMAILA CISSE NE VA PAS NÉGOCIER AVEC IBK MAIS AVEC LA FRANCE.
    IBK joue l’ intermédiaire.
    ON EST ENTRAIN D’OBLIGER IBK À PARTAGER LE POUVOIR AVEC SON ENNEMI INTIME COMME IL L’A FAIT AVEC LES ASSASSINS SÉPARATISTES.
    Tout le monde constate qu’ IBK a cessé de penser à kidal depuis la signature de l’ accord d’Alger imposé par la France.
    La France a crû à la solution SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA,mais en constatant une conjugaison de mécontentements contre lui,elle a compris que cette option a échoué.
    Que le départ de ce dernier peut précipiter la chute du régime entre les mains des ennemis de la France.
    DES ENNEMIS QUI VONT DEMANDER LE DÉPART DE L’ARMÉE FRANÇAISE .
    Il faut tout faire pour sauver le régime.
    Les négociations vont nécessairement aboutir à l’humiliation du camp présidentiel comme ça été avec les groupes armés .
    LE POUVOIR VA ÊTRE OBLIGÉ D’ACCEPTER CERTAINES PERSONNALITÉS DANS LE GOUVERNEMENT QU’ IL A TOUJOURS DÉTESTÉES,SURTOUT LE CLAN AUTOUR DE MME KEITA.
    IBK est un gouverneur de la France depuis qu’ il a accepté leurs conditions pendant la transition pour accéder au pouvoir.
    Il l’est encore quand on a confisqué le pouvoir pour lui.
    KOULOUBA n’est pas habité par le président de la république du MALI,mais par un LAQUAIS de l’impérialisme français comme l’Afrique a connu pendant la guerre froide.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

    • Sangare’, SABALI!
      IBK ne considere personne comme son ennemi intime. Il est le president de toutes les maliennes et tous les maliens. Apres les emotions de l’election presidentielle qui a vu la victoire d’IBK, Soumaila Cisse’ est alle’ tranquillement a’ L’assemble’e Nationale pour trvailler comme … depute’. Ce geste signifie qu’il reconnait IBK comme etant le president dument elu du Mali.
      La France travaille avec le regime IBK pour stabiliser le Mali. Soumaila a toujours ete’ invite’ d’etre une partie de la solution et cesser d’etre une partie du probleme.
      Boubey est en mission pour le Mali et pour le President IBK. Pour le moment, je ne vois aucune raison valable pour le limoger!
      Je continue a’ conseiller a’ mon chef spirituel Bouya de s’eloigner de la politique. Je conseillerais a’ Mr Ahmedou Ould Abdallah ancien ministre des Affaires Etrangeres de la Mauritanie et ancien Representant Special du Secretaire General de l’ONU, de faire le deplacement de Nioro pour expliquer certains aspects de la politiques des puissances mondiales au chef religieux de notre communaute’ hamalliste. Je pense egalement qu’ on doit eviter de parler publiquement des conversations prive’es qu’on a eues avec le president de la republique.
      Je conseille vivement a’ mes freres (les fils de Bouya)d’etudier les voies et moyens pour mieux proteger notre pere Bouya.
      BOUYA MOUHAMEDOU OULD CHEIKHNA AHMEDA HAMAHOULLAH EST LE CHEF SPIRITUEL ET RELIGIEUX DE LA COMMUNAUTE’ HAMALLISTE DONT J’APPARTIENS. IL MERITE RESPECT ET CONSIDERATION DE LA PART DE TOUT LE MONDE. LES FILS DE BOUYA (MES FRERES) ET LES DIRIGEANTS DE NOTRE COMMUNAUTE’ HAMALLISTE NE DOIVENT JAMAIS ACCEPTER A’ CE QUE NOTRE PERE SOIT DANS UNE POSITION OU’ ON PEUT LUI MANQUER DE RESPECT! IL FAUT ABSOLUMENT AIDER ET ENCOURAGER BOUYA DE S’ELOIGNER DE LA POLITIQUE. La sagesse maure dit: “LI KACH VI LIHCHICH, LIHMIR DOROU YOWKLOU”!En d’autres termes, si quelqu’un se met dans l’herbe, les anes vont le manger!
      RESTONS PRUDENTS, PATIENTS ET SAGES! N’OUBLIONS SURTOUT PAS QUE LA POLITIQUE SOUS NOS CIEUX, EST UNE ACTIVITE’ TRES SALE!
      LA MAIN TENDUE D’IBK DOIT ETRE ACCEPTE’E!
      JEUNE FRERE KARIM KEITA, JE TE CONSEILLE D’ALLER VOIR BOUYA POUR LUI DIRE QUE TU ES UN KEITA QUI OUBLIE VITE. (RIRE)!!!! TU IRAS DEMANDER PARDON A’ NOTRE PERE BOUYA!!!
      OU’ EST IBK DANS TOUT CELA? ON L’OBLIGE A’ LAISSER SON PROPRE FILS ETRE CANDIDAT A’ LA DEPUTATION. AUJOURD’HUI ON BLAME TOUS LES MAUX DU MALI SUR LE MEME FILS. PERSONNE N’ACCUSE BOUBA (L’AUTRE FILS D’IBK). C’EST KARIM QUI EST TOUJOURS ACCUSE’. IBK AVAIT BIEN VU LA SITUATION QUE SON FILS POUVAIT CREER POUR LUI MEME ET POUR SA FAMILLE EN SE PRESENTANT COMME CANDIDAT A’ LA DEPUTATION. EST-CE QUE JE DOIS BLAMER MON CHEF RELIGIEUX POUR TOUT CE QUE KARIM? LA’ JE ME CENSURE PARCE QUE JE N’AIME PAS QUE MON PERE CHEIKHNA COULIBALY DIT YOUBA ET MA MERE NENE’ SOUMARE’ SE RETOURNENT DANS LEURS TOMBES!
      TERMINONS AVEC UNE PAGNE DE L’HISTOIRE DU MALI ECRITE POUR MA TANTIE CHERIE KADIATOU SOUMARE’:
      ON ME DIT QUE LES TROUPES D’ARCHINARD ET DE GALIENI SONT SUR LE POINT D’ENTRER A’ BAMAKO. ELLES ONT EN FACE D’ELLES LES TROUPES DE L’EMPEREUR BOUBACAR III DU MALI QUI SONT ENTRAIN D’ECOUTER GENERATION FOUTUE DE GASPI ET BAS QUARTIER DE CALIBRE 27!!!! ON ME SIGNALE L’EMPEREUR DE MOPTI SAMORY TOUMANI TOURE’ A PRIS LA FUITE DEVANT LES TIRAILLEURS SENEGALAIS DIRIGE’S PAR GENERAL SANOGAULE. RIRE!!!!!
      FANTA TOURE’, JE REVENDIQUE TOUJOURS MA PART DU MILLIRAD QUE TU AS!!! WALAY JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!!!

      • Il faut lire: “… pour tout ce que Karim FAIT…..”
        “… Terminons avec une PAGE de l’histoire du Mali…”
        “… on me signale que…”

  4. Sachons raison gardée IBK peut se passer de soumaila et consort par contre il y a des gens plus serieux comme Choguel Kokalla Maiga, Modibo Sidibe, Cheisk Modibo Diarra Med Ali Bathily
    here be shi here be tlé

  5. Son Altesse Zonkeba est tellement en mauvaise posture et le bateau Mali prend tellement l’eau de toutes parts sous son “regne”, qu’il commence COMME PAR HASARD a faire cas de l’opposition!😁😁😁

    Malheureusement pour lui, qu’il appelle aujourd’hui Soumaila, Tiebilé, le Pape, ou le Dalaï-lama ne change rien à la réalité : IL EST ET IL RESTERA LE SEUL ET L’UNIQUE RESPONSABLE DE LA DRAMATIQUE FAILLITE DU PAYS……DANS TOUS LES DOMAINES A LA FOIS!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here