Cri-2002 en déclin à cause de sa gouvernance interne

0
  • Cri-2002 à ses premières heures sous la conduite éclairée de Maître SOW : Dès avril 2000, trois dignes fils de ce pays (avocat et notaires), visionnaires et soucieux d’apporter leur pierre à l’édifice national ont entrepris les démarches nécessaires à la conception de Cri-2002 avec à leur côtés du personnel d’appui constitué de jeunes volontaires engagés. Et Maître Sow, démocrate infatigable élargit le champ des acteurs en faisant appel à d’autres  fils et filles qui ont accouru pour le rejoindre avec enthousiasme.    C’est cette conjugaison d’efforts qui a abouti à  la création le 24 avril 2000 du Cercle de Réflexion et d’Information pour la consolidation de la démocratie à l’Horizon 2002 (Cri-2002). Et comme                                                                               son nom l’indique, l’horizon 2002 visé nous était inspiré par le boycott du processus électoral de 1997, dévalorisant et affaiblissant du coup  notre jeune démocratie acquise suite aux évènements douloureux de mars 1991. Le big challenge à relever     consistait à faire de la joute électorale de 2002 un processus participatif, inclusif et réussi tant du côté des candidats que de celui des citoyens.   C’est ainsi qu’en janvier et février  2001, Cri-2002 appuyé par la fondation Friedrich EBERT, organisa une table ronde  au  Palais des congrès (actuel CICB) entre les partis politiques sur la décrispation du climat politique.   Ladite table ronde déboucha sur deux (02) résultats tangibles sous la coprésidence de Maître Sow (Président de Cri-2002) et Almamy Sylla (doyen des Présidents de partis politiques) :
  • la signature d’un pacte de bonne conduite électorale par quarante quatre (44) partis politiques (une première !);
  • l’adoption d’une déclaration d’engagement à participer à la joute électorale de 2002, autrement dit à ne pas boycotter.

Cette initiative réussie fut le levain de la montée de la côte de Cri-2002 d’abord auprès de l’intelligentsia malienne puis dans l’esprit des citoyens lamda. Et Maître Sow, en homme humble et démocrate à l’œuvre, était loin de s’attirer les mérites à lui seul, loin s’en faut. Il disait à la suite de chaque initiative menée et réussie (Dieu sait que Cri-2002 en a faite sous sa direction) en langage populaire et, tenez bien, pour nous faire rire (ce qui ne lui était pas connu en public tant l’homme paraissait austère)  « on a bien cravaché, hein ! ».

  • Cri-2002 en phase transitoire à partir de janvier 2004: Grâce à mes bonnes relations avec le 1er Président Maître Abdoulaye Sékou Sow, le siège de Cri-2002 est resté à l’étude notariale de  Maître  Sow  et ce, depuis la passation en fin 2003 et  la formation du nouveau bureau le 10 janvier 2004 présidé  par Sall jusqu’en juillet 2010.

En effet,    pendant sept (07) bonnes années,       j’y prenais les courriers pour les acheminer à Sall      dans son bureau à la Dette Publique d’autant que l’adresse de l’étude de  Maître Sow    était toujours sur l’en-tête Cri-2002 et on n’avait pas de bureau. C’est      à partir de juillet 2010, suite à la signature d’une convention de financement entre Cri-2002 et la DDC le 8 février 2010 que le siège actuel fut pris. En cette ère de crise due à l’opportunisme des uns et à l’étroitesse d’esprit  de l’autre, un tel rappel est nécessaire pour l’appréciation de l’opinion publique en passant par celle des partenaires et de terrains et financiers de Cri-2002 afin de véhiculer  son identité réelle.      Et Sall ose me parler de bureau à vider en janvier dernier pour y installer un ami enseignant retraité à sa solde.    Je refuse et dis :un minimum de décence s’impose  dans la course à la gloire et à l’argent !

  • Cri-2002 actuel: l’association semble se limiter presque à un seul homme : Sall. Lui seul initie sans échange avec les autres sociétaires dont le Permanent, lui seul devant la télé, lui seul sur les ondes des radios, lui seul dans la presse écrite, lui , lui et lui…..personnage indispensable à l’épanouissement de Cri-2002. La diversité d’opinions est bannie, d’autant que les membres qui osent sont mis à l’écart. Certains se résignent, d’autres choqués jurent de ne plus l’approcher et il jubile en tant que héros craint et solitaire ayant droit entier sur Cri-2002. Mais, je n’ai point besoin de jurer que ni rien ni personne ne me détournera de ma détermination à mener à bien le combat pour rétablir Cri-2002 initial sinon ma présence dès les premières heures n’auront servi qu’à alimenter les intérêts des tous derniers venus, de la famille et des amis avec le dessein ultime de faire main basse sur Cri-2002, dénaturer ses objectifs et effacer définitivement les noms des valeureux  initiateurs et fondateurs en janvier 2000. Autant desseins funestes qui ont sous tendu l’Assemblée Générale du 12 janvier 2019 à son siège engendrant des tensions.

Aussi, la gestion solitaire de Sall avec comme bras droit son ami et Secrétaire Général Modibo Koly KEITA consiste à régner ensemble ou à partir ensemble tant  ils ont une vision erronée de l’association. Sinon, comment comprendre, les actes ci-après :

  • la convocation sélective des membres de l’Association à l’AG du 12 ;
  • la mise à l’écart du Permanent dans la gestion financière et dans les prise s de décisions tout comme le trésorier qui n’a été associé que sur insistance du permanent donnant libre cours à l’opacité dans la gestion ;
  • la monopolisation de toutes les Conventions de financement ;
  • la monopolisation des deux véhicules Cri-2002 ;
  • le népotisme dans le recrutement à Cri-2002.

Bref, voila autant de faits concrets qui font que Sall est disqualifié pour donner de leçon de transparence et de redevabilité à qui que ce soit, en tout cas pas lors de son long règne de 15 ans.    Bamako, le 11mars 2019 Le Secrétaire Permanent       Mamadou F. Kéïta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here