Tièman Hubert Coulibaly, ministre de l’Administration territoriale : «L’Etat n’a pas les moyens d’activer toutes les régions créées par la loi N°2012-017 du 2 mars 2012»

15
Tiéman Hubert Coulibaly
Tieman Hubert Coulibaly,

La conférence de presse hebdomadaire du gouvernement a eu lieu le jeudi 2 juin dans la salle de conférence du ministère du Commerce. Elle était co-présidée par les ministres Abdel Karim Konaté, porte-parole du gouvernement, Mme Kéita Aïda Bô de l’Environnement et Tièman Hubert Coulibaly de l’Administration territoriale. Cet exercice visait à élucider l’opinion publique sur la politique forestière nationale adoptée en conseil des ministres le même jour, la répartition de l’aide financière de l’Etat aux partis politiques au titre de l’année 2016 et le calendrier du référendum, des échéances électorales locales et régionales prochaines.

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéita Aïda Bô, s’est d’abord attaquée à la question de la politique forestière et de son plan d’action adopté en conseil des ministres du jeudi 2 juin. Pour elle, l’adoption de cette politique forestière vise à valoriser les ressources forestières du Mali dans la mesure où les deux tiers du territoire sont désertiques. L’objectif principal du document est d’assurer une gestion intégrée des ressources forestières et fauniques en vue de lutter contre la pauvreté, la dégradation des terres et les effets néfastes du changement climatique.

À en croire Mme Kéita, le document supporte une dizaine d’axes principaux qui se focalise sur le renforcement de capacités des acteurs, le transfert des compétences notamment des ressources naturelles au niveau des collectivités, la protection de la biodiversité. Cet ambitieux projet nécessite un partenariat public-privé pour une gestion durable des ressources forestières. S’agissant du coût du projet, il est estimé à 45  494 252 000 Fcfa. Cette somme est repartie comme suit : 19. 132. 252 000 Fcfa au compte de l’Etat, les partenaires financiers 23,207 milliards et les collectivités 3, 155 milliards.

De son côté, le ministre de l’Administration territoriale, Tièman Coulibaly, a évoqué la loi du 18 août 2005 portant charte des partis politiques. Cette loi prévoit une aide financière d’un montant annuel correspondant à 0,25% des recettes fiscales du Budget d’Etat aux partis politiques. Il a été surtout question des critères d’éligibilité. Pour le ministre de l’Administration du territoriale, «les critères de répartition de cette aide financière sont basés sur la participation aux dernières élections générales législatives ou communales, le nombre de députés et de conseillers ainsi que le nombre de femmes députés et conseillers. Cette fois-ci, le montant de l’aide financière attribuée aux partis politiques au titre de l’année 2016 s’élève à 2 milliards 236 millions 337 mille 114 francs CFA».

Pour conclure, le ministre de l’Administration territoriale a présenté le chronogramme du processus de la révision constitutionnelle et les élections locales et régionales. Le référendum est ainsi prévu pour le 9 juillet prochain ; les élections communales partielles et locales pour les conseillers de cercle sont fixées pour le 29 d’octobre et les échéances régionales le 26 novembre 2017.

Quant à la question des onze nouvelles régions créées par la loi N°2012-017 du 2 mars 2012, dont deux sont aujourd’hui opérationnelles, le ministre dira que l’Etat n’a pas les moyens d’activer toutes les 9 autres régions.

Gabriel TIENOU

Commentaires via Facebook :

15 COMMENTAIRES

  1. Je pense bien que la question des nouvelles régions a été prise en compte dans les budgets successifs depuis ATT. ON NE PEUT PAS NOUS DIRE QU’ILS N’ONT PAS D’ARGENT.

    • att n’avait rien en tête: juste créer 19 régions pour caser les enturbannés, au détriment du peuple.
      Tu es naif…

  2. Quelle xconnerie administrative ! Si on n’a pas les moyens, on laisse. C’est comme faire des enfants sans soucier de leur sort ou leur nourrir. Quel sens de responsabilité pour les responsables de ce pays !

  3. #NON a l’imposture#

    Koro,faites attention,IBK vous utilise pour ses sales b…s .

  4. On le savait déjà, le régime fantôme a fait de l’état un état fantôme ! Ces régions fantômes n’ont été créées que pour caresser les voyous dans le sens du poils. Ils pourraient demander la lune et l’état sera pressé de la leur promettre. 😛😛

  5. Monsieur le Ministre ne parlez pas en ces termes, car un état qui se respecte ne procède comme vous venez de faire, créer des régions sans ressources, les habitants de ces régions se trouvent aujourd’hui meurtris dans leur chaire en lisant cette déclaration. Comment un état qui n’a pas de moyen peut se mettre à morceler son territoire en créant de nouvelles régions qu’il ne peut financer leurs gestion? Cela est très honteux, indigne et irresponsable de la part d’un gouvernement. L’erreur d’IBK et de son entourage, c’est leur autisme face aux restent des maliens, vous aviez chambrez le débat en limitant ce grand Mali à vous seuls et cela n’est pas normal, corrigez votre manière de faire en impliquant les autres bons maliens qui ne demandent qu’à être consultés et vous verrez qu’ils sont plus intelligents que vous dans le processus d’avancée du Mali vers de meilleurs bien-être. Il est certain que comme vous êtes entrain de faire, vous serrez très déçu et cela très prochainement.

  6. Dans quel Etat sommes nous alors?! Décidément on a encore du chemin à faire pour sortir de ce pétrin. Les propres responsables du pays qui foulent au pied les Lois du pays et qui veulent qu’on croient en leur “correctitude”!!!! Haaa pauvre de notre Maliba! Et pourtant, dans le temps, le MALIEN était considéré comme un “VRAI HOMME (Personne) DE PAROLE”.

  7. Le Président ATT avait des idées géniales… Malheureusement il s’y est pris un peu trop tard pour la mise en application de certaines. Avait-il oublié que la constitution du pays ne lui donnait droit qu’à deux mandats ?
    Dommage pour ses réformes qui vont sans doute rester dans les placards…?

  8. Le Président ATT avait des idées géniales… Malheureusement il s’y est pris un peu trop tard pour leur mise en application. Avait-il oublié que la constitution du pays ne lui donnait droit qu’à deux mandats. Dommage pour ses réformes qui vont sans doute rester dans les placards…?

    • Tu es vraiment à côté de la plaque, att a été un président médiocre, cancre, clientéliste…
      Au contraire, att voulait créer 19 régions au mali!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      ça me depasse le niveau de conscience des africains francofous!

  9. …” Quant à la question des onze nouvelles régions créées par la loi N°2012-017 du 2 mars 2012, dont deux sont aujourd’hui opérationnelles, le ministre dira que l’Etat n’a pas les moyens d’activer toutes les 9 autres régions… ” … /// …
    :
    Le ministre dit que l’Etat n’a pas les moyens d’activer toutes les 9 autres régions…
    C’est court comme explication, mais au moins, c’est moins méprisant que de pas donner du tout d’explication de la part du Gouvernement aux populations concernées des nouvelles régions non opérationnelles . Les populations des nouvelles régions non opérationnelles , savent maintenant en principe, à quoi s’en tenir…

  10. Dès le début, nous avons dit que créer de plus en plus de régions, rien que pour que les vieux enturbannés puissent s’asseoir sous des clim, en tant que gouverneur/commandant … de région, à peter sous leur habit blanc , est une erreur!
    -c’est budgétivore
    -l’argent ne va pas au peuple, mais dans la poche des politichiens (pour le luxe des vieux vautours vicieux voleurs ventrus de bamako la poubelle et les enturbannés nazillons des sables)
    -Une région de 20 milles personne (Taoudeni), il n’y a que dans un pays francofou comme le mali tu vois ça
    etc

  11. Insulter quelqu’un est un signe de faiblesse, le respect est “réciproque”. Merci et bonne journée

  12. Les lois doivent etre respecte’es sinon nous faisons face a’ une violation des lois! Il n’y a pas d’excuse pour ne pas appliquer les lois!!! IL FAUT IMPERATIVEMENT LES APPLIQUER OU PROCEDER IMMEDIATEMENT A’ DES AMENDEMENT. L’ETAT NE DOIT EN AUCUN CAS DIRE QU’IL NE PEUT PAS APPLIQUER SES PROPRES LOIS!
    QUE DIRA L’ETAT AU PAUVRE QUI DIT QU’IL A VOLE’ PARCE QU’IL NE PEUT SUIVRE LA LOI QUI DIT QU’IL NE FAUT PAS VOLER!! IL VOLE POUR SUBVENIR A’ SES BESOINS!

Comments are closed.