Dernier conseil des ministres : les grandes décisions expliquées par le porte-parole du gouvernement

0
Point de presse du gouvernement
Amadou Koïta

Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, a présenté, hier au Centre d’information gouvernementale, à la faveur d’un point de presse, les grandes décisions prises par le Conseil des ministres du mercredi dernier.

Lors de cette 11° édition du briefing hebdomadaire, il a indiqué que le Conseil des ministres a approuvé le projet relatif à un accord de prêt de 6 milliards destiné au financement de la route de Nara.

«Cette route favorise le développement des localités », a soutenu le porte-parole du gouvernement. Le ministère de l’Economie et des Finances a, dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail des fonctionnaires des Impôts, présenté un décret relatif au cadre organique de la Direction générale des impôts. Il permet à ce service d’assiette de maximiser les recettes fiscales et de travailler avec plus de sérénité, selon l’orateur.

Le 26 mars est considéré comme étant la date d’avènement de la démocratie dans notre pays, c’est pourquoi le ministre de l’Administration territoriale a introduit un décret de création de la Fondation du 26 mars. L’organisme s’occupera des dommages corporels constatés lors des évènements qui se sont soldés par beaucoup de pertes en vies humaines.

Le porte-parole a également fait mention de la communication écrite faite par le ministère de l’Economie et des Finances sur le financement du plan domanial dont le coût s’élève à près de 60 milliards, financés par l’Etat et ses partenaires. Le conseil a aussi statué sur un projet de loi portant sur les conditions d’exploitation des ressources forestières. Présenté et défendu par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, ce texte aura un impact positif sur le bien-être des populations à travers une bonne politique d’exploitation du bois et du charbon.

Le ministre a également évoqué la récente visite d’Etat du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, en Côte d’Ivoire. Lors de la «rencontre fraternelle» entre les présidents Keita et Ouattara, «deux frères et amis», il a été question de «se donner la main » pour la sécurité commune et le développement harmonieux des deux pays.

Le lancement de la Zone économique spéciale à Sikasso a réuni les Premiers ministres du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire autour de leur hôte malien, Soumeylou Boubèye Maïga. Le porte-parole du gouvernement a indiqué qu’il s’agit pour les autorités des trois pays de créer un facteur incubateur de développement économique.

«Cela prouve que nous sommes des pays ayant des relations économiques et sociales fructueuses», a commenté le ministre Koïta. En marge de la signature de la Déclaration portant création de la Zone économique spéciale, les trois Premiers ministres ont procédé au lancement des travaux de liaison électrique d’une capacité de 225 Kilowatts. Cette source d’énergie supplémentaire soulagera la société EDM «en baisse de tension» sous le poids d’une demande de plus en plus forte.

Commentant les malheureux évènements survenus à Fana, où une jeune fille albinos a été retrouvée décapitée, le ministre a dit toute l’indignation du gouvernement et a promis que les auteurs de ce crime seront arrêtés et jugés. Il regrette cependant le saccage de la gendarmerie par des populations en colère. «C’est regrettable mais nous devons raison garder», a ajouté le ministre. Enfin, Amadou Koïta a informé qu’une délégation de l’Assemblée nationale, en partance pour Koulikoro, a fait hier un accident qui a malheureusement coûté la vie à un député élu dans cette même localité. Suite à des blessures, des occupants du véhicule ont été admis à l’hôpital.

Ahmadou CISSÉ

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here