Le Ministre malien de la diplomatie aux USA : Vers la levée du blocage de la livraison de l’Aéronef CASA-C295 aux FAMA’s

6

Du 16 au 20 Août 2021, le ministre malien des  Affaires étrangères et de la Coopération internationale,  M. Abdoulaye Diop, a effectué aux États-Unis d’Amérique, une mission qui s’inscrivait dans le cadre du renforcement du dialogue politique entre le Mali et les USA sur le processus de transition en  cours au Mali.

Durant son séjour, le Ministre Diop de la diplomatie malienne a eu des entretiens avec le Secrétaire d’État adjoint pour les affaires africaines au Département d’État ; la Sous-secrétaire adjointe à la Défense pour les affaires africaines ; l’Administratrices adjointe par intérim pour l’Afrique de  l’Agence américaine pour le Développement international (USAID) ; le Directeur chargé des Affaires africaines du Conseil de Sécurité nationale à la Maison Blanche ; et le Président du Sous comité Afrique et Politique mondiale de Santé du Sénat.

Lors des différents entretiens, le ministre Diop a exprimé la reconnaissance des Autorités de la transition au gouvernement américain pour le maintien de l’aide au développement, notamment l’assistance humanitaire.  Également, il les a rassurés au sujet de l’engagement de nos autorités à travailler pour un retour rapide à l’ordre institutionnel à l’issue d’élections transparentes, libres et crédibles.

Mieux, le ministre malien de la diplomatie a entretenu la partie américaine sur l’évolution de la situation de notre pays. À cet égard, il a souligné les nombreux défis auxquels le pays est confronté, notamment aux plans politique, économique, social et sécuritaire. Bien plus, le ministre Diop a évoqué l’adoption du Plan d’Action Gouvernementale (PAG) par le Conseil National de Transition (CNT). Ce plan s’articule autour du renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire, des reformes politiques et institutionnelles, de l’organisation des élections générales, ainsi que la promotion de la bonne gouvernance et de l’adoption du pacte de stabilité sociale.

Aux grands maux, les grands remèdes

En outre, le ministre Abdoulaye Diop, a sollicité l’accompagnement des USA pour faire face à l’ensemble des défis auxquels le Mali est confronté, au lieu de se focaliser, uniquement, sur le financement des élections. Du coup, il a souligné la nécessité de renforcer la capacité opérationnelle des Forces armées et de sécurité du Mali (FAMA’s) par la levée du blocage sur la licence d’exportation de l’avion, CASA C-295 dont le transpondeur est d’origine américaine. Ledit blocage est lié aux allégations d’utilisations d’enfants soldats par le GATIA.  Des propos rapporté à l’administration Biden par des hommes politiques déchus.

Ainsi, le ministre  Diop a mis l’accent sur l’utilité de cet aéronef pour le Mali. Le premier CASA a permis, en plus des interventions humanitaires dans les zones d’accès difficiles, le transport de près de 50 mille personnes entre 2016 et 2020 dont 75% de civils, des troupes et des logistiques lors des élections.

D’où le lieu pour  le ministre de solliciter l’appui des différentes personnalités qu’il a eu à rencontrer, pour un plaidoyer auprès des autorités compétentes américaines en vue de la levée du blocage pour la livraison de l’aéronef acquis sur fonds propre. Mieux, le ministre Diop, n’a pas manqué de rappeler à ses différents interlocuteurs, l’engagement du Mali à diversifier ses partenaires.

Quant à la partie américaine, elle a apprécié les progrès réalisés par la transition au Mali avant de rappeler les échéances électorales de 2022. Toutefois, elle a insisté sur le fait que les changements et la démocratie souhaités par les maliens, ne peuvent être réalisés que par une amélioration de la gouvernance.

En marge de ces audiences, le ministre Diop a eu des rencontres  avec la communauté malienne établie à Washington, D.C Maryland et Virginie ainsi que les membres de « Mali Affinity Group », constitué de representants de la société civile américaine. Les échanges ont essentiellement porté sur des questions ayant trait à la vie de la nation et aux préoccupations.

Enfin, le ministre a réitéré l’engagement des autorités à travailler à un retour rapide à l’ordre constitutionnel à l’issue d’élections transparentes, libres et crédibles.

Cyrille Coulibaly

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Il faut plus compter sur leur bonne foi

    Pourquoi ils ont pas bloqué sous Ibk

    Le gatia travaillait pareil

    C est un coup a 3 bande de la France probablement

  2. LES MEMES QUI REFUSENT AUX BRAVES FAMAS L AVION ONT POURTANT LAISSE ARMES ET AVION ET MEME UNE ARMEE ENTRAINEE DE CENT TRENTE MILLES HOMMES AUX TERRORISTES TALIBANS….

    🙂 VOILA LE DEUXIEME PAYS DE BEAUCOUP COMME MON COUSIN BITON….BITON, APPELLE A DJON BADEN POUR DEBLOQUER L AVION 🙂

  3. “Des propos rapporté à l’administration Biden par des hommes politiques déchus.” ça ce n’est pas vrai. Aucun homme politique malien, déchu ou pas, ne travaillera à bloquer un avion destiné à l’armée malienne. Je pense qu’il faut sortir de ces genres de mensonges si on veut avancer

    • tu en sais quoi exactement Aziza?

      la politique mondiale c est les mafias regionalrws wt locales en reseaux organises….a l interrier du meme pays ces mafias se neutralisent, le pays en souffre eternellement depuis les ‘pseudo-independances’….

      QU EN DIS TU?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here