Nommés ambassadeurs par le conseil des ministres : Des généraux de l’Armée appelés simplement “messieurs”

1

Lors du conseil des ministres de mercredi dernier, 8 décembre 2021, deux nouveaux ambassadeurs ont été nommés. Rien d’extraordinaire diront certains, avant d’ajouter que c’est de la routine parce que dans l’ordre normal des choses. Sauf que pour les deux personnalités ont il s’agit, il n’y a eu aucune précision sur leur titre, grade ou rang pour permettre à la population malienne de les identifier. Et ce procédé se répète depuis un certain temps puisqu’il en a été de même pour la nomination récente d’un ambassadeur du Mali en Espagne. Le même procédé a été utilisé pour la nomination d’un ambassadeur en Espagne par le conseil des ministres du mercredi 10 novembre 2021. Que cache alors ce jeu ?

Quand quelque chose d’inédit se passe une fois, cela peut certainement heurter, mais peut aussi passer. Une deuxième fois cela alerte et une troisième fois cela interpelle. Justement, cela nous a interpellés et nous avons cherché à savoir quels visages se cachent derrière ces faux anonymes censés représenter le Mali comme ambassadeurs.

C’est ainsi que nous découvrons que pour les deux ambassadeurs nommés au conseil des ministres d’avant-hier, 8 décembre 2021, notamment  Monsieur Mamary Camara à Abu Dhabi et Monsieur Boubacar Diallo au Caire, ils sont tous les deux des généraux de l’Armée.

Le général Mamary Camara est l’ancien gouverneur de la région de Koulikoro, tandis que le général Boubacar Diallo est l’ancien directeur du génie militaire. Pour le “Monsieur” Abdrahamane Baby nommé ambassadeur du Mali à Madrid en Espagne par le conseil des ministres du 10 novembre 2021, il s’agit bel et bien du général Abdrahamane Baby, ancien chef d’Etat-major de l’Armée de terre. Pourquoi ne pas le dire ?

C’est une vérité de Lapalisse qu’en dehors des postes de commandement territorial, les généraux de l’Armée sont en train d’être disséminés un peu partout dans le monde, notamment dans des représentations diplomatiques, comme ambassadeurs. Mais pourquoi cacher aux Maliens que ce sont des généraux qui sont nommés à ces postes pour les représenter dans ces pays ?

Que craint-on pour agir avec autant de ruse, d’ailleurs maladroite ? De toute façon, les pays qui les reçoivent en savent beaucoup sur eux, suffisamment d’ailleurs avant d’accepter leur accréditation. Alors pourquoi ne pas dire directement aux Maliens que ces nominations concernent des généraux au lieu de faire exprès de ne pas mentionner leur titre et garde dans les communiqués du conseil des ministres ?

Si c’était pour tromper l’attention des Maliens, c’est raté ! C’est même un effet boomerang qui est produit quand on voit dans le communiqué du conseil des ministres des nominations aussi importantes qui paraissent banalisées au regard des noms inscrits avec un simple “Monsieur”, sans plus. Cela appelle à chercher à en savoir plus.

Si c’était pour empêcher que les Maliens disent que les généraux sont en train d’être sortis des rangs de l’Armée au moment où le pays est en guerre et a beaucoup plus besoin d’eux sur le théâtre des opérations ? Un coup d’épée dans l’eau ! Le Malien lambda sait bien que, dans l’actuelle République des colonels, les généraux ne peuvent que s’éloigner.

Mais que dit le Premier ministre de tout ceci, lui qui sera tenu comptable, dans son bilan, de tout ce qui se passe comme action gouvernementale. Il a trop attiré l’attention sur lui et sa gouvernance prétendument vertueuse, pour ne pas être scruté dans ses actes et actions, faits et gestes, en attendant l’heure du bilan.

                   El Hadj A.B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here