Dr Bocary Treta, président du RPM : « Notre projet politique collectif a été très vite effrité…laissant place à la corruption »

3

Le président du Rassemblement pour  le Mali (RPM), parti au pouvoir depuis 2013 jusqu’ au 18 août dernier,  Dr Bocary Treta, souvent en larmes, explique les raisons de l’échec du projet politique collectif qu’ils ont fondé  en 2001 avec l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta.

Le président du RPM a, d’entrée de jeu, exprimé ses regrets suite à toutes les violences qui ont précédé le coup d’Etat militaire du 18 août dernier en présentant ses condoléances aux familles des victimes du 10, 11 et 12 juillet.   Quid des causes profondes des quatre Coups de forces militaires  que le Mali indépendant a enregistré,  le Dr Bocary Treta de rétorquer qu’il faut peut-être  les rechercher dans le  déficit démocratique et la conduite des projets politiques.  «  Nous avons des bons textes, des bons projets politiques et des bonnes idées.  Mais,  peut–être une chose  est  d’éduquér les bonnes règles, le jeu démocratique et la conduite, et une autre est de réunir les conditions… changer les comportements », explique l’ancien ministre du développement rural.

Evoquant ainsi les raisons de l’échec du RPM dont le Président a dirigé le Mali de 2013 jusqu’au putsch du 18 août dernier, Bocary Treta réaffirme que le projet que   les tisserands  ont fondé avec  IBK en 2001 est un bon projet de société et qu’il a une bonne vision pour le Mali et qu’il a été bien conseillé. « Mais je reconnais la dignité avec laquelle ce projet a été créé n’a pas rencontré la même dans sa mise en œuvre.  Ce projet collectif au départ a été très vite effrité. Le Champ politique a été vite envahi par les leaders ou des seules politiques laissant la place à la corruption et beaucoup de vices. Et peut-être que la mise en œuvre du projet a échappé aux fondateurs  », regrette-t-il.

Lors d’une conférence des cadres du PRM tenue le vendredi dernier, Dr Bocary Treta, larmes dans les yeux, avait  regretté également  la gestion  de leur formation politique  une fois IBK élu à la tête du pays.  «  Notre gestion a eu beaucoup de lacunes, il y a eu beaucoup de frustrés », a martelé Bocary Treta, en larmoyant .  Cet échec cuisant que les tisserands ont essuyé avec l’éviction de l’ancien président IBK par les militaires le 18 août dernier  est, selon lui,  « l’échec d’un projet collectif qu’ils ont fondé ensemble  en 2001».

«  La Transition doit avoir un agenda très clair »

Par rapport aux réactions  qui prônent  des élections transparentes pouvant aboutir au choix des nouvelles personnalités politiques pour conduire les affaires du pays,   le président du RPM pense que la plupart des gens  qui interviennent ne comprennent pas un projet politique.  « Ils ne savent pas que l’exécution d’un projet politique se fait à long terme.  Malheureusement, la plupart de ces gens veulent  des résultats ici et maintenant »,  justifie  Dr Bocary Treta.

S’agissant de la gestion de la transition, le premier responsable des tisserands estime que l’ancienne majorité présidentielle adhère  à la décision   d’accompagner la junte dans l’organisation de la Transition.  A l’en croire, cette transition doit avoir un agenda très clair : travailler au retour à l’ordre constitutionnel.  Il dit contre l’idée qu’on cherche à opposer le peuple malien à la Cédéao, «  nous devons développé une relation de dialogue et plutôt une relation de méfiance, chercher des solutions, se retrouver pour mettre sur la table les projets politiques depuis 1991 pour voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché. »

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. A MOURIR DE RIRE !!!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    LE VIEUX POURRI CORROMPU JUSQU’À LA MOELLE TRETA, QUI “OSE” PARLER LUI-MÊME DE LA……….CORRUPTION (…laissant place à la corruption) »!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Sacré Treta !🤣

    Il a lui-même enchaîné coup sûr coup le faux-marché de millions de tonnes d’engrais frelatés puis le faux-appel d’offres international de tracteurs Chinois surfacturés à plus de 5 fois leur prix, et c’est LUI qui, sans honte aucune, nous parle ici de……….LA CORRUPTION DE CE RÉGIME !!!🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

    Sacré Treta !🤣

    QUELLE HONTE!😡😡😡

  2. NE NOUS LAISSONS PAS BERNER PAR CE DÉLINQUANT FINANCIER. IL CROIT QUE NOUS SOMMES TOUS DES ÂNES. DOCTEUR BOCARI TRETA PARLE COMME SI IL DÉTESTE LA CORRUPTION. CE MONSIEUR DOIT ÊTRE LIGOTÉ ET LE FOUTRE EN PRISON TOUT DE SUITE. MAIS COMMENT DES GENRES COMME BOCARI TRETA À LE CULOT DE PARLER AINSI DANS LES FRELATÉS MÉDIAS. TRETA CROIT LES MALIENS ONT UNE MÉMOIRE COURTE. ON (MALIENS ) N’A PAS OUBLIÉ LES HISTOIRES DES ENGRAIS FRELATÉS. VRAIMENT C’EST LE COMBLE. C’EST POURQUOI J’AI DIT QUE LE CNSP DOIT TRÈS VIGILANT ET DOIT FAIRE TRÈS TRÈS ATTENTION. VRAIMENT TRÈS ATTENTION. BEAUCOUP D’ESCROCS ET OPPORTUNISTES QUI ESSAIENT DE SE RAPPROCHER ET DE RÔDER AUTOUR DU CNSP. QUE DIEU SAUVE NOTRE MALI. AMEN AMEN YARABI. MERCI BEAUCOUP.

  3. Arrêté de nous distraire le RPM n’a jamais eu de projet politique ni d’idéologie politique. C’est la raison pour laquelle sa gestion était synonyme d’arnachie et d’indiscipline au sein même du parti puis à l’ensemble de sa gestion.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here