Dr. Boubou Cissé, après la cérémonie de signature de l’Accord politique: « Il ne s’agit pas d’un Accord de partage de gâteau »

16

L’annonce de la liste du gouvernement ne va plus tarder. Le Premier ministre Dr Boubou Cissé l’a annoncé, ce jeudi, aux environs de 11h, à la Primature. C’était juste après la signature de l’Accord politique par certains partis et organisations politiques. La  société civile et les mouvements de l’Accord d’Alger étaient présents en tant que observateurs.

-Maliweb.net- Ça y est! Le Premier ministre Dr Boubou Cissé tient son «Accord politique». Le document a été signé par plusieurs formations politiques. On peut  citer entre autres: Ensemble Pour le Mali (EPM) représenté par Dr Bocary Tréta; le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), représenté l’ancien ministre Oumar Hamadoun Dicko; la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP), représenté par Mamadou Traoré; la Coalition malienne pour le développement; la coalition des Partis non alignés, représenté par le Col Youssouf Traoré; Parti Yelema; PIDES de Daba Diawara; PSR; MPRD; Parti des jeunes patriotes; Union des Forces pour le changement; APM-Maliko, PADI; …

«Nous avons saisi la main tendue parce qu’elle veut sauver le Mali»

Si au sein d’EPM tous les partis membres adhèrent à l’Accord politique, il n’en est pas de même au Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et à la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP). Dans ces deux regroupements, des partis ont clairement indiqué leur non-adhésion à l’Accord politique. A la primature, la position des signataires a été justifiée par Oumar Hamadoun Dicko. «Le bateau Mali peut tanguer, mais nous ne le laisserons jamais couler ». Ce n’est plus une question d’homme, il s’agit du Mali, du Mali éternel », indique Oumar Hamadoun Dicko, porte-parole des signataires. Et d’ajouter: «Nous avons saisi la main tendue parce qu’elle veut sauver le Mali». «Nous ne sommes pas totalement satisfaits mais nous avons l’essentiel», conclut-il.

En prenant la parole, le Premier ministre Dr Boubou Cissé a tenu un discours rassembleur. Il a salué ceux qui ont accepté de se joindre au futur gouvernement. Le Premier ministre a nommément rendu hommage au Chef de file de l’opposition pour le dialogue et la sincérité de son engagement pour le Mali. L’Accord indique Boubou Cissé, ne vise pas à annihiler l’opposition. Il ne s’agit pas non plus d’un Accord de partage de gâteau ou pour le Président de la République de fuir ses responsabilités. Il s’agit plutôt pour le Chef de l’Etat de rassembler. Car nos ennemis se nourrissent de notre division.

L’accord signé, a affirmé Boubou Cissé, valorisera toutes les sensibilités politiques et son adhésion n’est pas fermée. Aussi, l’annonce de la liste du gouvernement ne devra plus tarder. Un gouvernement  de mission sera formé conformément à la volonté du Chef de l’Etat. «Nous resterons debout sur les remparts pour bâtir le Mali», a indiqué le Premier ministre en reprenant un passage de l’hymne national du Mali. «Je suis  un serviteur de l’Etat, aidez-moi à le servir», conclut Dr Boubou Cissé qui donne une autre image de lui différente de celle laissée à l’hôtel des Finances.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. Kassin
    “Les hommes et des femmes qui n’ont aucune base électorale avérée ne peuvent pas se targuer de signer quoi que se soit au nom d’une nation, au nom des maliens puisqu’ils ne les représentent pas.

    Donc ce qu’a signé Boubou Cissé à la primature hier jeudi 2 mai 209, ce n’est pas un accord politique pour unir le Mali c’est un accord politique de façade qui n’a aucune aucune substance nationale fiable car la panoplie de politiciens qui l’ont signé ne représente pas le peuple malien sur le plan électoral.”

    Que peut-on ajouter à ça ?
    Tout est dit !…😎

  2. J’aurais voulu ne pas entendre le mot “Partage de Gâteau”. Je suis désolé cher Boubou, c’est un partage de gâteau. En dehors du RPM et de l’ADEMA dite nous quels autres Partis significatifs ont signé? L’UMRDA, la CODEM…? Quels sont ceux qui n’ont pas signé?L’ URD, le MPR, le CNID, FARE, RPDM, ADP- MALIBA, SADI, YELEMA.
    Un accord politique dans lequel l’architecture du gouvernement et les prérogatives ne sont pas défini. Un accord politique dans lequel une chronologie claire des réformes à mener n’est pas précisé.
    Un gouvernement où le nombre de Ministre n’est pas précisé. Je crois sincèrement que pour éviter toutes suspicions et pour permettre un suivi et une évaluation claire de cet accord, il aurait fallut intégrer ces aspects.
    Qu’à cela ne tienne tous doivent aider ce gouvernement, pour que très rapidement, le dialogue national inclusif soit une réalité…Bon vent au prochain gouvernement et au PM

  3. Le groupe Niogolon 2019 de Boubou Cissé

    Un Accord politique avec des hommes et femmes représentant des formations politiques qui n’existent que de noms et qui n’ont aucune base électorale fiable et avérée, c’est la nouvelle trouvaille théâtrale de Boubou Cissé le nouveau premier ministre malien à la recherche de ministres pour constituer un gouvernement « d’union nationale » selon IBK.

    La nation malienne est constituée des populations et ces populations accordent leur crédit et leur confiance à des partis politiques lors des élections générales.

    Les hommes et des femmes qui n’ont aucune base électorale avérée ne peuvent pas se targuer de signer quoi que se soit au nom d’une nation, au nom des maliens puisqu’ils ne les représentent pas.

    Donc ce qu’a signé Boubou Cissé à la primature hier jeudi 2 mai 209, ce n’est pas un accord politique pour unir le Mali c’est un accord politique de façade qui n’a aucune aucune substance nationale fiable car la panoplie de politiciens qui l’ont signé ne représente pas le peuple malien sur le plan électoral.

    Ils représentent eux mêmes.

    Si Boubou croient que cela va l’aider à avoir une adhésion populaire et nationale derrière lui il se met tout seul le doigt dans l’œil.

    Pour avoir une adhésion populaire il faut qu’il s’attaquent aux préoccupations du peuple malien.

    Ces préoccupations sont claires et nettes: sécurité, emploi, pouvoir d’achat, éducation, santé, développement des infrastructures routières, électricité, logement, transport, cadre de vie, télécommunications, etc.

    Il faut un gouvernement de travailleurs honnêtes et dévoués au pays qui ne volent pas l’argent public et privé et ne font pas semblant de travailler pour le Mali.

    Il faut un renforcement de l’armée et des services de police du pays par l’équipement, la formation continue, Le logistique, le renseignement, la bonne gestion des carrières et des avancements en grades ainsi que la discipline et sens du service pour le Mali.

    Il faut lute implacable contre la corruption et le gaspillage des ressources financières et matérielles de l’état malien.

    Il faut des hôpitaux dignes, bien équipés avec un personnel soignant et des médecins bien qualifiés ainsi que des médicaments adorables.

    Il faut des usines et des entreprises privées et publiques pour résorber le chômage de masse des jeunes maliens et leur donner espoir de pouvoir vivre dignement du fruit de leur labeur.

    Il faut des écoles, des lycées, des universités, bien équipées en laboratoire, en ateliers, en bibliothèques, en salles de classes suffisantes ainsi que des professeurs bien formés et des programmes d’études bien adaptés au marché du travail pour assurer une bonne éducation et un espoir de retrouver de l’emploi pour des millions de jeunes maliens.

    Il faut des routes goudronnées, des chemins de fer pour réduire le coût du transport dans le pays et faciliter le déplacement des personnes et des marchandises dans un pays vaste, de l’électricité à un prix adorable, de l’eau potable partout.

    Pour faire tout cela, il suffit de bien gérer l’argent public et mettre fins aux vols des ministres, du président de la république, des fonctionnaires, des agents des collectivités locales, des hauts gradés de l’armée, de la gendarmerie, de la police, des douanes, des impôts, des finances, des commerçants par les surfacturations des marchés publics, les exonérations inutiles, les pots de vins, les trafics de terrains et du foncier, etc.

    Pour mettre fin au vol de l’argent public il suffit d’être courageux et de faire actionner le justice du pays en obligeant les juges de comparer les salaires de chaque ministre et fonctionnaire ou agent public avec les biens immobiliers et mobiliers qu’ils possèdent.
    Comment des fonctionnaires qui ont moins de 400 000 FCFA par mois de salaires peuvent-ils avoir des villas de 50 000 000 de FCFA en moins de 10 ans de service où plusieurs villas et vergers de plusieurs dizaines de millions en une carrière?

    Comment peuvent-ils envoyer leurs enfants dans les universités canadiennes et américaines avec des frais d’inscription de plus de 20 000 dollars US par an?

    Comment peuvent-ils assurer leurs frais de santé et d’hospitalisation au Maroc, en Tunisie, en Turquie, en France, etc?

    Comment peuvent ils tous les temps envoyer leur femmes accoucher à Miami, Milan, Paris, Washington et Philadelphie?

    Comment peuvent ils circuler dans des véhicules 4×4 de plus de 40 millions de cfa?

    Voilà la réalité du Mali d’aujourd’hui.

    Et face à ces voleurs de la nation, c’est la misère populaire partout au Mali, c’est les maladies partout, c’est des routes défectueuses partout, c’est des enfants mal formés ou déscolarisés partout, c’est obscurité partout en absence d’électricité à un prix adorable ou des délestages de l’EDM faute de production d’électricité suffisante pour le pays, c’est l’insécurité partout, c’est l’injustice partout, c’est la poussière partout, cnest les mouches et moustiques partout.

    Ce mal populaire, le peuple malien le vit dans sa chair et tous les jours.

    Ceux qui se sont rassemblés devant Boubou pour signer son papier du grand théâtre Niogolon 2019, ne représentent pas les maliens, ils représentent eux-mêmes et n’ont rien à faire des problèmes du Mali, ils cherchent juste des postes ministériels et autres avantages indus pour continuer à voler l’argent public du Mali comme par le passé.

    Donc attention Boubou, ton grand théâtre n’est pas la solution que le Mali attend d’un premier ministre pour sortir de la crise.

    A bon entendeur…

    … Salut

    Kassin depuis Paris

  4. C’est le reflet de l’image en miroir de politiciens sans vergogne se rendant à Ouagadougou en 2012 pour humilier le Mali à cause de petites places et avantages. Avec le coup d’état le sol s’était dérobé sous leurs pieds !!! Avec un peu de recul l’histoire donne raison au patron des paysans Bak..ari Tog,,,ola. La mangeoire !!! Le mangement !!!

  5. Je ne vois pas exactement la valeur de cet accord politique. Qui veillera à son application et à son respect ? Et qu’adviendrait en cas de sa violation par un des signataires ?
    Nous avons déjà suffisamment de paparaces dans ce pays.

  6. Président Malien incapables dégage le peuple n’a pas besoin avec votre famicratie ,et amicratie trop c’est trop on a dégagé le général Moussa et toi réfléchi bien sinon d’en avenir on va juger tout le monde ,et le mali est pour tout le monde

  7. Bsr Bko ,Bsr tout le Mali mon beau pays.Ça souffi que vous soyez d’accord où pas ça soufi , beau discours où pas ;peuple Malien lever vous ,que des marionnettes

  8. Nfp et compagnie, il s’agit plutot d’une mission a’ remplir et chaque membre de l’equipe doit jouer son role!

  9. IBK a été la première personne d’annoncer que son pouvoir ne sera pas un gâteau a partagé.C’était lors d’un conférence de presse au grand hôtel a la veille de son investiture de 2013.
    Maintenant c’est n’est plus un gâteau a partagé
    C’est le BACHI a partagé wa a tikadaiguena tedaissai
    Wly IBK iyantoro !

  10. “Il ne s’agit pas d’un Accord de partage de gâteau »

    Pas de partage de gâteau ?????
    Eeeeeeeeeeh Allah !😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Boubou Tiga ferait bien d’apprendre à éviter….. CERTAINES FORMULES!😎😎😎

    C’est MOT À MOT et TEXTUELLENT ce qu’avait annoncé Son Altesse Zonkeba 1er lors de son élection en 2013………JUSTE AVANT DE NOMMER TOUS SES PARENTS ET SES PROCHES AUX POSTES LES PLUS “JUTEUX” !!!! 😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Attention Boubou, sans le vouloir, tu rappelles “des souvenirs” à tout le monde déh !😁😁😁

  11. Ça sera un gouvernement horrible plus que les précédents.
    Un chef irresponsables !
    Né min ye IBK dja abokè !
    CHÈ TIWILI KABO AFANKA
    IBK iyantoro…..

  12. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Christian Ubuntu plus Muslim Ubuntu. To begin it is cake sharing that help compound detriment of our condition. We would have been much better off with merit awarding system that had focus on development plus maintenance of essential perpetual world class modern living community featuring useful education as its base. It will be from such base that all positive conditions will be timely plus suitably developed.
    Cake sharing is only righteous when it is productive plus beneficial with intent of eventually being both to all. Now we get to see if Dr. Cisse’ actions speak above his words plus answer call of fulfilling Mali needs in manner that is of twice as smart we need to be to timely take our position in this world or we will decisively embrace lightening quick genocide that is on Ubuntu door step.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  13. bjr à tous
    Enfin les affamés ont eu leur part de gateau. depuis quand ont ils reconnu le président IBK. Cette classe de politicards Maliens me fait honte. Ces vauriens, durant, 6 ans nous ont empêché de dormir. J’espère que cette fois ci , qu’ils ne refuseront pas de laver les assiettes.
    Seul l’avenir nous le dira
    Wait and see.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here