Élections présidentielles au Mali : pour un vrai changement

4
Soumaïla CISSÉ
© Soumaila Cissé. Candidat de la plateforme ensemble restaurons l’espoir au stade du 26 mars à Bamako - 2018

Soumaïla Cissé à votre investiture, le 12 mai, vous avez promis ceci : «Enfin, à titre personnel, je m’engage à être exemplaire ! Ma famille sera tenue à l’écart de la gestion de l’État : aucun de mes enfants ne sera ni ministre ni député, aucun de mes neveux ne sera ministre. Je vous le promets ! En conformité avec l’article 37 de la Constitution, je procéderai, devant la Cour Suprême, à la déclaration publique de mes biens dès mon entrée en fonction. Je vous le promets !»

Promettez aussi:

1 De ne pas vous mettre à genoux et à la solde des religieux ! De placer l’État au cœur du champ religieux et de faire exercer le contrôle strict sur leurs activités ; de ne plus permettre la construction illégale des mosquées et l’accaparement illégal de tous les espaces pour des prêches.

2 De mettre un terme à toutes ces violences verbales sur les radios privées sous le couvert des prêches, de mettre fin aux appels à la haine et à l’intolérance !

3./ De ne pas vous faire entourer de griots et de laudateurs qui ne vous diront jamais la vérité, Car, même quand c’est pire, ils vous diront que super, rien que pour continuer a manger comme a leur habitude.

4 De ne pas permettre que l’argent du peuple soit utilisé pour payer des robots qui insultent les autres sur le réseau pour la moindre critique ; de refuser le service de ces robots, des griots et des laudateurs. Car un pays ne se construit pas sur des louanges !

5 De ne pas faire appel aux mêmes éléments que nous voyons depuis des années sans aucun résultat ! De faire appel aux hommes de valeur, aux compétences, à l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, sans complaisance aucune ! De mettre fin à cette canarderie  de «grin» dans la politique !

6 D’assainir la classe politique malienne, en la débarrassant des éléments transhumants qui sont dans toutes les sauces, rien que pour leur propre soupe !

7 De soutenir les femmes du Mali, les jeunes du Mali dans leurs entreprises privées, afin de leur donner la chance de s’épanouir, de les orienter vers le patriotisme et le travail, et non vers des dogmes religieux qui nous mettent en retard de façon dangereuse !

8 De ne placer aucune ethnie au-dessus de l’autre, d’être un leader rassembleur et réconciliateur ; de mettre fin aux clivages, à la division, à la violence au sein de la société !

9 De ne plus permettre la démocratie de façade, de promouvoir la critique constructive et de combattre efficacement les «nansongo» et l’amateurisme dans le journalisme malien, car les journalistes sont le quatrième pouvoir, des éléments capitaux qui doivent jouer un rôle prépondérant dans la formation de l’opinion et de la conscience publiques, dans la cohésion du tissu national.

10 De rendre la justice indépendante, de faire partir les magistrats corrompus ; de ne plus permettre que les coupables lui échappent pour narguer le peuple ensuite.

11 De responsabiliser la base et de la faire participer à la gestion publique ; d’obliger les députés à répondre de leurs promesses électorales et de rendre régulièrement des comptes à la base.

12 De maintenir la bourgeoisie compradore et les religieux en dehors du champ politique !

13 De faire appliquer le Code d’éthique à tous les fonctionnaires d’État.

14 De mettre un terme aux violences dans le milieu scolaire, aux grèves permanentes des enseignants alors que beaucoup prennent 4 salaires par mois, ou qu’ils sont fictifs !

15 De tisser des relations de vrai partenariat avec d’autres pays, et non avec la seule Françafrique qui exclut tout partenariat.

16 De nous présenter une réforme constitutionnelle digne de ce nom !

La liste peut être longue et complétée. Même si vous ne pouvez pas tenir publiquement certaines choses, faites-les après, si vous êtes élu président de la République. Car on aspire vraiment au changement réel. On est fatigué des promesses électorales creuses, de la clownade politico-administrative au Mali. Élu président, la liste des membres de votre nouveau gouvernement nous dira dès le départ qui vous êtes en réalité : réformateur ou démagogue ! Nous ne pardonnerons plus les démagogues et les entreprises familiales politiques au Mali. Tous les points cités s’appliquent à tous les autres candidats !

Sekou Khassou DIALLO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Comment un homme qui a payé des drogués pour insulter nos mères et pères et notre religion
    peut-il être écouté dans ce pays au point de mettre les maliens ensemble?

    Comment un homme qui s’oppose à l’accord de paix sous prétexte qu’il accorde d’avantage aux ex rebelles peut-il donner de plus aux rebelles pour les convaincre?

    Comment un homme qui a été incapable d’organiser l’opposition peut-il organiser tout un pays. Koulouba n’est qu’un rêve que le voleur certifié ne réalisera jamais.
    Un voleur ne sera jamais président de ce pays

    • Comment un homme qui a juré devant tout un peuple qu’il changera notre pays étant président, n’a rein fait.
      Je ne suis pas un supporteur de Soumaila Cissé, mais il peut 100 000 fois mieux gérer ce pays que ”Bourama Naloma”.

  2. Si SOUMI est brillant comme on le dit, il pourra tenir plusieurs de ces promesses dans un autre pays, mais au MALI …

    • C’est sûre qu’il peut! C’est un homme très intelligent, instruit, d’honneur et dévoué pour la cause du Mali. Il ne sera pas comme ceux-ci qui promettent sans résultat.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here