Fusion prétendue avec l’ADP-MALIBA : Le RJS dénonce «l’imposture» de son président, Bokary Diallo

0

Le secrétaire général du parti Rassemblement pour la Justice Sociale RJS, Abdoulaye Traoré, a animé un point-presse ce samedi 18 mai 2019 à la Maison de presse de Bamako. A cette occasion, le secrétaire général a dénoncé la violation des textes et principes du RJS par le Dr Bokary Diallo, président du parti, qui équivaut à sa démission de leur formation politique.

Le secrétaire général du Rassemblement pour la Justice Sociale (RJS) était face aux hommes de média le week-end passé. L’objectif de cette rencontre était de démentir l’information qui circule sur les réseaux sociaux depuis le 12 mai 2019, laissant croire que le RJS se serait fusionné avec la formation politique l’ADP-Maliba.

Créé en 2013 dans un contexte politique très difficile dans le but de conquérir et d’exercer le pouvoir comme tout bon parti politique, le Rassemblement pour la Justice Sociale se voit en train de faire dos à son objectif par le comportement ambivalent de son président, le Dr Bokary Diallo. Obsédé par l’argent, le président du RJS ne reconnait plus les textes et engagements de son parti dont la violation entraine des sanctions. Et cela, depuis maintenant 09 mois.

D’abord, à un mois de la présidentielle de juillet-août 2018, le président Diallo a décidé, tout seul, de retirer le parti de la majorité présidentielle. La raison évoquée pour ce retrait était que le parti n’a rien eu avec le président IBK, explique le conférencier. « Nous l’avons toléré pour ça au regard de l’atmosphère politique qui prévalait en son temps », ajoute-t-il. Comme si cela ne suffisait pas, le voilà encore dans son esprit de marchand politique, allant déclarer la fusion du RJS dans la formation politique ADP-Maliba le dimanche 12 mai 2019, lors d’un « soi-disant congrès extraordinaire » tenu à Koutiala, dénonce Abdoulaye Traoré, secrétaire Général du RJS.

Pour lui, cette décision n’est qu’une imposture. A ses dires, le comité directeur n’a été ni de près ni de loin associé à cette imposture et affirme de façon solennelle que cette décision n’engagement nullement le RJS. Il la considère comme nulle et de non effet.

Par ailleurs, le comité directeur rappelle que le RJS est un parti politique démocratique, populaire, patriotique et panafricaniste avec la devise: « Sans mensonge, Sans trahison ».

Avant de conclure, Abdoulaye Traoré a qualifié ces attitudes du président Bokary Diallo de péché. « Le président a péché cette fois-ci. Pour nous, il a démissionné de son poste au profit de l’ADP-Maliba », conclu-t-il.

Oumar SANOGO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here