Ministère de l’Agriculture : L’ex-ministre Kassoum Denon embourbé dans une histoire de véhicules

2

Par décision N° 121 du 2 Mai 2017, le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé a mis fin aux fonctions du chef  du parc automobile du département, un certain Moussa Boncana qui serait complice de l’ancien ministre Kassoum Denon dans la disparition d’un certain nombre de véhicules.

L’ex-ministre Kassoum Denon avait relevé l’an dernier, dès son arrivée, Marvane Lahaou Sow, chauffeur-mécanicien qui retrouve sa place aujourd’hui. Mais seulement, il se trouve que des véhicules appartement au département ont disparu depuis le départ de  l’ancien ministre de l’Agriculture Kassoum Denon.  Selon nos sources, le ministre sortant aurait même rendu l’un des véhicules dont il est question. Mais, les autres demeurent introuvables pour le moment.

Nos sources nous ont précisé qu’un contrôle est d’ailleurs en cours au niveau du parc auto du PCDA où Kassoum Denon s’était emparé d’un certain nombre de véhicules au bénéfice de la réforme des véhicules faite dans des conditions opaques.

A noter que Kassoum Denon avait raté en 2011 une autre réforme de véhicules à l’Office du Niger. La mort dans l’âme, il a été limogé en plein milieu d’année alors qu’il s’apprêtait en fin d’année 2017, à faire main basse sur  plusieurs véhicules de l’Office du Niger entassés au garage pour les besoins de la cause. Des véhicules qui lui reviendraient dans le cadre de la reforme à la fin de l’année.

A suivre dans nos prochaines éditions, une autre affaire le concernant !

A.D

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Vous savez mon cher journaliste je ne peux pas dire que vos allégations sont fausses,mais actuellement au mali pour réformer un véhicule c’est un vrai parcours du combattant.
    Si Mr Denon l’a fait cela ne se peut qu’avec la complicité de la Direction des Biens de l’Etat

  2. Si cela est une vérité, il faut signaler que la dignité d’un homme devrait l’empêcher de posséder ces genres de véhicules, car il s’agit d’une malversation et un grand cadre ne devrait pas rentrer dans ces genres d’affaires. Si cela est une réalité, j’ai pitié du Mali, car avec ce comportement nous nous posions la question de savoir à quand le développement de ce pays?

Comments are closed.