Gouvernance : IBK, le pouvoir et, ses anciens… ministres

45
Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l'Etat, lors de son adresse à la Nation le 31 décembre 2015
Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l'Etat, lors de son adresse à la Nation le 31 décembre 2015

L’Etat, nous l’a-t-on appris, est une continuité. Ce principe, en fait, se ramène aussi à cette sagesse : «Nul n’est indispensable ». Ce qui suppose qu’on vient aux affaires pour un temps, qui peut être plus ou moins long ; mais qu’on s’en va une fois la mission terminée…Mais, le pouvoir actuel ne donne pas cette impression.

Arrivé aux affaires avec le slogan «le Mali d’Abord », l’élite qui nous gouverne fait plutôt dans le «Nous d’Abord», faisant du Mali une grosse assiette autours de laquelle les mêmes vont et viennent. En effet, avec le pouvoir du Président Ibrahim Boubacar Keïta, les ministres quittent le gouvernement, sans vraiment partir ; ils sont (toujours) autrement rappelés aux cotés du chef de l’Etat qui, pour des raisons qu’il faut chercher à comprendre, ne veut jamais laisser un ancien collabo……dans la nature, loin de lui. Ainsi, des gens dont le maintien (au gouvernement) ne se justifiait plus, à cause, par exemple, de leur implication dans des affaires louches, sont, quelques mois après, rappeler à d’autres postes juteux.

Mais, un constat : les mêmes sont toujours là, entourant et participant à la gestion du pays, aux cotés du capitaine du navire, IBK qui ne se prive pas de les emporter avec lui dans ses valises lors de ses nombreux voyages à l’extérieur. Le dernier cas en date de ces ministres qui partent sans jamais s’éloigner, c’est celui du Dr Bocary Tréta.

L’ancien ministre de l’Agriculture est un des barons du parti présidentiel, le RPM (Rassemblement pour le Mali). Il a quitté le gouvernement suite à deux affaires sulfureuses : l’affaire dite des engrais frelatés et celle des 1000 tracteurs subventionnés pour les paysans. Dans ces deux brûlants dossiers, la gestion de l’ex ministre de l’agriculture est épinglée. Il a d’ailleurs quitté ( ?) le gouvernement au moment où il faisait l’objet d’un véritable matraquage médiatique. Après quelques mois passés au chômage, il vient d’être rappelé par le président IBK pour occuper le poste très convoité de président du Conseil d’Administration d’une Banque de la place.

Papa Sow (maliweb.net)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

45 COMMENTAIRES

  1. Rien que la paix et la réconciliation nationale c est le soucis du gouvernement et le peuple malien toute personne qui peut aider, est la bienvenue que ce soit ex président ou ex ministre peu importe.

  2. Laisser ces journalistes dirent ceux qui veulent nous quand nous avançons.

  3. Ne te faisons confiance notre président car avec vous, nous sommes sûres que avec vous nous parviendrons a nous a sortir de cette crise malienne.

  4. Ces anciens ministres sont des cadres de notre pays si l etat a besoin d ‘eux il n y a rien de mal a les rappeler pour l intérêt du pays.

  5. Notre Président de la république a besoin de tous les maliens pour remettre ce pays sur ces pieds parce que la situation actuelle du pays n est pas facile a vrai dit.

  6. Le vieux a donné la chance à tout le monde de s’exprimer sur la scène politique. C’est parce qu’il n’a été bon au ministère de l’agriculture qu’il ne peut pas servir dans d’autre domaine.

  7. Ils peuvent servir le pays autrement. Et je ne vois pas ce qui est anormal. S’il est toujours prêt à servir le pays alors pourquoi e pas lui donner une changer de se racheter.

  8. rien ne reste impuni avec IBK et le régime IBK oeuvre pour le développement économique et sociale et l’instabilité est un frein au développement du pays mais dévoué à relever son pays ce monsieur a fait un grand par pour la recherche de la stabilité. IBK ne nomme pas parce qu’il faut nommer mais il attend un résultat. nous devons soutenir IBK car il a une bonne vision pour le maliba.

  9. ne pas satisfait dans un poste occupé ne veut pas dit que nous somme incompétent comme ce journaliste qui a faire ce article mais nous pouvons apporter notre expérience dans un autre domaine de compétence et cela est très normale.

  10. avec le régime actuel nous voyons que le mali bouche et avance avec une croissance du PIB qui est à 7%. il faut dit qu’avec IBK c’est le mérite, la compétence et la rigueur. la preuve en est qu’il y a un opposant qui a été nommé par le PDG CMDT.

  11. Tous les mauvaises chose de la maison ne se jettent pas. Même souvent on laisse sa femme et après on regrette on la fit appelle.

  12. Personne n’est indispensable à un poste mais tout le monde ne peut pas gérer. Aussi pour occuper un poste de responsabilité il faut des conscients qui savent pourquoi ce poste l’a été confié afin qu’il accomplisse ses tâches avec responsabilité et rigueur.

  13. Le deuxième instrument d’intoxication de l’opposition après “le républicain” encore dans ses campagnes de dénigrements.
    Si c’est le fait que le Dr Tréta ait voyagé dans l’avion présidentiel qui vous irrite tant vous en mourrez car vos calomnies de part et d’autres pour salir le président de la république ne lui font ni chaud ni froid. Il a des objectifs à atteindre pour ce pays; il est dans cette voie et vos insinuations calomnieuses ne le distrairont pas.

  14. Quand est ce qu’on arrêtera cette histoire de famille dans ce pays. C’est devenu une chanson pour quiconque veut se donner un peu d’importance. Le président IBK encore moins son premier ministre n’accorde de l’importance aux questions d’appartenances. Chez eux ce sont les compétences qui comptent. Je voudrais bien qu’on puisse énumérer le nom de ces personnes qui font que le pays ne peut pas évoluer.
    Notre pays sort de crise. Soyons des acteurs de réunification et non de division.

  15. “LE BON SENS EST LA CHOSE DU MONDE LA MIEUX PARTAGÉE”.
    En tout ce n’est pas le cas chez nous au Mali où on prends les paroles qu’on entends quelques part dans un marché ou dans un SOTRAMA pour faire la UNE des journaux et c’est la voie ouverte aux interprétations assez diversifiées que irresponsables. A QUAND DONC LE CHANGEMENT DE MENTALITÉ DANS NOTRE PAYS?

  16. Où peut bien être le problème si Tréta voyage dans l’avion présidentiel?
    Il a travaillé pour ce pays et c’est tout à fait normal qu’il voyage dans cet avion. Le fait qu’il ne soit plus au gouvernement ne veut pas dire qu’il ne collabore plus avec le président IBK qui peut mettre n’importe qui dans sa délégation pendant ses déplacements. Arrêtez de nous pourrir l’air un jour

  17. Mon très cher journaliste, il faut te renseigner sur le monsieur qui est Bocari Treta

  18. Certes nul n’est indispensable mais le président IBK mets celui qu’il faut à la place qu’il faut afin que notre pays puisse connaitre le développement tant souhaité.
    Ce n’est pas parce qu’une personne est accusée de faits pour lesquels aucune preuve solide n’a encore été trouvée qu’elle ne peut plus travailler pour le pays.

  19. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l’encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l’information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  20. Quitté ne gouvernement ne signifie pas forcemment quitté la gestion du pays. il faut compte de cela, sinon plusieurs ministres ont aussi quitter le gouvernement d'IBK et qui ne font plus partie dans la gestion du pays. Alors je pense qu'on ne doit pas créer de polémique ou il n'y en n'a pas.

  21. Mais pourquoi toutes les actions gouvernementales sont toujours vue en mal par certains personnes ? Le plus bizarre est qu’il ne dispose même pas d’arguments raisonnables et convaincants. Les arguments dont dispose les journalistes ne sont même pas véridique.

  22. Si Treta a quitté son poste de ministre et qu’il peut toujours apporter son expertise à la gestion du pays, je ne vois pas le problème. Le plus important est qu’il accomplissement leur tâche par des résultats salutaire.

  23. Je pense qu’on ne doit pas créer des polémiques autour des affaires ou il n’existe pas. Je ne vois pas de raison de se plaindre dans cet affaire sauf si on n’en veut au régime au régime au pouvoir.

  24. Ces salopards veulent que le président IBK voyage avec ses ennemis comme Tiébilé et tous les autres peut être?On fait le voyage avec ses collaborateurs et non d’autres personnes.

  25. Le Mali est victime de ses journalistes, qui continue du jour au lendemain de mettre le pays dans un puit qu’il ne peut lui faire sortir. Est ce un va et vient est un crime pour une gouvernance, renseigne toi dans les temps passé de l’histoire de ce pays.

  26. Le président IBK a rompu avec ces attitudes de favoritisme depuis son accession au pouvoir.C’est le mérite des uns et des autres qui leur a valu leur nomination.Boari Treta mérite son nouveau poste c’est pourquoi il a été nommé par le président IBK.

  27. Ce sont ces genres de journaliste qui étaient au Rwanda qui ont mis le Rwanda dans le pétrin avec leur parole façon façon la . Si un ministre va et puis revient c’est qu’il est bon ou il a quelque chose en lui.

  28. Les sites d’informations tel que Mali web, Mali jet, Facebook, ne sont pas faites pour dires des bêtises, l’information que vous dites doit être concrète, et comportant des preuves.

  29. Mr le Journaleux écoute moi bien, on est dans un pays de droit, et de fraternité, vous savez que le mensonge est sanctionné par l’Article 35 code de procédure pénale d’une peine de 3 à 6 mois d’emprisonnement ferme. C’est la règle jurisprudentielle. Alors de crime que vous êtes en train de faire.

  30. Nous soutenons le président de la république et son gouvernement pour le bonheur des Maliens, le Mali ne tombera jamais à la main de qui que ce soit, car mon beau pays restera toujours réunifié.

  31. Bocari Treta et le président se connaissent depuis toujours.Il a été un partisan de l’élection du président IBK.C’est depuis ce temps il a fait ses preuves.On va pas changer cette équipe parce que des ignorants le souhaitent.

  32. Malgré tous les efforts fournis par IBK certains journalistes cherchent à rendre la situation plus difficile et plus compliqué comme le pauvre journaliste.

  33. Vous n’êtes rien d’autre qu’une espèce de névrosé, vous avez besoin d’un psychologue pour traiter ton trouble mental. Pauvre journaliste, tous ceux que vous dites à propos d’IBK sont faux, espèce de pauvre menteur. Le rêve des Maliens est devenu une réalité, car IBK est l’homme que nous attendons depuis très longue temps, malgré tout cela certains cherchent à rendre la situation plus difficiles.

  34. Le président de la république ne fait pas de favoritisme.Monsieur Bocari Treta est un proche du président IBK mais c’est sa loyauté et son expérience professionnelle qui ont joué à son avantage et le président IBK l’a nommé à ce nouveau poste.

  35. Cet article fait mention de Bocari Treta.Mais qui est il?
    Né en 1954 à Diondiori dans la région de Mopti, Bokary Treta est titulaire d’un doctorat d’État en alimentation et nutrition animale de l’Académie vétérinaire de Moscou de l’Université de l’amitié des peuples Patrice Lumumba. Il a été directeur de recherche en zootechnie à l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée de Katibougou.
    Voilà brièvement qui est l’homme.C’est donc son mérite qui lui a valu cette confiance du président IBK.

  36. Le Mali n’a pas jusqu’à présent de bons journalistes. Même le fait que le chef de l’Etat se fasse accompagner par certaines personnes cause problème et peut pousser ces journalistes à raconter de n’importe quoi comme le fait ce journaliste.

  37. Le président de la république connait les compétences de son secrétaire général, Bocari Treta, ancien ministre du développement rural raison pour laquelle il lui a nommé à la tête du conseil d’administration de la Banque Malienne de Solidarité.

  38. Bocari Treta, l’ancien ministre du développement rural, vient d’être nommé le président du conseil d’Administration de la BMS-SA. Toutes mes félicitations à lui pour cette nomination. Souvent il est bien de faire preuve de bonne foi pour mériter de telle nomination après avoir signé un départ.

  39. Je souhaite bonne chance à Bocari Tretat pour son nouveau poste à la Banque Malienne de Solidarité. Les esprits malsains pensent que c’est pour qu’il puisse trouver à voler qu’il a été nommé à ce poste. Que dalle !

  40. Les journalistes de cette nation pensent que le président de la république est une personne qui ne pense qu’à son entourage alors que c’est tout à fait le contraire. IBK est libre de choisir ceux qu’il croit pouvoir faire son affaire.

  41. Avant de nommer toute personne, Ibrahim Boubacar Keïta fera en sorte que la personne soit intègre, digne, loyale et respectueuse des deniers publics. Ces hommes politiques ont juste accompagné le chef de l’Etat. Il n’y a pas de quoi à interpréter dans cette affaire.

  42. “…En effet, avec le pouvoir du Président Ibrahim Boubacar Keïta, les ministres quittent le gouvernement, sans vraiment partir ; ils sont (toujours) autrement rappelés aux cotés du chef de l’Etat qui, pour des raisons qu’il faut chercher à comprendre, ne veut jamais laisser un ancien collabo……dans la nature, loin de lui. Ainsi, des gens dont le maintien (au gouvernement) ne se justifiait plus, à cause, par exemple, de leur implication dans des affaires louches, sont, quelques mois après, rappeler à d’autres postes juteux.

    Mais, un constat : les mêmes sont toujours là, entourant et participant à la gestion du pays, aux cotés du capitaine du navire, IBK qui ne se prive pas de les emporter avec lui dans ses valises lors de ses nombreux voyages à l’extérieur. Le dernier cas en date de ces ministres qui partent sans jamais s’éloigner, c’est celui du Dr Bocary Tréta….”
    Papa Sow, on dit que qui’assemble se ressemble. TOUT CE QU’ON REPROCHE AUX MINISTRES OU RESPONSABLES DU PAYS SONT A L’IMAGE DU PRESIDENT LUI MEME. IBK EST .LE CHEF DES “MAFIOSI” MALIENS.

  43. Journaliste ***. De qui tenez vous les raisons du départ de Treta que vous avancez. Vous mentez. Mntnt, pour illustrer votre article, vous faites un raté monumental en citant le cas du SG du RPM. Avec ou sans IBK, il aura été l’invité du parti vainqueur au Niger. Demandes toi qu’est ce que Ben Barka, Camara et d’autres voleurs de MA FAMILLE D’ABORD cherchent à koulouba?

  44. Ne devient pas ministre, un aventurier. Si c’est toujours les mêmes. C’est parce certains ne sont pas encore prêt. C’est simple. La preuve les jeunes qui ont été nommés ministre n’ont pas été à la hauteur. CAMARA, dynamique mais la cupidité a eu le dessus sur lui, Igor DIARRA également est tombé dans le même problème, Moussa MARA, l’emblématique****continue de faire preuve de son immaturité dans la scène politique parce qu’il traine avec lui le statut de super maire de commune.
    En plus, on ne change pas l’équipe qui gagne. La nouvelle génération est en marche, Observez KARIM KEITA, il incarne la politique moderne.

  45. L’Etat ne donne pas quelle impression?

    J’ai comme l’impression que vous confondez tout dans ce pays. En matière d’alternance, le MALI peut se venter de pratiquer la politique de l’alternance en Afrique. C’est l’attitude de quelques tarés qui sont venu ternir cette image à cause de leurs coup d’Etat.

    La France est un pays démocratiquement exemplaire. Mais il y a ceux qu’on appelle les cacique de la politique, ceux qui auront toujours à faire tant qu’il seront sur cette terre. En France, ils existent et figurez vous qu’ils sont aussi au MALI. Nous ne sommes sur une autre planète.
    Donc, quand on est journaliste et on a ce genre de réflexion, je me demande parfois si vous êtes conscient de ce vous avancer.

    Laissez les politiques faire la politique.
    Incitons les maliens à se mettre au travaille.

Comments are closed.