Issa Diarra, Secrétaire General d’ASMA-CFP : «Soumeylou Boubèye Maïga est en danger de mort»

5

A la faveur d’un point-presse tenu ce samedi 8 janvier 2022 au siège national d’Asma-CFP sis à N’Tomikorobougou, le secrétaire général Issa Diarra a été on ne peut plus clair sur l’état de santé du Président du parti, Soumeylou Boubèye Maïga. Il tire la sonnette d’alarme sur l’état de santé du Tigre qu’il juge dégradé tout en manifestant l’urgence de son évacuation.

Depuis son arrestation le 26 août 2021, le Président de l’Alliance pour la solidarité au Mali, Convergence des forces patriotiques (Asma-CFP), Soumeylou Boubèye Maïga est dans une situation critique, à en croire le conférencier Issa Diarra. Il n’a pas lésiné sur les mots pour présenter la situation sanitaire de son patron au point de dénoncer « un assassinat programmé ».

Il a inscrit deux objectifs au centre de la rencontre. Dans un premier temps, il s’agit d’informer l’opinion nationale et internationale sur la détérioration de la santé de Soumeylou. Dans un deuxième temps, attirer l’attention des autorités de la transition, plus précisément Assimi Goïta, des leaders politiques et religieux.

Tout en se félicitant de son transfert à la clinique Pasteur, le secrétaire général du parti reconnait que l’état de santé de Soumeylou continue de se dégrader sérieusement. En guise de corroboration de cette thèse, il a évoqué le certificat médical établi par le médecin. Il déplore l’inexistence d’un plateau technique adapté pour son cas qui, selon lui, exige une évacuation médicale d’urgence, étant entendu que le pronostic vital du patient est engagé à court terme. « Ledit certificat a été envoyé au Premier ministre, au ministre de la Justice, à celui de la Défense et au directeur national de la Santé. Aucune disposition n’a été prise pour son évacuation. Ce mutisme coupable nous fait comprendre que ceux qui sont en mesure de prendre cette décision jouent la montre, rivalisent de diversions pour laisser le prévenu mourir », regrette-t-il.

Issa Diarra en appelle à l’expertise des hommes de droit et associations de défense des droits humains afin qu’ils se prononcent sur ce cas précis. Selon lui, c’est attentatoire aux principes sacrosaints de l’intangibilité des droits de la personne humaine, le droit à la santé, à la vie humaine.

La direction du parti n’entend plus restée attentiste face à cette situation. Elle pense mener la mobilisation pour la cause. « Au regard de cette situation qui n’honore ni la justice encore moins les valeurs de solidarité qui incarnent la société malienne, la direction du parti appelle à la mobilisation de tous les militants et sympathisants de l’Asma-CFP, tous les amis de Soumeylou Boubèye Maïga à engager, dans le respect des textes, toutes les initiatives allant dans le sens de son évacuation immédiate pour les soins appropriés », dit-il.

L’orateur du jour invite le Président Assimi Goïta à méditer sur ce sujet : « Le Président Moussa Traoré a regretté jusqu’à ses derniers jours la mort du Président Modibo Kéita ».

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. “Manque de plateau technique au Mali necessite son transfer a l’etranger ”
    Combien de maliens meurent ici pour la meme cause ?
    Etait-il incapable de donner les moyens de plateau technique pour que tous les maliens puissent avoir le soins necessaire sans aller a l’étranger quand il etait premier ministre ?
    Combien coutait ces plateaux technique ? combien dárgent a ete detourne ?
    síl meurs c;est sa faute , il sést creer sa propre tombe .

  2. Les valeurs de solidarité commandent aussi quand on est aux affaires, de négocier les meilleurs contrats pour la Nation. Celà pourrait relever le plateau technique de nos formations sanitaires et permettre ainsi aux maliens de bénéficier des meilleurs soins et d’éviter ; détail important, à soi de devoir se rendre à l’étranger pour s’offrir des services que vous aurez refusé à votre peuple.
    La dignité ! Où es-tu ?

  3. On s’en fout … Tout le monde va mourir… Mieux mourir dans la dignité que comme un esclave comme ibk… et bientôt boubeye !!!

    Je ne sabali jamais !!! On ne construit pas une nation sur le sabali. On construit une nation sur la justice !!!

  4. Depuis 30 ans ce Soumeïlou Maïga était au pouvoir ?
    il n’a pas penser construire un hôpital digne de ce nom ?
    Avec quel argent , veut-il être évacué ? L’Argent des Maliens ?
    évacuer un homme politique, n’est dans aucun document institutionnel
    du Mali !
    Le vendeur au Marché ? il sera évacué en cas de maladie ?
    L’égalité entre les Maliens est la règle, cet homme a même moins de Droits puisqu’il est accusé de détournement de Biens Publics.

  5. If Soumeylou Maiga was as concerned about his health as writer likely paid to write article favori g evil Soumeylou Maiga he would return millions of US dollars he stole by way of corruption with impunity. It seems he is committed to taking those dollars to grave with him or leaving them to his relatives who under that condition would consider his death blessing.
    It is sickening to see Malians so concern about person whose priorities as government official was to first satisfy his greed with government funds then manage essential plus vital conditions he should have managed first. His evil method of managing caused injury or death to untold number of citizens plus soldiers plus he knew it would when he chose to first satisfy his greed as government official. Mali plus Africa do not need anymore like him.
    Finally truth is told about Soumeylou Maiga. Best of lies may not conceal his evil ways.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here