De la section II du RPM Meeting de la section II du Rpm : La tendance proche de Nancoma Keïta accusée de «prostitution politique»

0
Selon Nancoma Keita, secrétaire politique du RPM : «Iyad Ag Ghali ne veut pas de la paix au Mali
Nancoma Keita

«Il est inadmissible que ceux-là, à l’image du Maire Youssouf Coulibaly qui disaient hier «tout sauf IBK au pouvoir», se présentent aujourd’hui en  maitres d’ouvrage au sein du RPM»… Les critiques n’ont pas manqué lors de ce meeting de la section II RPM.

La section  RPM de la commune II a organisé un meeting  au foyer des jeunes de Quinzambougou. C’était le samedi, 31 octobre 2015  en présence de plusieurs personnalités. Il s’agit entre autres : Mme Sissao Yakaré Toungara,  secrétaire générale de la section II, de l’honorable Mamadou Doumbia, de Mme Koné Kadidia Touré, directrice nationale de l’emploi, de M. Bernard Keita, secrétaire union des jeunes RPM, Mme Camara Awa Keïta dite «Awani membre du BN, des chefs de quartiers, le chef de griot Moussabletou, Seydou Saré, les secrétaires généraux de Huit Sous-sections.

L’objectif du meeting était d’informer l’opinion à propos du litige au sein de cette formation en commune II.

Dans son discours, Mme Sissao Yakaré  dira ceci : «Nous sommes là pour expliquer la réalité des faits du RPM à nos militants en commune II.  Par La lettre circulaire N° 008 / SG /BPN du 09 mai 2014, le bureau politique national a instruit aux sections le renouvellement des organes du parti.  Et le secrétaire général sortant a aussi lancé l’appel auprès des  sous-sections le renouvellement à la base. Donc, les 12 sous- sections ont été renouvelées  sous la supervision de l’honorable Mamadou Doumbia. En effet, les nouveaux arrivants soutenus par Mahamadou Diallo Sans aucun respect des  statuts du parti, ont semé  des troubles  à Bagadadji.  Il s’agit bien de Mme Djeneba Sissoko et le maire Youssouf Coulibaly. Mahamadou Diallo  ayant été battu à la mise en place des bureaux de son comité et de la sous-section de Medine a semé les troubles partout uniquement pour son maintien dans les bureaux. Suite à cela, les militants conformément à l’article 22 du statut ont demandé à la majorité simple (8 sous-sections /12) une conférence extraordinaire de renouveler le bureau de la section II en informant le bureau politique national. Le président intérimaire du BPN du parti, Dr. Boulkassoum Haidara a reçu les 8 secrétaires généraux des 8 sous-sections et leurs a demandé le report de la conférence au 28 juin 2015.  De report en report et par finir, le BPN a retenu la date du 22 aout 2015 en envoyant les superviseurs : M. Nacouma Keita, Djibril Dicko, Chaka  Batouta Bagayoko et  Mme Wague Astou N’DAYE. Et la conférence s’est éterminée en fiasco politique : après le vote entre les procédures d’élections le bulletin secret pour Yakaré Toungara 76 voix. En mains –levées POUR Mahamadou Diallo 70 voix. C’est en ce moment que les loubards, armés de couteaux, à savoir le groupe de Solo ont ouvert la porte pour rentrer. Malgré tout, nous sommes croyants et nous faisons confiance à la justice …Vive la vérité »

Pour sa part, l’honorable Mamadou Doumbia a soutenu: «ce meeting est organisé par une section de la commune II.  C’est vrai,  On a mis en place le bureau de la section II mais il y a des malversations. Et cela n’empêche d’avancer. Tous les travaux doivent se  faire au sein du parti. Les responsables du parti n’ont pas pu appeler  l Yakaré et Madou Diallo sur une table de négociation. Mais je pense que ce travail  devrait  se faire. Le bureau national doit pouvoir faire une médiation pour apaiser la tension du RPM en commune II».

Dans son allocution, le SEGAL de Niaréla  M. Macky Doumbia soutien que «Madou Diallo avait abandonné le parti RPM en 2009. Parce qu’il n’a pas été adjoint du maire du district de Bamako. Le mot «Kenkélétiguiya» de  son excellence IBK  se trouve à Mme Sissao Yakaré Toungara. Et elle est la secrétaire générale de  notre section II… ».

 Et selon M. Dabo, «Djeneba ainsi que le maire Youssouf Coulibaly ne font que de la prostitution politique dans la commune.  Mais un adage dit ceci : «quand la sauce est salée, les derniers arrivants se présentent  maitres du plat». Tel est le cas aujourd’hui  du RPM en commune II. Les Youssouf Coulibaly qui disaient hier que tout sauf IBK au pouvoir, les voilà aujourd’hui  qui se présentent en  maitres d’ouvrage au sein du RPM…»

Rappelons que les deux tendances en conflits, à savoir, celle de Mme Sissao Yakaré Toungara   et de Mamadou Diallo sont respectivement soutenues par Bocary Tréta, Secrétaire Général du Parti   et Nancoma Keïta, secrétaire politique.

Saba Ballo      

Commentaires via Facebook :

PARTAGER