Le président Ibrahim Boubacar Keïta: un grand lecteur du ” Prince” de Nicolas Machiavel ?

0

Pourquoi son excellence n’aime pas se justifier ? Parce que pour Nicolas Machiavel, un prince ne doit pas se justifier, car plus il se justifie à son peuple, plus il sera confronté à des problèmes.

Nous pouvons illustrer ce propos en rapport avec la gestion étatique de l’ancien président du Mali ATT. À chaque fois que le peuple malien l’accusait, il se précipitait pour se justifier. Au bout du rouleau, les Maliens n’ont pas hésité à lui faire un coup d’État en 2012. Peu importe la bêtise d’un chef de famille, il ne doit donner aucune explication à ses enfants.

Pour ne pas subir le même sort que son prédécesseur, notre président aurait jugé nécessaire de respecter les conseils de Machiavel. Dans ce livre, le prince doit avoir deux caractéristiques : Il doit avoir l’intelligence du renard et la force du lion.

IBK est très rusé et c’est pourquoi il ne cesse de pleurer arbitrairement à chaque fois que l’occasion se présente. Il pleure pour se faire paraître. Se paraître devant le peuple malien uniquement pour être aimé. Il pleure comme un enfant dans l’unique but de berner la sensibilité de la population malienne.

On a même l’impression que ses incessantes pleures peuvent sauver le Mali. Il se sert tellement de la ruse au point qu’il nous prenne parfois pour des brebis égarées.

Des promesses sans lendemain

Il se sert aussi de la force du lion pour réprimer sa propre population.  Nous pouvons corroborer ce propos en nous référant aux différentes manifestations à travers lesquelles les forces de l’ordre n’ont pas hésité à tirer à balles réelles sur des pauvres manifestants. Des innocents ont été tués et d’autres blessés.

Ainsi, pour Nicolas Machiavel : « Il y a deux manières de combattre, l’une avec les lois, l’autre avec la force. La première est propre aux hommes, l’autre nous est commune avec les bêtes. »

Machiavel exhortait également le prince à ne pas être sensible aux flatteries et d’éviter les incessants conseils. Notre Président lecteur dédaigne la flatterie et il n’a jamais été sensible aux conseils. C’est pour cette raison qu’il n’écoute jamais ses conseillers.

Se débarrasser des anciens collaborateurs

Dans le même livre, Machiavel demande au prince de se débarrasser des gens qui l’ont aidé à accéder au pouvoir politique sinon ils peuvent un jour lui faire un coup d’État.

C’est l’exemple typique que nous vivons aujourd’hui. Son combat contre les leaders religieux musulmans qui ont fait tout pour qu’il soit élu président de la République du Mali en 2013.

Aujourd’hui, si IBK incarne le chat, les religieux musulmans sont le prototype de la souris.

Pourquoi la marche du 05 juin passé n’a pas été une réussite ?

Parce que pour Machiavel : « Il perd, celui qui sait ce qu’il va faire s’il gagne. Il gagne, celui qui sait ce qu’il va faire s’il perd. » L’intention des manifestants était connue de toutes et de tous: La démission sans condition de son excellence Ibrahim Boubacar Keïta.

Malgré la grogne sociale qui ne cesse de prendre de l’ampleur, IBK incite le peuple malien à le détester. Il joue au jeu du chef incompétent pour diviser la population en deux. Machiavel disait : « Aussi est-il nécessaire au Prince qui se veut conserver qu’il apprenne à pouvoir n’être pas bon… »

Personne ne connait les intentions réelles de son excellence Ibrahim Boubacar Keïta. Il aurait appris cette leçon dans un  livre de l’auteur Florentin intitulé ” Discours sur la première Décade de Tite-Live “: « Que pour être efficace il faut cacher ses intentions ! ».

Le peuple vit dans un profond sommeil. Notre Manden Massa veut semer la haine et le désordre entre les Maliens. Machiavel ne serait pas contre qu’on le cite ici: « Le mépris et la haine sont sans doute les écueils dont il importe le plus aux princes de se préserver. »

Mieux, si certains Maliens pensent que notre Manden Massa doit avoir cette honte d’avoir triché l’élection présidentielle passée, Machiavel pense au contraire que les grands hommes appellent honte le fait de perdre et non celui de tromper pour gagner.

Son excellence n’a jamais eu honte de tricher les élections législatives passées.

Vive le Mali !

Vive un Mali de paix et d’amour !

Vive un Mali meilleur et prospère.

Tidiani Bakary Guindo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here