Législatives : Le Rpm tiraillé à Gao entre la Codem et le duo Adema-Asma

0

Le schéma d’une liste commune Adema-Rpm-Asma, envisagé pour les législatives à Gao, a finalement tourné court et foiré à la dernière minute, du moins officiellement. Il n’a point résisté aux antagonismes qui déchirent le parti présidentiel. Tout était pourtant fin prêt pour ce faire et tout indiquait qu’au traditionnel duo Arboncana Boubeye-Assarid Ag Imbacaouane se joindrait Fatoumata Aliou Touré pour la conquête des 3 sièges parlementaires de la Cité Askia dont un seul revient au parti présidentiel. Mais c’était sans compter avec les tours que le secrétaire général des Tisserands détient dans son sac. L’inspecteur des Douanes Abdramane Diakité, il s’agit de lui, aura pesé de tous ces artifices dans la balance. Quoique réduit en minorité dans le choix de l’alliance locale, son ultime trouvaille, selon nos sources, aura été de colporter des fausses consignes sur le compte des hautes autorités et aux fins d’allier les responsables locaux de sa famille politique, le RPM, à l’alternative qui correspond à ses préférences. Il avait visiblement opté pour la carte de l’ancien maire Sadou Diallo, candidat d’obédience Codem, parti où il milite depuis la présidentielle de 2018. L’alliance a certes l’avantage d’offrir aux Tisserands deux sièges parlementaires au lieu d’un seul de l’autre côté mais nombre d’observateurs politiques avertis jugent l’alliance avec l’Adema et l’Asma plus rassurante.
Quoi qu’il soit, le passage en force du Secrétaire général en faveur de la Codem n’a pas manqué d’intensifier la bourrasque qui secoue le parti présidentiel à Gao depuis les précédentes régionales ratées. En atteste le départ avec fracas de la candidate Fatoumata Aliou Touré. Démissionnaire par voie d’huissier pour rallier officiellement le duo Adema-Asma, l’épouse de l’ancien ministre MalickAlhousseini, selon des sources concordantes, peut se prévaloir du soutien de 47 délégués du Rpm sur les 77 que compte la conférence d’investiture du Rpm et compte infliger à la tendance du secrétaire général le ralliement à sa liste de pas moins de 5 sous-sections RPM. Ce qui fait dire à l’un de ses deux colistiers, approché par nos soins que leurs objectifs sont atteints, en dépit du ralliement officiel du parti présidentiel avec la Codem. Il reste toutefois à le démontrer sur le terrain face à un adversaire dur à cuire comme Sadou Diallo.

A KEÏTA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here