Les anciens diplomates affirment leur soutien sans faille à la transition

0

L’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) ne compte pas croiser les bras et regarder ses partenaires, la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), la France, le Niger, fouler au pied, la souveraineté du Mali et la dignité des Maliens, notamment les travailleurs.

Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Yacouba Katilé, le 21 septembre 2021, l’UNTM, la plus grande centrale des travailleurs du Mali, s’est dite écœurée, déçue, ulcérée par le vacarme contre le Mali, Etat souverain, peuple d’honneur et de dignité qui attend nouer, renforcer ses liens d’amitié, de coopération avec d’autres partenaires.

Avant l’UNTM, l’Amicale des Anciens Ambassadeurs et Consuls Généraux du Mali (A.A.A.C.G.M), a fait un communiqué, le 17 septembre 2021, dans lequel elle dit avoir suivi avec attention, le communiqué de la dernière conférence des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO relatif à la situation en République de Guinée et en République du Mali.

L’Amicale, indique la note signée par son président, Dr. Abdoulaye Amadou Sy, a déploré le ton comminatoire dudit communiqué adressé à des Etats souverains, membres fondateurs de l’Organisation sous régionale, ainsi que la «sortie» peu diplomatique du Chef de la diplomatie nigérienne. «L’AMICALE réaffirme son soutien aux autorités de la transition maliennes dans leur mission de restauration de la paix et de la sécurisation en République du Mali», a fait savoir le communiqué.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here