L’honorable Assarid AG Inbarkawouane suite au report de l’élection du Président Parlement Panafricain : «Chato a beaucoup d’expérience, elle mérite d’être présidente du Parlement Panafricain, le combat n’est pas fini, on n’a pas renoncé à ce poste »

8

Les responsables du Conseil national de transition (CNT) étaient face à la presse, le vendredi 04 juin 2021 pour faire le compte rendu de leur mission effectuée à Midrand en Afrique du Sud du 24 mai au 2 juin 2021. L’objectif de ladite mission était d’apporter le soutien du CNT à la candidature de l’Honorable Haïdara Aïchata Cissé dite Chato au poste de Président du Parlement Panafricain (PAP). Selon les conférenciers, à cause du désordre créé par certains pays anglophones, l’élection du Président du Parlement Panafricain a été reportée à une date ultérieure. «Chato a beaucoup d’expérience, elle mérite d’être présidente du Parlement Panafricain, le combat n’est pas fini, on n’a pas renoncé à ce poste…», a souligné le chef de mission, Assarid AG Inbarkawouane au cours de ce point de presse.

Ce point de presse était animé par le premier vice-président du CNT, Assarid AG Inbarkawouane, en présence du 4ème  Secrétaire parlementaire, Sory Kaba Diakité et d’autres responsables du CNT. La 4ème session ordinaire de la 5ème législature du Parlement Panafricain s’est tenue du 24 mai au 2 juin 2021 à Midrand en Afrique du Sud. Au cours de cette session, le PAP devait procéder à l’élection de son nouveau Président. Notre compatriote l’Honorable HAIDARA Aïchata CISSE était candidate au Poste de Président du PAP.

Selon le conférencier, Assarid AG Inbarkawouane, une mission du Conseil National de Transition s’est rendue à Midrand, en Afrique du Sud du 24 mai au 2 juin, sur instruction du Président du conseil National de Transition, l’Honorable Malick DIAW. Il a fait savoir que l’objectif de cette mission était d’apporter le soutien du CNT à la candidature de l’Honorable Haïdara Aïchata Cissé au poste de Président du PAP.

A l’en croire, la délégation qu’il a conduite était composée du 4ème  Secrétaire parlementaire, Sory Kaba Diakité, de Zaléa Abdoulaye, du Chef de Cabinet du Président du CNT, le Colonel Dassé Mariko. «Une grande majorité des pays membres du parlement était favorable à l’Honorable Haïdara Aïchata Cissé pour présider le parlement. Deux autres candidats étaient en lice. Celui du Zimbabwe et le candidat du Sud Soudan.

Les cinq représentants du CNT au parlement panafricain ont prêté serment au même titre que les autres membres. Le 27 mai, l’élection du nouveau président du parlement devait se tenir, mais malheureusement certains pays ont avancé l’argument de la rotation de la présidence du parlement panafricain. Alors même que ce texte n’a pas été ratifié par l’ensemble des états membres. Contrairement à la volonté de la majorité écrasante des autres pays d’aller au vote, certains pays comme le Ghana, le Nigeria, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud ont tout mis en oeuvre pour que les élections ne se tiennent pas », a déploré Assarid AG Inbarkawouane.

Après plusieurs tentatives sans parvenir aux élections et cela pendant 3 jours, dit-il, finalement l’élection du nouveau président a été reportée à une date ultérieure. A ses dires, la Mission a regagné Bamako le mercredi 2 juin 2021. Selon lui, rien n’empêchait juridiquement la tenue de l’élection. Malgré le report, il a sollicité l’accompagnement des uns et des autres pour que Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato soit la présidente du Parlement Panafricain. «Chato est 2ème vice-présidente du Parlement panafricain. Elle a beaucoup d’expérience, elle mérite d’être présidente du Parlement Panafricain. Le combat n’est pas fini, on n’a pas renoncé à ce poste parce que la suspension ne sera pas éternelle…Aider le Mali à faire en sorte que notre candidate puisse occuper le poste de président du parlement panafricain », a conclu Assarid AG Inbarkawouane.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Honorable par-ci, honorable par-là, quelle Foutaise !!
    Celles et ceux qui sont honorables ne le crient pas sur les toits.

  2. Soumeylou ”langue de miel” va maintenant soutenir notre autre cousin Choguel ”languede miel” et nous aurrons une Transition bien ”mielle’e”.

    THE’ NI SUKARO NI SOKO DJENILEN, MUSSOW BE MIN?….TAKAM’BAAA, TAKAM’BAAA!!..HEY, HOY, HAY….OULOULOULOULOULOUHhhhhhhhhhhhHHHHHhhhhhhHHHHHHhhhhhHHHHHH……

  3. Laissez ce pauvre sale alimentaire Imbarcaouane, lui croit que de la manière où on marche avec l’illégalité au Mali c’est pareil dans les autre pays et ils se respectent et ont la dignité, sinon ni Chato ni toi ne devaient pas se retrouver dans ce fameux CNT , mais c’est dommage on est prêt à manger à n’importe quel plat.

  4. Elle n’est ni députée ni parlementaire. Il n’y a pas de parlement au Mali. Le Mali ne devait même pas être invité à cette réunion.

    • Avis absolument pertinent. Mais on a pas honte au Mali, surtout dans le monde de la chienlit politique.

      Pensées rebelles.

  5. Elle n’est pas elue, mais nommee (cooptee) au Mali.
    A ce titre elle ne represente pas le Mali, mais ses interets

Répondre à Katiguelin Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here