Mali: le gouvernement veut réquisitionner les magistrats en grève

1
Bamako, capitale du Mali
Bamako, capitale du Mali, © HABIBOU KOUYATE / AFP

Au Mali, après onze semaines de grève de la magistrature, le gouvernement décrète la réquisition des magistrats en grève. Des magistrats qui réclament toujours une sécurisation des tribunaux ainsi qu’une revalorisation des salaires. Malgré plusieurs rencontres entre les autorités et les syndicats, chacun est resté sur ses positions et chacun hausse le ton. Depuis hier soir, le gouvernement tente de remettre les magistrats sur le chemin des tribunaux.

C’est dans un décret lu à la télévision nationale que la ministre de la Fonction publique vient officialiser les bruits qui couraient depuis 24 heures. Les procureurs, magistrats de la cour d’appel ou des différents tribunaux sont tous réquisitionnés d’office pour reprendre le travail.

Selon la déclaration du gouvernement, le mouvement, entamé le 25 juillet, ne respecte pas le service minimum. Depuis plus de 70 jours, les audiences ne se tiennent pas, les actes ne sont pas délivrés, en bref, la justice est totalement à l’arrêt.

Une grève illégale ?

Pour justifier ce décret de réquisition, le gouvernement s’appuie sur l’avis rendu par la Cour suprême la semaine dernière, sur demande du Premier ministre. Selon cette haute juridiction, la grève des magistrats est illégale.

Un avis fustigé par les syndicats qui rétorquent que cette consultation n’est pas conforme à la loi. Selon les magistrats, le Premier ministre ne peut consulter la Cour suprême uniquement sur des projets de lois ou sur des projets de décret.

Par RFI Publié le 10-10-2018

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    Nous disons et rappelons

    AINSI CHANTAIT Á TUE-TÊTE DU MARCHÉ DABANANI Á SON DOMICILE DE MAGNAMBOUGOU LE FOU DU MALI DU MARCHÉ DE DABANANI RÉSIDANT Á MAGNAMBOUGOU

    *« MÔGO KÈNÈMA DJAMANALA MÔGO MÔGO BAFO KO DJAMANA FABA LA RADIO ANI TÉLÉVISON SO OULA

    OU BA TIKI MINA KASIRI KATA BALA KABANO LA »

    *« MALI TIÉNA MALI TATIÉNA MALI KÉRA FATO DJAMANAYÉ

    OKOSSO MALI MOUSSO ANI A TCHÈ YÉ SÉBÉNIKÔRO FATOTIÈ KÈ AN KOUNTIKI YÉ

    AYAFO MALI MOUSSO ANI A TCHÈ OUYÉ RADIO ANI TÉLEVISON SOLA KO MALI FABA ALA KO MALI FABA LA»

    *« KÔ OU ANIFÈN BÈ BÉGNAGAMOU MALI TIÉNA MALI TATIÉNA MALI KÉRA FATO DJAMANAYÉ »

    *« MALI KÈRA DJINA FATO DJAMANAYÉ MALI KÈRA DJINA FATO DJAMANAYÉ

    INITIÉ DJINA FATO INITIÉ DJINA FATO

    KA MALI KOUNTIKIYA DI MALIFA BA AN MOUNOULA

    MALI TIÉNA MALI TATIÉNA MALI KÉRA FATO DJAMANAYÉ »

    *«NÉ FÈNÈ BÉNAKÈ MALI KOUNTIKIYÈ DODOLA

    NÉ MAGNAMBOUGOU FATOTIÈ BÉNAKÈ MALI KOUNTIKI YÉ DODOLA DODOLA DODOLA

    DABANANI ANI MAGNAMBOUGOU MOUSSO ANI A TIÈ

    BÉBALO KO MALI FABÉNÉLA MALI FABÉNÉLA NÉFATOTIÉLA NÉFATOTIÉLA

    DODOLA DODOLA DODOLA OU BÉNA FÈNÊKÈ OUKOUNTIKIYÉ »

    *« KÔ OU ANIFÈN BÈ BÉGNAGAMOU MALI TIÉNA MALI TATIÉNA MALI KÉRA FATO DJAMANAYÉ »

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here