Mali: le Premier ministre Choguel Maïga accueilli triomphalement à son retour de New York

4

De retour de New York, où il participait à l’Assemblée générale de l’ONU, le Premier ministre de transition Choguel Maiga a été accueilli par des centaines de personnes à l’aéroport de Bamako.

La population est venue en nombre afficher son soutien au discours prononcé par le Premier ministre malien lors de l’Assemblée générale des Nations unies. Choguel Maïga y dénonçait « l’abandon en plein vol de la France » concernant la reconfiguration de la Force Barkhane pour justifier les pourparlers du pays avec l’entreprise Russe Wagner.

Le Premier ministre a ainsi reçu un accueil triomphal. C’est au son des vuvuzelas et des klaxons de motos que le convoi de Choguel Maïga a traversé une foule compacte. « Tout le peuple malien, aujourd’hui est ravi cet après midi. Nous nous réjouissons que notre problème réel soit étalé et qu’ensemble les gens puissent penser, réfléchir pour que le Mali sorte de cette situation », lance un homme venu accueillir le Premier ministre.

Un soutien populaire pour une démonstration politique. Des minibus collectifs étaient stationnés sur le bas coté des routes. Sur de larges banderoles, on pouvait lire des slogans tel que « le Mali s’assume », « Courage à la transition » ou « Le peuple vous accompagne ».

Lors de son séjour, le Premier ministre a évoqué pour la première fois publiquement la possibilité de prolonger la durée de la transition. Sans citer l’entreprise russe Wagner, il a justifié des pourparlers avec de nouveaux partenaires militaires pour faire face à « l’abandon en plein vol » de la France qui vise à redimensionner l’opération Barkhane. « Nous avons donc tenu à signifier la volonté du peuple malien d’exercer sa liberté d’État souverain dans ses prérogatives de défense et de sécurité », avait déclaré Choguel Maïga.

Sans juger de cette posture, Florence Parly, la ministre des Armées française a réaffirmé que la France n’a pas « l’intention de quitter le Mali ». Indignée, elle a qualifié ce lundi les accusations d’abandon « d’inacceptables » et « d’indécentes ». Des propos que le Premier ministre Choguel Maiga a refusé de commenter à sa sortie d’une audience avec le président de la transition.

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Pkagame: on n'ira nulle part avant la fin de la noble MISSION de nettoyage complet du systeme pourri des politciens.

    @Mon frère LASTUS

    Les 3 mois ont produits des résultats concrets a tous les niveaux …. ET il y a des projets de CHANGEMENT importants en cours…. Je vous jure de Dieu d’ici 2024 le Mali ne sera plus comme le Mali que l’on connaissait dans la CORRUPTION ENDÉMIQUE, LA FAILLITE SÉCURITAIRE, INFRASTRUCTURES ROUTIÈRE ET SANITAIRES DE HONTE….

    Donnons du temps a nos autorités de Transition et surtout évitons d’écouter les politiciens de carrière aigris qui sont presse a reprendre les affaires (de vols public) business as usual!

  2. Les maliens sont toujours dans les émotions souvent sans résultat concret c’est ça que les politiciens sans base électorale ont compris comme l’hypocrite et populiste choquel maiga , il joue sur les mots juste pour enroule la foule et les haineux de bamako , seul le résultat compte entendons de voir ce résultat au lieu de prendre la rue comme des gens qui ont rien en foudre

  3. Ceux qui vont l’accueillir n’ont rien compris…… Plus de trois mois PM….. Attendons de voir les résultats de ses actes et de ses propos pour l’acclamer. Ca ne sert à rien de l’accueillir en héros suite à un simple discours!!!!!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here