Mali : Les raisons de l’annulation du voyage du Président Macron à Bamako

0

Attendu à Bamako ce lundi pour rencontrer pour la première fois le colonel Assimi Goïta, l’Elysée a finalement annulé le voyage du Président Emmanuel Macron à Bamako évoquant les conclusions du conseil de défense sanitaire.  Mais, d’autres sources évoquent  des désaccords  entre Paris et Bamako sur le format  de la visite.

Les premières explications fournies par l’Elysée pour justifier les raisons de l’annulation de ce voyage indiquent que le Président Macron  a voulu rester cohérent avec les  nouvelles  mesures annoncées  lors du conseil de défense sanitaire.  Le chef d’Etat français a renoncé à ce voyage dans  le seul souci  de ne pas exposer le dispositif militaire  à la  dégradation de la situation sanitaire en métropole. En plus de ces raisons, la présidence française évoque des difficultés liées à l’organisation de la rencontre avec son homologue Malien. En effet, Macron voulait que le président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et  certains dirigeants du G5-Sahel participent à la rencontre de Bamako.

En plus d’associer ces dirigeants, Emmanuel Macron voulait que la rencontre se passe avec le colonel Assimi Goïta au salon d’honneur de l’aéroport international de Bamako avant de poursuivre son chemin auprès des troupes de Bahkane à Gao. De sources crédibles, ce format a été désapprouvé  par les autorités de la transition malienne qui ont insisté que  les discussions entre les deux chefs d’Etats se déroulent au Palais de Koulouba dans un cadre strictement privé sans la présence des dirigeants de la sous-région.

Alors que Paris explique aussi qu’Emmanuel Macron venait  pour aborder  avec le colonel Goïta la nécessité d’une clarification du cadre politique de la transition au Mali et une mise en garde également contre un éventuel recours aux mercenaires du groupe russe Wagner. En retour, il a proposé que les discussions soient uniquement portées  sur la coopération militaire entre la France et le Mali sans pourtant aborder les questions relatives à l’organisation des futures élections ni la tenue d’une conférence de presse au terme de la visite.

Autant de difficultés à convenir sur un format consensuel entre les deux capitales  auraient justifié les raisons de l’annulation du déplacement du Président Français. Il prévoyait de prendre un repas de Noél avec les troupes de Bahkane basées au nord du Mali. Paris craignait que le passage de Macron de l’aéroport de Bamako jusqu’au Palais de Koulouba ne déclenche les manifestations des organisations de la société civile hostile à la présence de l’armée française au Mali. D’ores et déjà, le leader du mouvement Yérewolo debout sur les remparts, Adama Diarra dit Ben le Cerveau, avait annoncé dans une courte vidéo sur les réseaux sociaux que  son organisation va manifester contre l’arrivée de Macron à Bamako.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here