Mauvaise gouvernance : La CMAS et acolytes exigent la démission du président IBK

0

Face à la situation chaotique du Mali, la Coordination des mouvements, Associations et Sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko(CMAS) en compagnie du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie(FSD), Espoir Mali Koura(EMK) et Clément Dembélé qui a pris le train en marche ont tenu une conférence de presse le samedi 30 mai 2020 au siège de la CMAS sis à Magnambougou Faso Kanu.

L’objectif de ladite conférence était de faire part de leurs analyses et de leurs solutions de la situation de notre pays. Mais cette fois –ci, la revendication est très lourde car ils exigent la démission du président de la république et son gouvernement.

Au présidium, Dr ChoguelKokallaMaiga du (FSD), Issa Kaou Djim de la (CMAS), clément Dembélé(PCC) et Cheick Oumar Sissoko du (EMK).

Lors de la conférence, Issa Kaou Djim, Coordinateur de la CMAS, a exigé cette démission et a invité le peuple à y prendre part massivement ce vendredi 05 juin 2020 sur le boulevard de l’indépendance pour l’exiger.

Cette déclaration n‘avait pas eu d’effet escompté car tout le monde voulait l’entendre de l’Imam lui-même pour éviter toute équivoque. C’est ainsi que l’Imam Dicko s’est exprimé dans une vidéo pour la confirmation de l’annonce.

Toujours dans la même vidéo, il dit avoir informé le Cherif de Nioro BouyéHaidara et obtenu son autorisation.

Outre de cette déclaration, l’Imam promet de diriger la prière de ce vendredi à la place de l’indépendance. Il a appelé toutes les régions du Mali à rejoindre Bamako pour cette marche qu’il qualifie pacifique, c’est à dire sans bâtons, ni couteaux, ni insultes.

A signaler aussi que compte tenu de la pandémie à laquelle nous faisons face, Mahmoud Dicko n’a pas manqué d’instruire le port des masques aux manifestants. Il a mis l’Etat en garde contre toute répression et a promis de ne pas annuler la marche comme ça été la derrière fois.

La question est donc de savoir quelle va être la suite?

Mamadou Simbo Koné

Source: La Priorité

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here