Mise en place du CNT: La CMAS soutient les autorités de transition

2

La Coordination mouvement de soutien à l’imam Mahamoud Dicko vient d’apporter son soutien aux autorités de transition pour la mise en place du conseil national de transition(CNT).

C’est son emblématique coordinateur, Issa Kao Djim qui a annoncé la nouvelle lors d’un point de presse. Il va même loin dans ses propos, en proposant le colonel Malick Diaw comme le président du CNT.

Le divorce est consommé désormais entre la CMAS de l’Imam Dicko et ses anciens collaborateurs du Mouvement du 5 Juin (M5-RFP). Pour rappel, ce mouvement qui a à sa tête le guide religieux Imam Mahamadou Dicko a contribué à la chute du régime Ibrahim Boubacar Keita qu’il a déstabilisé par des marches.

Aujourd’hui, la classe politique et une grande partie de  la société civile refusent de siéger au Conseil national de transition.

Du coup, la CMAS prend à contre-pied tous les autres acteurs de la vie politique. Ce ralliement doit être un soutien de taille pour les militaires et les autorités de transition.

Beaucoup d’observateurs avertis de la scène politique du Mali trouvent que c’est une trahison de la part de la CMAS à travers son coordinateur Issa Kao Djim.

Mais nous attendons à une sortie médiatique de l’imam Mahamoud Dicko pour édifier le peuple malien sur sa propre position.

D’ici là, son porte-parole, Issa Kao Djim affirme avoir décidé de participer au Conseil national de transition pour une question de patriotisme. Pour lui, il faut soutenir la transition, afin de sauver le Mali.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Kabacha 26 Nov 2020 at 11:33 ;

    Sois en sûr et certain, l’Imam DICKO n’a pas oublié les Jeunes morts sous les balles de je ne sais qui. On ne sait toujours pas qui leur a fait tirer dessus.
    Très souvent à l’entame de ses prises de paroles, l’Imam a rendu hommage à ces JEUNES.
    L’Imam n’a trahi personne ni aucune cause.
    Il voulait un changement de Régime et de Politique… Eh bien, la TRANSITION est une opportunité pour changer et essayer de proposer mieux.
    On ne peut pas éternellement s’opposer à tout. Il faut aussi évoluer, aller de l’avant en faisant des PROPOSITIONS de sortie de crise ou en faisant confiance aux nouveaux Dirigeants du pays, si possible en y participant. C’est ce que font certains Ex-M5-RFP. Et ils ont bien raison. Nous avons besoin d’un Mali nouveau.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  2. Allahou Akbar. Dieu est grand. Imam Dicko les jeunes innocents qui jusqu’à l’ultime sacrifice se sont opposés aux forces de l’ordre pour vous défendre vous observent de leur tombe.
    Kaou Djim as-tu oublié que devant Dieu et les hommes tu as clamé haut et fort que si on te donnait un poste que tu allais le refuser.
    La religion musulmane est sacrée et si on y croit on doit réfléchir à tout acte qu’on pose.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here