Mme Diarra Raky Talla à propos de la présidentielle de 2018 : “Notre ambition, c’est de faire réélire le Président IBK dès le 1er tour”

6
Le ministre Racky Talla à propos du recrutement des fonctionnaires dans la fonction publique :
Racky Talla, ministre de la Fonction publique

Pour le ministre Mme DIARRA  Raky Talla non moins 5ème vice-présidente de l’Um-Rda, le Président IBK a tous les atouts en sa faveur pour être réélu dès le 1er tour à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Ce qui est l’une des ambitions de la majorité présidentielle.

Dans un entretien à bâtons rompus, le ministre du Travail et de la Fonction Publique, non moins 5ème vice-présidente du parti Um-Rda Faso jigi est convaincue de la candidature du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta à sa propre succession. En d’autres termes, selon elle, IBK est bel et bien candidat à l’élection présidentielle dont le 1er tour est prévu pour le 29 juillet prochain. “Aujourd’hui, nous sommes convaincus que le président IBK sera candidat. Nous avons épuisé ce débat. Nous travaillons déjà dans ce sens. Au niveau du parti UM-Rda, nous avons fait appel à sa candidature lors d’une conférence de presse. C’est pour vous dire que nous soutenons sans aucune condition  et sans ambigüité cette candidature qui est la nôtre. Nous sommes un parti qui s’assume. Nous disons haut et fort que nous sommes aussi comptables de son bilan puisque nous sommes dans le gouvernement depuis son arrivée” nous a confié Diarra Raky Talla avec beaucoup de fierté.

Puis elle précise : «Notre ambition, c’est de faire réélire IBK dès le 1er tour pour éviter tous les débats. Et nous nous battrons pour cela. Nous estimons que cela est réalisable puisque la majorité présidentielle est très engagée dans ce sens. Nous estimons qu’il n’y a rien en face. C’est pour vous dire que le nombre de candidatures ne nous fait pas peur. On sait qui est qui dans ce pays ? Aujourd’hui, ce sont des annonces de candidatures. Mais le dernier mot revient à la Cour Constitutionnelle pour connaitre les vrais candidats».  

Selon elle, le président IBK a beaucoup fait pour le Mali, malgré les conditions les plus difficiles. Cela  dans les domaines  de l’agriculture, de la santé, du social, de l’armée surtout pour les travailleurs. “Le président IBK a pris à bras le corps la question sécuritaire. Il faut reconnaitre que notre armée a carrément changé de visage. Il a également fait beaucoup en termes de création d’emplois. Le bilan d’IBK sera un grand atout pour sa réélection. C’est du jamais vu” dira-t-elle.

S’agissant les travailleurs, Raky Talla estime que le gouvernement a déployé d’énormes efforts pour que leur condition puisse être améliorée. Cela avec l’augmentation des salaires. “De 2013 à 2017, les salaires des travailleurs ont été augmentés de 20%. D’abord, 10% en 2015 puis 3% en 2016 et 7% en 2017. C’est dire que les salaires ont été confortés durant le régime d’IBK. Environ 120 milliards de Fcfa de primes et d’indemnités ont été octroyées aux travailleurs. La baisse de l’ITS nous a coûté 24 milliards de nos francs en 2015. C’est pour vous dire que beaucoup d’efforts  ont été faits pour améliorer les conditions des travailleurs”. Et toutes ces augmentations sont déjà effectives et vérifiables.

Selon elle, le partenariat entre le département du Travail et de la Fonction Publique et les syndicats se porte bien : “Les syndicats sont nos partenaires même si certaine  se trouve souvent en position  conflictuelle. C’est une relation partenariale. Donc, revendiquer ne veut pas dire combattre. Les revendications restent toujours des revendications. Nous essayons toujours de les satisfaire. Sinon, nous ne sommes pas des ennemis”.

En tout cas, la ministre Raky Talla sera bientôt face à la presse pour faire le bilan de son département dans le cadre des festivités du 1er Mai, journée internationale du Travail.

                                A.B. HAÏDARA

 

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Pendant ce temps les D€al€uropéen sont en train de faire tout un fromage pour leur cathédrale d’a peine une huit centaines d’années (1163-1345) alors qu’ils ont pillé bon nombre de palais et des civilisations dans le monde, bien plus vieux qu’eux!
    Aujourd’hui, ils paient ce manque de respect et de mépris qui a trop durée depuis des siècles!

  2. Pendant ce temps les D€al€uropéen sont en train de faire tout un fromage pour leur cathédrale d’a peine une huit centaines d’années (1163-1345) alors qu’ils ont pillé bon nombre de palais et des civilisations dans le monde, bien plus vieux qu’eux!
    Aujourd’hui ce manque de respect et de mépris se paie…

  3. Pendant ce temps les D€al€uroccidentaux sont en train de faire tout un fromage pour leur cathédrale d’a peine une huit centaines d’années (1163-1345) alors qu’ils ont pillé bon nombre de palais et de peuples dans le monde entier bien plus ancien qu’eux!
    Aujourd’hui ce manque de respect et de mépris se paie…

  4. Mme le reveil au 30 juillet 2018 va etre difficle pour toi! Comment peux-tu meme penser qu’avec un bilan aussi nul de ce genre qu’IBK peut meme oser se presenter aux elections. Mais au Mali le ridicule ne tue pas.

  5. ” Notre ambition, c’est de faire réélire IBK dès le 1er tour pour éviter tous les débats”
    En effet, il faut tout faire pour éviter tout débat. Pourquoi ?
    Simplement parce que le candidat IBK n’a rien à dire.
    Qe promettre ??
    La lutte contre la corruption ? il n’osera pas. Lui même et sa famille ont fait de la corruption et du gabegie de l’argent public l’axe fondamental de son mandat.
    Sur quel bilan s’appuyer ? Une catastrophe sur tous les plans.
    La corruption généralisée frappe tous les secteurs d’activités.
    L’éducation est à terre, la sécurité au point mort. Pénurie d’eau potable à Bamako et autour. La capitale reste l’une des villes les plus sales au monde.
    Une économie basée sur la consommation et les aides internationales.

Comments are closed.