Moussa Mara reste fidèle à sa démarche : « Même dans l’enfer, je n’appellerai à voter IBK ! »

0
Moussa MARA
Moussa Mara

Depuis de longues semaine, alors que même les campagnes électorales n’avaient pas encore officiellement démarré, il se murmurait déjà dans les quatre coins du pays, que la Coalition CMD (Cheick Modibo Diarra) dont Moussa Mara est un des poids lourds, finirait sans nul doute par rallier le camp du Président sortant en cas d’un échec au 1er tour du scrutin. Mais l’ex-Premier ministre, face à des électeurs, avait clairement tranché la question en y levant tout doute : « Même dans l’enfer, je n’appellerai à voter IBK ». Le

En effet, l’annonce avait été faite en présence d’électeurs venus assisté nombreux au meeting de campagne de la Coalition CMD avant donc le jour du scrutin. Sachant bien que la problématique d’un soutien éventuel au Président Ibrahim Boubacar Kéita, serait certainement très mal accueillie par une bonne frange de votants et autres soutiens, la Coalition semblait, par conséquent, avoir pris toute la mesure de la situation. Car, en réalité, les citoyens qui ont accordé leurs voix au candidat Cheick Modibo Diarra, sont pour la plupart, des mécontents du régime IBK, ceux-là qui ont été farouchement déçus de la gestion des 5 dernières années et qui aspirent à l’instauration d’une vraie alternance systémique.

Et le vote de plusieurs électeurs en faveur du navigateur spatial, était même conditionné à leur assurance à propos d’un non-soutien de la Coalition CMD au candidat sortant, IBK, si toutefois elle se disqualifiait au 1er tour. Car, ceux-ci voyaient forcément le contraire comme une espèce de trahison de leur vote.  C’est dans une ambiance cacophonique, que Moussa Mara, directeur de campagne du Docteur Cheick Modibo Diarra, avait nettement levé le doute face à des électeurs qui ne cherchaient plus qu’à savoir la vérité de sa propre langue. Et l’ex-Maire de la Commune IV, ne tarda plus à éclairer l’opinion en ces termes : « J’ai certes été Ministre de l’Urbanisme et, ensuite, Premier ministre d’IBK. Mais je n’appellerai jamais à le voter, car, si c’était vraiment le cas, je n’irais pas jusqu’à retirer ma propre candidature pour rallier celle du Docteur Cheick Modibo Diarra. Je n’aurais juste qu’à soutenir IBK dès le 1er tour. Mais c’est loin d’être le cas ! Et même dans l’enfer, vous ne m’entendrez appeler personne à voter IBK. »

Après la volteface de la Coalition CMD de se retirer du Collectif des 18 candidats, sans aucune suite logique, l’on y avait entrevu le présage d’un soutien à IBK. Mais la neutralité optée par CMD, le 09 août dernier, a fini par contredire ce soupçon.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here