Nouveau gouvernement : Le chef de file de l’Opposition déplore « une équipe pléthorique »

3

La liste du nouveau gouvernement a été publiée ce dimanche 05 mai 2019 à la télévision nationale, près de 15 jours après la nomination du Premier ministre. C’est une équipe de 38 ministres, dont un ministre délégué et deux secrétaires d’Etat. Plusieurs personnalités politiques notamment de l’Opposition font leur entrée dans ce nouveau gouvernement, fruit d’un accord politique signé entre le Premier ministre et la classe politique. Toutefois l’équipe de Boubou Cissé n’a pas respecté la loi sur le quota des 30%.

Des portefeuilles stratégiques comme la défense, la justice, les affaires étrangères, l’administration territoriale sont confiées à de nouveaux entrants. Ainsi, le département des affaires étrangères revient à l’ancien opposant Tièbilé Dramé, alors que celui de la justice est confié à Malick Coulibaly ancien ministre pendant la transition de 2012. Le ministère de l’Economie et des finances reste aux mains du Premier ministre, département qu’il dirigeait avant sa nomination. Idem pour celui de la sécurité toujours dirigé par le Général Salif Traoré.

Le Général de division Dahirou Dembélé hérite du ministère de la défense. Quant au ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, il revient à Boubacar Alpha Ba. L’ancien Président de l’ADP Maliba et opposant Amadou Thiam fait également son entrée dans cette nouvelle équipe et hérite du département des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile. Entrée d’un autre opposant Oumar Hamadoun Dicko qui arrive au département de la fonction publique.

En revanche, c’est un retour pour Housseini Amion Guindo, ministre à deux reprises, pendant le premier quinquennat d’Ibrahim Boubacar Kéita. Il est désormais le ministre de l’environnement de l’assainissement et du développement durable. Il faut aussi signaler l’arrivée de Michel Sidibé, ancien directeur d’ONUSIDA au département de la santé et des affaires sociales. Le gouvernement Boubou Cissé compte neuf femmes sur les 38 membres. Un chiffre qui n’atteint les 30% prévu par la loi sur le quota pour les postes nominatifs et électifs.

Le chef de fil de l’opposition malienne Soumaïla Cissé déplore le nombre pléthorique du nouveau gouvernement. Il estime qu’une équipe de 38 ministres est trop coûteuse au regard de la situation économique et financière du pays.

ST

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Dites a Soumaila d’avancer d’autres arguments , ce Gouvernement reussira Inchalaw mis en place au 1er jour du mois beni , ils ont toutes les benedictions de la Ouma islamique pour le bien etre des maliens

    • INCH’ALLAH PAR LA GRÂCE ET LA MISERICORDE DU TOUT PUISSANT YARABI C’EST POUR LE BONHEUR DES MALIENS(ES) ET NON LE PRESIDENT IBL SEUL OK A BON ENTENDEUR SALUT

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here