PDES et présidentielle 2012 : Lobbo candidate, pourquoi pas ?

0

Hamed Diane Séméga ne peut pas être candidat s’il ne tenait qu’à la volonté de son mentor ATT. Il n’est pas évident que Hamed Sow fasse l’unanimité et on peut s’attendre à un revirement de dernière minute. Dans les milieux politiques, on murmure que tous les deux roulent pour Mme Touré Lobbo Traoré dont on commence à parler de plus en plus fort de sa candidature pour le compte du PDES dont elle est la marraine. Le débat s’anime et les divergences se font jour entre pro et anti Lobbo.

 

Le peuple du PDES est aujourd’hui divisé sur la question d’une éventuelle candidature de l’actuelle première dame, à l’élection présidentielle de 2012. «Rien ne s’oppose à la candidature de Lobbo. Elle a fait ses preuves dans le développement et dans la promotion de l’enfance et de la femme. Elle a tout pour représenter valablement le parti à la course présidentielle de 2012. D’ailleurs, il faut que le Malien comprenne qu’il est temps de faire l’expérience de la gouvernance féminine. Déjà nous avons une femme premier ministre qui a été acceptée par toutes les confessions religieuses ; donc nous n’avons aucun problème à briser le tabou du leadership féminin».  Ces propos ont été tenus lors d’une rencontre non officielle entre barons du PDES.

 

Pour banal, ce débat prend de plus en plus de l’ampleur dans les salons huppés de la capitale. D’ailleurs, certains vont jusqu’à voir la main sécrète du président ATT derrière ce débat. A défaut de pouvoir le faire réagir directement sur les soupçons qui courent les rues, nous avons pu joindre un des proches du président, Barou Rouamba. Sa réaction est sans équivoque. «ATT que je connais n’est pas atteint de démence pour soutenir ou encourager un tel projet. Le Mali n’es pas prêt pour une telle aventure et ATT le sait mieux que quiconque. Personne ne soutiendra un tel projet au Mali. C’est totalement fou».

 

La réplique est vite tombée lorsque nous avons fait réagir un des fervents partisans de l’initiative. «Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, mais il est clair aujourd’hui que la cohésion au sein du PDES passe par une telle initiative. Si Lobbo se déclare candidate, toutes les querelles vont s’abréger entre le président et son vice président».

 

D’ailleurs, selon une source très très proche de l’Etat major du PDES, les cadres ressortissants des régions nord du Mali envisagent d’organiser une grande mobilisation en vue de susciter et de soutenir une candidature de Lobbo.

Les jours à venir nous en dirons davantage sur la suite de ce débat bien étrange. Wait and see !

Abdoulaye NIANGALY

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER