Politique : Adhésion massive à la Codem

0

Ayant une très grande confiance et de conviction, de nombreux hommes politiques se sont joints, ce samedi 15 juin 2019, au président Housseinou  Amion Guindo pour relever ensemble les énormes défis du Mali au nom du parti Convergence pour le développement du Mali (Codem). La cérémonie d’adhésion s’est déroulée dans un hôtel à Bamako.

 En présence de plusieurs médias nationaux et de hautes personnalités de la Codem, cette cérémonie a été l’occasion pour les nouveaux adhérents de saluer l’esprit d’équipe et de leadership qui prévalent au sein du parti.  Le ton de la cérémonie a été donné par des discours exprimant de joie pour l’adhésion, mais aussi d’hommage aux victimes des récentes attaques perpétrées au pays dogon.

Ils sont au nombre de 10 cadres, leaders d’environs 10 000 comités membres fondateurs du parti Yelema à rejoindre avec armes et bagages le parti de la Quenouille.

Abdoulaye Diarra, le porte-parole des adhérents, a exprimé leur joie et les motifs de leur choix porté sur la Codem. Selon lui, ils ont choisi d’adhérer à la Codem par conviction mais surtout grâce à la pertinence de la politique et les valeurs fondamentaux du parti de Housseinou A. Guindo. Il précise : “la Codem, par la qualité de sa discipline, sa structuration, son organisation, sa solidarité, son attachement à l’Etat et à la démocratie, a su nous charmer”. Optimistes pour l’avenir, les nouveaux adhérents ont promis leur disponibilité et leur engagement à tout mettre en œuvre pour maintenir cet élan au sein de leur nouvelle formation politique. Surtout, expliquent-ils, pour mieux aborder la présidentielle de l’année 2023.

Le président de la Codem, Housseinou Amion Guindo, fier et heureux d’accueillir ses nouveaux membres, s’est dit honoré. Pour lui, cette adhésion massive est un nouveau souffle pour le parti après les énormes turbulences qu’il a connu ces derniers mois. Il a remercié M. Diarra et ses compagnons pour leur confiance, avant de souligner qu’il n’y a eu aucune démarche spécifique pour les attirer à la Codem. “Nous avons confiance. Nous savons que vous n’êtes pas venus pour de l’argent, encore moins pour des privilèges, mais par conviction”, a indiqué M. Guindo. Et de préciser : “la Codem a l’entière responsabilité de respecter cette confiance pour éviter des remords et désolations. Le parti est désormais vôtre. Chez nous, il n’y a pas de nouveaux arrivants, mais il n’y a qu’une famille. Bienvenue chez vous“.

Quatrième force politique du Mali, la Codem, à seulement dix ans d’existence, figure déjà parmi les plus grandes formations politiques du Mali. Son président a été cinquième lors des dernières élections présidentielles au Mali.

Fatoumata Kané

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here