Présidentielle-2018 : Tiébilé Dramé appelle à une candidature unique de l’opposition

34
Tiebilé Dramé
Tiebilé Dramé

Dans un entretien accordé à RFI, mardi matin, le président du parti Parena, Tiébilé Dramé, a dépeint une situation sécuritaire meurtrière en 2017, l’annonce de “mesures fortes” du Premier ministre pour rétablir la sécurité avant la présidentielle de juillet et appelé les partis politiques de l’opposition à une candidature unique.

Sur les antennes de RFI, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a promis lundi des “mesures fortes” pour rétablir la sécurité au centre et au nord du pays avant la présidentielle de juillet 2018.

Le président du parti Parena, Tiébilé Dramé, est revenu hier sur les propos du PM. Selon lui, avant Soumeylou Boubèye Maïga, le président aussi avait annoncé qu’il allait mettre en œuvre un programme de sécurisation des régions du Centre.

“Le Plan de sécurisation intégré des régions du centre (PSIRC), a été adopté en février 2017. Alors, s’ils attendent un an après pour le mettre en œuvre, vous avez une indication de l’immobilisme dans lequel le pays baigne depuis quelque temps. Ce que les dirigeants de l’Etat malien n’ont pas pu faire en quatre ans et demi – ils étaient tous là, ensemble – on voit mal comment ils vont le faire dans les six mois qui nous séparent de la fin du mandat. Je crois que la situation est suffisamment dégradée.

L’année 2017 a été l’année la plus meurtrière depuis que le président Ibrahim Boubacar Kéita est au pouvoir. Il y a eu, au moins, 716 morts au Mali, dont près de 300 militaires maliens et étrangers. Je crois que c’est assez indicatif de la dégradation de la situation au Mali, au nord et au centre en particulier.

J’ajoute que l’immobilisme a une conséquence. C’est le pourrissement. Alors, quand on veut maintenant mettre ce programme en place dans un contexte de pourrissement de la situation, là, je pense que nos pouvoirs publics sont un peu démunis”, a-t-il déploré.

S’agissant de l’appel d’une riposte doctrinale qui s’appuiera sur les forces les plus saines du monde religieux, M. Dramé a estimé qu’il aurait été judicieux de lui demander d’élaborer un peu ce qu’il entend par riposte doctrinale.

“La réalité est que le Centre du Mali est en feu. Il y a deux ans, nous n’avions pas de problèmes dans cette région importante de notre pays. Et aujourd’hui, la menace est là, partout, jusque – y compris – aux portes de Niono, à 100 km de Ségou. Il est regrettable que le gouvernement s’engage dans une voie de résolution, encore une fois, sans discussion avec le reste du pays…”

La présidentielle de juillet, une préoccupation majeure !

Tiébilé Dramé doute d’une déclaration d’intention du président de la République sur la présidentielle de juillet prochain.

“Je ne vois pas encore ce qui se met en place pour préparer l’élection présidentielle de 2018. C’est-à-dire réunir sans tarder toutes les forces vives du pays pour faire l’audit du fichier électoral, pour prendre les mesures législatives nécessaires, pour renforcer le pouvoir de la commission électorale. Donc, il y a des mesures urgentes à prendre pour clarifier le rôle de la Cour constitutionnelle du Mali. Il y a une nécessité de réunir les parties prenantes. Nous devons nous parler. Et que le gouvernement se mette au travail pour élaborer un chronogramme précis, afin que nous soyons prêts pour juillet-août 2018”.

 

“L’alternance, une impérieuse nécessité”

Pour la candidature du Parena à la présidentielle, Tiébilé Dramé a souligné que l’alternance est une impérieuse nécessité dans notre pays. “Au regard de l’immense échec du président de la République, au regard de l’immense gâchis auquel nous assistons aujourd’hui quatre ans et demi qui ont vu la situation du pays se dégrader, maintenant, parce que l’alternance est la question la plus importante, je suggère le plus large rassemblement possible de toutes les forces du pays autour d’un projet, pour, justement, relancer le processus de paix au nord, éteindre le feu au centre. J’appelle à une candidature commune de l’opposition, autour d’un projet. Parce qu’en 2013, des Maliens et des non Maliens, à la recherche d’un homme providentiel, ont négligé l’aspect du projet pour restaurer la paix et la stabilité au Mali. Le gâchis est là. Il est immense. Il est terrible…”

Bréhima Sogoba

Commentaires via Facebook :

34 COMMENTAIRES

  1. Tiéblé a fait une bonne proposition.
    Si l’opposition veut gagner les élections, dans ce pays clientéliste où le pouvoir utilise les moyens de l’Etat pour sa campagne électorale, elle doit faire une seule candidature.

    Les maliens sont désespérés et le Mali continue d’aller dans le mur.
    Il faut vraiment une alternance et je suis sûr que Soumeyla, Tiéblé, Moussa Mara, Modibo Sidibé sont chacun plus compétent et plus visionnaire qu’IBK.

    Le Mali en a marre, il faut un changement pour l’amour du Pays.

    • Un tre bonne idee mais je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites “Il faut vraiment une alternance et je suis sûr que Soumeyla, Tiéblé, Moussa Mara, Modibo Sidibé sont chacun plus compétent et plus visionnaire qu’IBK.” Car le Mali a besoin d’un Macron et pas le “To-Chillen” comme ces gens qui ont toujours ete la depuis presqu’ un demi-siecle et qui n’ont rien fait, eux tous n’ont jamais pour le Mali.

      • Il faut bien choisirparmi les candidats existants caron ne peut pas choisir des absents ou des non candidats

        Je comprends votre inquiétude et suis d’accord qu’on a besoin d’un type comme Macron.
        Le problème est que je ne vois aucun Macron et on est obligé de choisir parmi les candidats.
        Ensuite, l’idée vient des anciens.
        L’intérêt du Mali doit être la seule référence mais les maliens ne semblent pas le comprendre, cet intérêt.

  2. Depuis plus d’un quart de siècle ces memes racailles, escrocs, nepotistes, abusuers et de voleurs de derniers publics sont la sur la scene a faire la pluie et le beau temps. Surtout le passe-passe du ballon de presidence comme Guimba national l’a toujours dit depuis 91. Ceux sont les memes scenarios qui se preparent tranquillement et CROYEZ MOI. Je ne sais vraiment pas qui sont mieux que qui entre ces merdes du pouvoir et ces autres de l’opposition. Je ne le sais vraiment pas.
    Mais reveillons Nous et votons pour la difference, le changement et le progress. Ces clans ont pourri le Maliba depuis plus de 50 ans et ceux sont ces memes qui sont la a faire de Nos biens, nos impots, nos terres etc tous ceux qu’ils veulent sans que LE PEUPLE, LA JEUNESSE ne les remettent a l’ORDRE. Tres dommage pour Nous.
    depuis 2012 et seulement 2017 plus 700 morts. Tous ces morts sont de l’insecurite residuelle, n’est pas ladji boura koloni kabakoh, ladji loalo, ladji badjibo et racailles et l’oppostion de vampires??? si nous nous debarassons pas de tous ces politichiens rquins, crocodiles, vampires et autres betes du pouvoir et de l’opposition jamais au plud grand jamais Le Maliba ne se relevera. Ca ira que de pire en pire. Et C’est le Cas depuis nos pseudo-democratres de 90-91 AOK, ATT et IBK aujourdhui les super-hyper vampires tombeurs de destructeurs du Maliba et leurs Racailles de Vampires, coyotes, loups, renards, cobras etc….
    Pauvres de Nous.
    Répondre

  3. Dans le contexte actuel, il sera très difficile et même surréaliste pour cette Opposition Malienne de se réunir autour d’un seul candidat pour les prochaines élections présidentielles car elle est éclaboussée par les petites jalousies, les conflits internes de compétences et la collusion avec le pouvoir en place.
    Pour ce faire, elle doit se Ré-inventer pour devenir une rélle Opposition forte, crédible et constructive ayant un bon plan,une bonne stratégie autour d’un credo politique visionnaire et réaliste par déla les klaxons de slogans politiques.

  4. Sangare a ecrit: L’ élection d’Ibk cette année équivaut à la disparition du MALI en sa forme actuelle.
    Il aura tous les leviers entre les mains pour exécuter le plan machiavélique de la FRANCE” vous avez raison d’autant plus qu’IBK est francais bon teint et le Premier Ministre de Macron au Mali. Alors tout sauf IBK le Mande Zonkeba.

  5. Sangaré tu est fou tu n’a rien compris tu pense si ibk passe cette année ce la disparition du Mali. ce toi qui le dit. sa n’engage que toi. tout ce que je sait ibk passera cette année incha allah. on va voir. peut être ce toi qui va disparaître. sinon le Mali restera incha allah.

  6. A lesser croire comme s’il y aura d’election en 2018 ,je ne pense pas dans cette situation actuelle.
    Le rapport entre les oppossants au Mali est tres mal ,la creation de trop de partis politiques est une manupulation pour faire depenser leurs energies dans des problemes n’ayant aucune importance.
    Meme si Drame ici est de bonne foi les futurs tractations veront perdre cette valeur .
    La politique du mangement bat son plein au Mali .

  7. Présenter une candidature unique ne veut pas dire qu’ il le faut nécessaires au premier tour .
    Les candidats des DIFFÉRENTES TENDANCES de l’opposition doivent se présenter au premier.
    Celui qui arriverait au deuxième tour sera soutenu par le reste des membres de l’opposition.
    La candidature unique c’est au deuxième tour,impossible de le FAIRE au premier tour .
    De toute façon,il n’est même pas sûr qu’ IBK va PASSER au deuxième tour .
    Les éventuels appels pour rallier IBK n’auront aucun effet.
    Autant le peuple s’est mobilisé massivement pour permettre à IBK de remporter haut la main,autant il en fera de même pour l’empêcher de continuer à se moquer du peuple.
    L’ élection d’Ibk cette année équivaut à la disparition du MALI en sa forme actuelle.
    Il aura tous les leviers entre les mains pour exécuter le plan machiavélique de la FRANCE.
    Les patriotes qui vont résister n’auront d’autres choix que d’imiter les groupes armés :PRENDRE LES ARMES.
    SE MOBILISER POUR EMPÊCHER IBK DE REMPILER C’EST SAUVER L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE DU MALI.

    • Sangare a ecrit: L’ élection d’Ibk cette année équivaut à la disparition du MALI en sa forme actuelle.
      Il aura tous les leviers entre les mains pour exécuter le plan machiavélique de la FRANCE” vous avez raison d’autant plus qu’IBK est francais bon teint et le Premier Ministre de Macron au Mali.

  8. FB, on dit couramment qu’ “il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu”. Tieblen a bien raison une candidature unique de l’oppostion en 2018 est tres pragmatique et te fait paniquer deja mais c’est ce qui va se passer car on ne va sauver le Mali et on ne va pas laisser notre pays entre les mains d’un incapable comme IBK et son fils KK.

  9. tu sais j’aime pas la politique à cause des politiciens malhonnête les Tieblen Dramé . soumaila cissé et autres .Nous sommes tous au Mali ici. on connait qui et qui. qui fait quoi. qui est capable de quoi? ibk est 10000 fois mieux que ces soit-disant opposants. ils étaient tous aux affaires on as vu comment ils on détruit le Mali. c’est sont même personnes qui vient aujourd’hui pour criqué le Régime. honte à vous . le MALI n’a pas besoins de vous. des assoiffé du pouvoir. IBK gagnera en 2018 ça sur et certain. parce que il aime le Mali. il as beaucoup fait pendant son premier mandat. mais les ennemis ne peuvent pas voir ça par ce que il veulent pas que notre pays sorte dans cette situation. pour eux si pays sort de cette situation ça sera une victoire pour IBK. Donc il faut faire tout pour qu’il échoue. là ils sont ils n’est voient que le pouvoir . l’intérêt du Mali ne les regardent pas. sinon nous sommes un pays en guerre pour quoi on s’ais donne pas les mains pour faire sortir notre pays dans cette situation qui n’as que trop duré. une seule personne n’est pourra jamais sortie le MALI dans cette situation. parce que le problème du Mali concerne tout le Maliens. nous tous coupable de la dégradation de notre pays. si je dis nous. c’est-à dire tout est passé devant nous.on as même participé quelque part. donc on as intérêt de s’ais donné les mains. on est même obligé. parce que si le Mali tombe on va tous tombé. avant qu’il n’ai soit trop tard.il faut faire quelque chose. laissons la politique politicienne à coté. ok

    • Ibakaden, malgré toute la catastrophe de gestion d’IBK, on continue à vous manipuler contre la vérité ?
      Dites-moi quel est l’homme politique qui ne gérerait pas mieux qu’IBK et qui n’est pas plus propre que lui.

      Ne parlons pas de Soumeyla et de Tiéblé qu’IBK n’atteint pas à la cheville intellectuellement, du point de vue compétence et intégrité.

      C’est parvos calomnies, vos amalgames et votre haine contre ceux qui valent mieux que votre sale et incapable IBK que vous avez livré le Mali en 2013.
      Vous avez vu les conséquences mais votre esprit enterré dans vos anus ne vous permet pas de vous rectifier.

  10. Le président à promit qu’il organisera les élections dans le délais constitutionnel. En cas de transition, je propose le professeur Djongouda TRAORE pour des élections libres et transparente. Vive le Mali

  11. J’ai toujours ecrit que nos cultures respectent le FAMA du jour. AUCUN PRESIDENT MALIEN N’A PERDU AUX URNES!!!Therefore, meme avec un candidat unique, IBK gagnera l’election presidentielle. Le cas gambien a vu la victoire de l’opposition parce que Yaya Djame’ ne pouvait plus changer d’avis apres avoir reconnu la victoire de l’opposition. Il s’est precipite’ pour reconnaitre la victoire de l’opposition puis il a tente’ de changer de decision. Ce qui n’a pas ete’ accepte’ par l’opinion internationael. Ce sont bien les canons senegalais qui ont fait partir Djame’ et non les urnes. Il est tres difficile voire impossible pour l’opposition malienne de se mettre d’accord pour presenter la candidature unique. Est-ce qu’on acceptera Madame SY qui est la presidente de ante abana? J’en doute mais rien est impossible. Je dis que j’en doute parce que les hommes maliens ont un concept tres traditionnel du role de la femme. Soumaila avec ses depute’s et son titre de president de l’opposition, aura quelques difficulte’s pour etre accepte’ comme candidat unique a’ cause de ses anciennes relations et des anciens postes qu’il a occupe’s. Tieble’ ne sera pas accepte’ par Soumaila et d’autres leaders politiques maliens. General Moussa Coulibaly ne sera pas accepte’ par plusieurs dirigeants politiques qui ont deja fait indirectement des declarations dna ce sens. Je ne vois donc toujours pas de candidat qui peut battre IBK.
    Ma proper opinion est de reculer les elections legislatives et l’election president a’ 2019 ou meme 2020. Nous savons qu’il y a des problemes au nord et au centre. IL NE FAUT JAMAIS ALLER AUX ELECTIONS AVANT QUE LESDITS PROBLEMES NE TROUVENT DES SOLUTIONS!!!! NE NOUS PRECIPITONS PAS VERS LA CATASTROPHE!!!! L’Assemble’e Nationale doit agir des maintenant en votant une loi pour prolonger le mandat de l’actuel president et le mandat des depute’s eux memes d’un ou de deux ans. Si jamais vous tentez de bacler le tout et que notre faso se trouve au mur, ne blamez pas les puissances exterieures et les pays voisins s’ils decident d’intervenir militairement pour imposer quelqu’un a’ Koulouba. LA DESTABILISATION TOTALE DU MALI N’EST ACCEPTANLE NI POUR LE PEUPLE MALIEN NI POUR LES GRANDS DECIDEURS INTERNATIONAUX COMME LA FRANCE ET LES USA NI POUR LES PAYS VOISINS DU MALI!!!!
    Mes amis, unissez -vous autour de l’actuel president pour consolider et renforcer le MALI!!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!

    • Donc xi Nous connaissons tous et toutes cela a quoi bon demander un changment?
      La faute sera de qui si ce n’est le peuple lui meme. Si nous, le peuple, sommes conscients Nous devrons imposer un Vrai Changement, Une Nouvelle Facon de gouverner a nos dirigeants, sinon la gangraine sera perpetuelle jsuqu’a l’au delas.

  12. Vous avez complètement raté car l’opposition ira sans équivoque en rang dispersé qu’on le veule ou pas, cela s’appelle d’ailleurs “malien”. Même en cas de deuxième tour lors de cette élection présidentielle, l’opposition ira en fonction du poids économique d’IBK, si IBK met l’argent qu’il faut, les gens de l’opposition se trahirons entre-eux comme ce fut le cas de Mamadou Batourou DIABY en mai 1997. IBK sait exactement comment transcender des méandres de cette situation pour se hisser à la tête du deuxième et devenir le Président du mali en août 2018, surtout il faut retenir que c’est les hommes d’IBK qui se trouvent à la tête des institutions qui organiserons cette élection présidentielle. Ainsi, en période post-électorale dans l’euphorie de cette victoire machiavélique, IBK continuerait de poser des actes bizarres et illogiques qui conduiraient le pays vers le chaos total.

  13. Tout sauf le découragement car si vous vous découragez, ils vont avoir le dessus et cela va être grave pour le Mali et nous tous. Cessez les injures car ils sont tous nos pères et mères.

  14. N’insultez pas Tièblé car il est dans son rôle, il est utile car il nous éclaire, il prend position contre les dérives. On est aujourd’hui au courant de beaucoup de malversations grâce à lui. Donnez l’information à tout le monde et sensibilisez les pour qu’il ne vote plus pour ce régime sinon Boubeye se prépare à remplacer IBK après ses 10 ans. Il va encore faire ses 10 ans et après que restera du Mali. Maliens, c’est très grave et sérieux. Donnons nous les mains et parlons le même langage et je suis convaincu qu’avec cela, nous allons réussir. Nous allons avoir aussi le candidat qu’il faut. Au travail pour un Mali debout fin 2018.

  15. Je demande qu’on accepte les élections et faire partir ces incapables sinon en cas de transition, ils vonr se renforcer avec l’appui de la communauté international et autres. 5 premiers ministres sur notre dos, le dos du contribuable. Encore un héritage que IBK va laisser après lui. on avait pas besoin de cela. Est ce, il ne faut pas penser à relire la loi à propos des charges des ex premiers ministres. Il faut nous laisser beaucoup de choses à résoudre, l’insécurité, le chaumage, les charges inutiles… Dès maintenant, il faut se mettre au travail pour faire partir ce monsieur qui ne pouvait pas. Ne faites pas leur jeu en acceptant une transition qui va finir avec le Mali. Nous pouvons encore sauvé ce pays et n’oubliez pas qu’il a passé avec 77 pour cent. Descendez dans vos villages et donnez les le vrai visage de ce pouvoir et après retournez les dire pour qui voter après le dépôt des candidatures, programmes et après analyse. Ne vous trompez cette fois ci. le Mali est bien sauvable.

  16. Toi TIEBLE, tu rêves assoiffé de pouvoir, incapable de mobiliser même chez toi. Ancien ministre des zones arides et semi-arides par ton beau père Alpha Oumar

  17. C’est impossible que les opposants au président IBK face un consensus en 2018. La réponse à la question qui sera le candidat consensuel, on a des réponses diverses. C’est donc clair que l’alternance n’est qu’une utopie car le président IBK gagnera les élections de 2018 au premier tour parc qu’l fera face à une opposition dispersée.

    • FB
      Rien n’est impossible …il faut toujours avoir la volonté et prendre le risque de tenter sa chancee.
      Les anglosaxonnes disent:
      Always try and never give up.
      With God anything is possible.

      If you are a believer….

  18. Les prétendants à koulouba ne seront jamais unis car les intérêts ces personnels divergent complètement. Ils iront en rang dispersé et la plupart soutiendront le président IBK en 2018. Sur cette question je ne parle pas trop car une éventuelle union de ces gens est une utopie. C’est d’ailleurs cette division qui sera la force du président IBK en 2018. La multiplication des candidats est donc une force et non une faiblesse pour IBK. Attendons de voir.

  19. L’union sacrée est la meilleure garantie pour les opposants aux prochaines élections. Tous contre pas IBK, mais, son système, ses techniques de vols, de détournements, de laxisme et son incompétence. Ce gars ne vaut absolument rien. Comment peut-on diriger un pays de la sorte? Cinq premiers ministres en quatre ans, c’est à dire, un premier ministre tous les dix mois. Boubèye ne sera peut-être pas le dernier, au rythme où va IBK. Il est capable dans son incapacité de nommer un autre premier ministre dans les tous derniers jours de son mandat, même dans les dernières heures connaissant son manque d’intelligence. Un vrai bourricot ce type-là!!!

    • Une candidature unique de l’opposition n’est que utopie. Dis moi le nom du candidat consensuel et tu sauras que c’est impossible que ces assoiffés de pouvoir s’unissent.

  20. En cas de difficultés ou d’empêchement de la tenue des élections prochaines, les Maliens n’accepteront pas, que IBK assume la présidence de la transition si elle s’impose. Il est le véritable auteur de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays. A cet effet, il ne mériterait pas de rester à la tête du pays même pour une journée. Un vrai porte malheur ce gars. Le Mali n’a jamais été aussi instable et aussi meurtri, qu’avec ce régime de vauriens, d’incapables, de voleurs, d’incompétents, de corrompus, de surfactureurs et de détourneurs de deniers publics. Le laxisme d’IBK est tout simplement inexplicable. Il ne saurait être question, pour IBK d’assumer quelque fonction que ce soit, en cas de transition. Il ne peut être la maladie et le remède en même temps, non, il n’est plus éligible à quoi que ce soit dans ce pays, même au titre de chef de quartier. Un chef d’état responsable n’attend pas la veille des élections pour fournir des équipements à son armée juste pour faire de la récupération politique, pendant que des centaines de Maliens sont morts au cours des quatre années de rétention de fournitures d’armes à la troupe. C’est un crime qui mérite d’être qualifié de haute trahison. Le fait de garder sous le coude les appareils dont a besoin l’armée, pour ne les distribuer qu’à la faveur de la campagne électorale, c’est de l’inconscience, de l’insouciance, c’est aussi un déficit d’affection pour ses propres soldats et les civils qui meurent chaque jour faute d’équipements. Alors que les armes sont commandées et stockées quelque part en attendant le début de la campagne, les hommes continuent de mourir sur le terrain. IBK lui même sait que c’est un crime. L’argent ayant servi à l’achat de ces armes ne lui appartient pas ainsi que les armes achetées. Pourquoi donc les garder sous la main en attendant la campagne? Ce n’est pas cela qui lui fera gagner les élections. Il peut continuer de rêver, les Maliens ont déjà pris leur décision de se séparer de lui en 2018. Le divorce était consommé entre IBK et son électorat depuis sa première année de mandat. Quel vaurien!!!!

    • Si ma mémoire est bonne c’est dans ce pays qu’on pratiquait la charia dans passé très récent. On a coupé la main des maliens dans certaines villes de ce pays. Nos mausolées détruites, des femmes lapidées à morts.etc y’a t”il pire barbarie que cela? Et qui était au pouvoir déjà? Ce n’est pas IBK quand même.

      • Les bornés ne comprendront jamais qu’IBK est une condamnation pour le Mali

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here