Présidentielle du 29 juillet : Le Centre et le Nord accueillent timidement les candidats

0

Lancée le 7 juillet dernier, le Centre et le Nord du pays ne sont toujours pas investis par les candidats. Seuls le porte-étendard de l’ADP/Maliba, Aliou Boubacar Diallo et la candidate de l’Alliance “Femmes en marche pour un Mali émergent”, Kanté Djénéba Ndiaye, dite Djébou sont allés à la rencontre des populations de ces zones, dont certains appellent la majorité silencieuse.

Ségou-Macina-Niono, puis Gao et Kidal après : Aliou Boubacar Diallo et Kanté Djénéba N’Diaye, dite Djébou semblent être les plus audacieux à briser  le sentiment d’insécurité dans le centre et le nord de notre pays en cette période électorale.

A la tête d’une importante délégation, Aliou Boubacar Diallo a entamé une nouvelle tournée par la ville de Gao. Dans la Cité des Askia, Aliou Diallo a animé un meeting sur les principaux axes de son programme. “Aliou Diallo, l’homme de ‘La Nouvelle Indépendance’ va créer la surprise cette année. Il est prêt à braver tous les interdits pour rencontrer les maliens où qu’ils se trouvent”, explique un responsable de la cellule de communication.

Kanté Djénéba Ndiaye, dite Djébou, qui  défend les couleurs de l’Alliance “Femmes en marche pour un Mali émergent” est allée à la rencontre de l’électorat de Kidal mercredi dernier. Elle est la première à fouler le sol de Kidal depuis l’ouverture de la campagne.

Le candidat de la Plateforme ensemble restaurons l’espoir, l’honorable Soumaïla Cissé avait rendez-vous avec ses militants à Banamba, Touba et Koulikoro dans la journée d’hier. Même si le candidat Ibrahim Boubacar Keita était en mission officielle pour l’ouverture de l’usine de d’égrenage de coton, les rencontres politiques ont émaillé sa tournée dans les villes de Sikasso et Kadiolo. Dès son arrivée  à  l’aéroport de Sikasso, il a été accueilli par ses soutiens politiques.

Mamadou Oumar Sidibé, de la Coalition pour le renouveau politique, a entamé sa sortie de Bamako par les cercles Yanfolila, Kolondiéba et Bougouni. Modibo Sidibé a opté pour Nara. Tandis que Dr. Choguel Kokala Maïga et Modibo Koné ont investi Dioïla et Koutiala.

C’est dire qu’une semaine après le lancement de campagne, le Nord et le Centre du Mali ne sont pas toujours fréquentés par les candidats à la présidentielle du 29 juillet prochain. Le constat s’explique-t-il par la fréquence et la brutalité des conflits et des attaques qui affectant les civils dans le Nord et le Centre du Mali ?

Pour l’heure, rien n’est sûr. Puisque les conflits intercommunautaires se sont aggravés, principalement dans les régions de Mopti, Ségou et dans le Nord du Mali.

Du 1er avril au 31 mai 2018, une étude de la Minusma indique que les conflits ont entrainé le déplacement interne de près de 9000 personnes, sur un total de 61 400 déplacés. Ces conflits meurtriers fragilisent le tissu social alors qu’une inquiétante crise agropastorale et nutritionnelle prospère sur le lit de l’insécurité et des conditions agro-climatiques propres au Sahel. 4,3 millions autres personnes ont besoin d’une assistance humanitaire au Mali.

Bréhima Sogoba

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here