Processus de révision constitutionnelle: La CNAS dénonce une «violation flagrante» de la constitution

1

Selon le Secrétaire général du parti CNAS-Faso Hèrè, Soumana Tangara, son parti a boudé la rencontre avec le président de la République IBK par rapport à la remise du document de l’avant-projet de la révision constitutionnelle.

Aussi, le bureau politique national de la CNAS-Faso Hèrè réaffirme qu’au regard de la situation actuelle de notre pays, le président de la République est déjà en violation flagrante de l’article 118 de la Constitution en engageant la procédure de révision constitutionnelle et lui demande instamment à nouveau d’y renoncer pour éviter à notre peuple déjà fort meurtri toutes nouvelles convulsions dont il n’a nul besoin.

Soulignons que plusieurs partis et regroupements politiques ont boudé l’invitation du président IBK par rapport à la remise du document de l’avant-projet de la révision de la constitution. Ils exigent la tenue d’un dialogue politique inclusif entre toutes les composantes de la nation.

Tientigui

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. “…le président de la République est déjà en violation flagrante de l’article 118 de la Constitution en engageant la procédure de révision constitutionnelle…”

    CELA EST VRAI.

    VISIBLEMENT LE PRÉSIDENT VEUT PROVOQUER UNE RÉVOLTE POPULAIRE SANGLANTE, OU UN COUP D’ ÉTAT MILITAIRE.

    IL VEUT QUE PLUS DE SANG MALIEN SE VERSE, POUR FAIRE PLAISIR Á SES MAITRES FRANCAIS ET AUTRES OCCIDENTAUX.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here