Réorientation des jeunes vers les secteurs porteurs : Le Radev renforce la capacité des jeunes

0

Le Réseau des ambassadeurs du développement (Radev) a lancé samedi son projet de “réorientation des jeunes vers les secteurs porteurs”. Ce projet, selon le président du Radev, Fousseyni Maïga, s’inscrit dans le cadre de la promotion des secteurs productifs comme l’agriculture, l’agro-business, l’élevage, la pêche auprès des jeunes.

Axé sur la promotion de l’entreprenariat et d’activité génératrices de revenus, M. Maïga a indiqué que le projet comprend quatre composantes. “La formation de 2000 jeunes en entreprenariat et leadership, l’installation (identification de projet, conception de plan d’affaires, appui à la recherche de financement et coaching individualisé) de 1000 jeunes dans des activités génératrices de revenus, la formation de 1000 jeunes en techniques de recherche d’emploi et coaching personnalisé jusqu’à l’obtention d’un emploi ou stage et une campagne de plaidoyers pour l’introduction des modules d’entreprenariat dans les cursus universitaires à partir de la 3e année et professionnels dès la spécialisation”, a-t-il précisé.

Il ajoutera que cette initiative cherche à promouvoir l’entreprenariat, notamment celui en matière d’agro-business, auprès des jeunes pour la réussite des changements stratégiques porteurs de développement économique et de cohésion, accompagner le gouvernement dans le cadre de ses actions de promotion de l’emploi et de l’épanouissement de la jeunesse malienne.

Pour la marraine du projet, Mme Gakou Salimata Fofana, la jeunesse constitue à la fois la majorité de la population et la frange la plus importante dans le cadre du développement socio-économique. Toutefois, elle reste confrontée à des récurrents problèmes liés autant à la formation et à l’emploi.

“Ce projet du Radev se veut une aubaine pour la jeunesse. Au-delà des connaissances et outils pratiques qui seront mis à la disposition des bénéficiaires tout au long de sa mise en œuvre. Il entend s’attaquer directement à une des variables explicatives du chômage des jeunes. Et ce, à travers une campagne de plaidoyers qui aura pour objectifs de faire évoluer les perceptions sur le concept de l’entreprenariat et favoriser l’enseignement de la culture de l’entreprenariat dans nos universités publiques, privées et centres de formation professionnelle”, a-t-elle expliqué

Elle a assuré les initiateurs de soutien pour la réussite les objectifs fixés.

Maliki Diallo 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER