Situation de la Nation : Le diagnostic de Me Mountaga Tall

0
Le président du parti présentant ses voeux à la presse
Le président du parti présentant ses voeux à la presse

Le parti Congrès national d’initiative démocratique (CNID – FAS0 YIRIWATON) a présenté, hier, à la Maison de la presse, ses traditionnels vœux de Nouvel an à l’ensemble de la presse nationale et internationale. La cérémonie de présentation a été présidée par Me Mountaga Tall, président du CNID-FYT, en présence d’autres membres du parti et de nombreux journalistes.
Dans ses propos liminaires, Me Mountaga Tall a rappelé que l’année 2018 a été particulièrement difficile pour la presse, ainsi que le témoignent « les intimidations, interpellations, disparitions, procès etc ».

Au nombre des défis non ou mal relevés l’année dernière, le président du CNID a également mentionné le report des élections communales, régionales et législatives. Il s’est ensuite s’exprimé longuement sur la tenue de l’élection présidentielle organisée en 2018 dans notre pays. Ce scrutin a vu le président de la République Ibrahim Boubacar Keita obtenir un second mandat de cinq ans à la tête du pays.

En outre, Me Mountaga Tall a donné son opinion sur des questions importantes du pays. Ainsi, il a estimé que la régionalisation et la décentralisation sont certes des nécessités. « Mais débuter le débat sur le découpage territorial par le niveau régional, c’est vouloir édifier un bâtiment de plusieurs étages en commençant par le sommet sans soubassement, ni rez-de-chaussée », a-t-il relevé.
Sur tout un autre plan, le dirigeant politique a reconnu le caractère impérieux, incontournable et parfois urgent des réformes constitutionnelles, institutionnelles, politiques et administratives envisagées. « Nous estimons que le dialogue politique inclusif est le préalable sans lequel le consensus indispensable à leur adoption et à leur mise en œuvre ne saurait être atteint », a-t-il estimé.

La situation au Centre et au Nord du pays, marquée par des attaques terroristes et les violences intercommunautaires, n’a pas été occultée par le président du CNID-FYT. Pour lui, la situation actuelle ne peut perdurer car aucun pays ne peut s’accommoder durablement de conflits régionaux, religieux ou ethniques. « Le pouvoir, dans cette optique, doit se convaincre que la sécurité des citoyens et la défense du territoire national seront mieux assurées dans un contexte politique apaisé et consensuel dont l’initiative et la mise en œuvre lui incombent », a insisté Me Tall.

Aussi, a déploré le président du parti du soleil levant, les récents assassinats de l’iman Yattabary, d’un opérateur économique au quartier ‘’ZERNI’’, de 10 soldats tchadiens de la MINUSMA, les crimes de Koulogon et ailleurs au Centre du Mali, ont dramatiquement remis sur la place publique la question de l’insécurité.

Me Mountaga Tall a soutenu que tous ces drames interviennent dans un contexte économique très difficile pour les ménages et les entreprises.

Babba B. COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here