Situation sociopolitique du pays : La position ambigüe de la CODEM

2

Membre de la majorité présidentielle, la Convergence Pour le Développement du Mali(Codem) adopte une position confuse face à la conduite à tenir pour la sortie de la crise sociopolitique que traverse le Mali. C’est du moins ce qu’on peut retenir de son communiqué du 02 juillet. 

Au moment où certains responsables de la majorité présidentielle se battent contre ce qu’ils appellent la tentative de coup de force du regroupement politico-religieux agissant sous l’autorité morale de l’Imam Mahmoud Dicko, la Codem brille par son absence. Pire, son communiqué de ce week-end est illisible. A telle enseigne que certains hauts cadres du régime la soupçonnent de vouloir regagner le mouvement de contestation M-5 de Mahmoud Dicko.

En effet, il s’agit du  communiqué issu de la session extraordinaire  qu’a tenu le bureau national de la Convergence Pour le développement du Mali (CODEM)   ce jeudi 02 juillet 2020 à son siège.

De l’avis des responsables du parti de la quenouille, cette réunion avait comme ordre du jour une communication du secrétariat général sur les activités de la Coalition des Forces Patriotiques COFOP notamment l’envoie des CV pour la formation du futur gouvernement.

« Après des échanges approfondis sur ce sujet, le Parti estime qu’au regard de la situation sociopolitique que connait le pays en ce moment, la formation d’un gouvernement d’union nationale étant une nécessité, il serait judicieux d’observer avec sérénité toutes démarches allant dans le sens de la mise en place d’un gouvernement.

Conformément à la réunion tenue le mardi 29 juin 2020 tous dossiers déposés n’engageraient pas le Parti CODEM

Cependant la CODEM tout en restant engagée dans la poursuite de sa mission dans la mouvance Présidentielle reste disponible dans le cadre des recherches de solution pour l’apaisement du climat social et la stabilité du pays», indique le document.

A l’œil nu, impossible de cerner le message. A la loupe, on peut déduire qu’il s’agit d’une fuite de responsabilité. Car, les analystes politiques ont du mal à déceler en quoi l’envoi  du CV des membres  de la Coalition des Forces Patriotiques COFOP   pour la formation du futur gouvernement pourrait empêcher la formation d’un gouvernement d’union nationale comme le souhaite la Codem. A pareille circonstance où l’adversaire politique est en position de force, la rédaction des communiqués à l’emporte-pièce est à éviter, murmure-t-on dans les coulisses du pouvoir.

De toutes les façons, ce document produit par la Codem laisse plus d’un sur sa faim. Mais les jours à venir nous édifieront.

Oumar KONATE

 

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. people of Mali may not have widespread advance education but they are not stupid. What they sense is true plus is even ongoing here in United States. World communities is being divided into two financial classes. They are rich plus poor(working broken) . Middle class is being sacrificed with only feasible option under total circumstance being to raise living conditions of poor to where it is humane plus worth living.
    IBK government taking on this monster mentality EU plus macron ordered is to play with a fire that will burn for long time. Instead IBK should be acting to increase Malian government earnings from mining by ordering foreign companies to process ores they mine in Mali in Mali. After all it was IBK who stupidly took high interest foreign loans that cause this crisis. There is nothing complicated about that but what must be done is matter of doing right thing something a traitor would not do. Mali is filled with traitors who call themselves patriots. Word patriot have come to refer to something traitorous or not right in Mali very much like in United States.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Toute personne qui aime le Mali va fuir Boua le ventru IBK et sa famille. Boua est une Peste, un Voleur, un Menteur, un Corrompu et un Corrupteur!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here