Soumaïla Cissé à ses militants à l’occasion de son investiture : « Sachez que c’est l’heure du changement… »

1
Le chef de file de l’opposition au Mali, Soumaïla Cissé
Le chef de file de l’opposition au Mali, Soumaïla Cissé

Le week-end dernier au stade du 26 mars l’URD (Union pour la République et la Démocratie) et la Plateforme d’alliance « Ensemble, restaurons l’espoir » composée de plusieurs associations ont investi leur confiance à Soumaïla Cissé président de l’URD, non moins chef de file de l’opposition malienne pour défendre leur couleur à la présidentielle de juillet prochain. L’événement a enregistré la présence de ses homologues de la Guinée, Cellou Dallein et du Burkina Faso, Zephirin Diabré. On pouvait aussi noter dans la loge officielle la présence de plusieurs présidents de partis politiques, des anciens ministres, des leaders d’associations, en l’occurrence, le porte-parole du CDR, Ras Bath. 

Les militants et sympathisant du parti de l’Union pour la République et la Démocratie se sont fortement mobilisés le samedi 12 mai dernier pour rehausser l’éclat du lancement de la candidature de Soumaïla Cissé à l’élection présidentielle prochaine.  Arrivé aux environs de 16h42 mn Soumaïla Cissé avec son épouse a d’abord fait  un tour d’honneur du stade pour saluer les militants et sympathisants qui ont pris d’assaut les 50 000 places, la piste d’athlétisme et l’espace de jeu du grand stade du 26 mars. Après ce tour, il a été accueilli à la loge officielle bien garnie de personnalités politiques nationales et sous régionales.

Dans son intervention après celle du porte-parole de Rat Bath qui a dénoncé comme à son habitude la mauvaise gouvernance sous l’actuel régime, Soumaïla Cissé a tenu le public en haleine avec des propos teintés de promesses politiques.

Dans son style propre à lui, Soumaïla a préféré s’adressé à ses militants à cœur ouvert sortant ainsi du cadre classique qui avait été tracé par les organisateurs à travers la lecture d’un discours savamment peaufiné. Du coup, ce qui était annoncé comme une cérémonie d’investiture a vite pris les allures d’un meeting politique.

« Vous êtes ici pour l’amour du pays, vous êtes là parce que le Mali a été déçu, vous êtes venus par ce que vous voulez retrouver votre honneur et votre dignité »a-t-il lancé.

Dans un langage moelleux, Soumaïla Cissé a signifié à ses militants que ce jour marque le début du changement et celui de la consécration d’une victoire certaine. « Personne ne peut en douter parce que votre présence, votre spontanéité, votre engagement montrent que nous sommes sur la bonne voie » a-t-il déclaré. Cependant, il a invité les Maliens à la vigilance lors de l’élection présidentielle afin qu’il n’y est pas de tricherie encore moins de fraude. « Nous et vous n’accepteront plus cela » a-t-il affirmé. Et de rebondir en ces termes : « c’est l’heure du changement pour les Maliens ».

S’affichant comme l’homme en mesure de relever le défi de l’instauration de la paix et de la sécurité, Soumaïla Cissé a promis, une fois président de la République du Mali, d’engager immédiatement un processus politique pour résoudre la crise au Centre. De même que la mise en œuvre diligente de l’accord pour la Paix et la réconciliation conformément aux intérêts du pays.

« Président, en votre nom, au nom de tout notre peuple, je me donne cinq ans pour mettre fin définitivement à la crise sécuritaire et pacifier le pays » a-t-il promu, tout en soulignant que la reconstruction d’un pays et le redressement d’une Nation ne peuvent être sous-traités de même que la sécurité d’un État ne peut être ni bradée ni confiée à des tiers.

Après avoir souligné de passage que le sursaut du Mali passe dans le changement des attitudes,  ‘’Soumi Champion’’dira que son programme de gouvernance s’articule autour de 5 piliers. Il s’agit, de la restauration de la paix et la sécurité, l’établissement de l’autorité de l’Etat, l’instauration d’un dialogue franc et apaisé entre tous les Maliens, la promotion des femmes et des jeunes dans la société et la construction d’une économie dynamique et solidaire.

A noter que cette cérémonie d’investiture a été marquée aussi par des prestations d’artistes, comme, le célère rappeur Iba One et l’artiste Roberto Magic.

Par Moïse Keïta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Comment un homme qui payé des drogués pour insulter nos mères et pères et notre religion peut-il être écouté dans ce pays au point de mettre les maliens ensemble?

    Comment un homme qui s’oppose à l’accord de paix sous prétexte qu’il accorde d’avantage aux ex rebelles peut-il donner de plus aux rebelles pour les convaincre?

    Comment un homme qui a été incapable d’organiser l’opposition peut-il organiser tout un pays. Koulouba n’est qu’un rêve que le voleur certifié ne réalisera jamais.

Comments are closed.