Tiéman Hubert Coulibaly, président de l’UDD :« La condition de la réussite de la transition résiderait dans la capacité de ces autorités à prendre en compte le plus grand nombre de points de vue »

2

Ces derniers temps, beaucoup se sont plaints du manque de concertation, du manque d’inclusion. Pour notre part, nous avons toujours dit que nous soutenons ce gouvernement de transition et les autorités de transition en général. Mais la condition de la réussite de la transition résiderait dans la capacité de ces autorités à prendre en compte le plus grand nombre de points de vue.

C’est cet exercice qui vient de commencer. Nous nous sommes parlé pendant 4 heures. Les réformes politiques et institutionnelles sont nécessaires, surtout celles qui sont urgentes. Et nous avons aussi fait remarquer que le temps était compté. Sur les 18 mois qui ont été prévus pour la transition, il ne reste plus que 13 mois.

Tout doit se faire dans ce délai. C’est là le défi aujourd’hui. Nous soutenons la création d’un organe unique de gestion des élections. Pour sortir de cette panne de notre construction démocratique, il convient d’élargir la concertation et d’inclure le maximum d’acteurs.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Un autre grand corrompu, Hubert, il faut rendre au tresor Malien l’argent que tu as vole et la transition va pleinement reussir!

  2. JE NE SOUTIENS NI LE GOUVERNEMENT NI LA TRANSITION! C’EST UN REGIME NE’ D’UN COUP D’ETAT DONC DE LA TRAHISON! JE SOUTIENS LE VAILLANT PEUPLE MALIEN!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here